Présidentielle 2017 : Valls renonce au 49-3, primaire PS et Fillon présente son équipe

 |   |  622  mots
Manuel Vals, explique qu'il supprimera l'article 49-3 de la Constitution (adoption d'un projet de loi sans vote) s'il accède à l'Elysée. Tout l’échiquier politique  a vivement réagi, alors que, Premier ministre, il avait utilisé six fois le 49-3.
Manuel Vals, explique qu'il supprimera l'article 49-3 de la Constitution (adoption d'un projet de loi sans vote) s'il accède à l'Elysée. Tout l’échiquier politique a vivement réagi, alors que, Premier ministre, il avait utilisé six fois le 49-3. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
La Tribune publie son "journal de campagne" quotidien, reprenant les principaux faits et déclarations des candidats (et de leurs soutiens) à la présidentielle de 2017. Aujourd'hui : date limite pour les candidatures à la primaire du PS; Valls veut supprimer le "49-3" et Fillon présente son équipe.

C'est ce 15 décembre à 18 heures, que sera connue la liste définitive des candidats à la primaire organisée par « le belle alliance populaire », c'est-à-dire le Parti socialiste et ses alliés.

A ce stade, sauf surprise, la liste devrait être la suivante :

Les "certains" membres du PS :

Arnaud Montebourg, ancien ministre du Redressement productif, Benoît Hamon, ancien ministre de l'Education Nationale, Vincent Peillon, ancien ministre de l'Education Nationale, Manuel Valls, ancien Premier ministre.

Les certains, non membres du PS  et qui, à ce titre, n'ont pas besoin des parrainages nécessaires aux candidats PS : Sylvia Pinel, (Parti des radicaux de gauche), Jean-Luc Benhamias (Front démocrate), François de Rugy (Parti écologiste).

Les incertains : Gérard Filoche, membre du PS et ancien inspecteur du travail charismatique, s'il parvient in fine à réunir les parrainages nécessaires. Dans un communiqué envoyé à 13h30, l'équipe de Gérard Filoche assurait que ce dernier déposerait ses parrainages avant 18 heures.

 Les candidatures seront examinées par la Haute autorité des primaires citoyennes, instance indépendante qui vérifie soit qu'un parti partenaire a bien investi le candidat, soit, si le postulant est socialiste, qu'il a bien ses parrainages et qu'il est à jour de ses cotisations d'adhérent et d'élu. La Haute autorité doit rendre son verdict le 17 décembre.

Les deux tours de la primaire socialiste auront lieu les 22 et 29 janvier. Il s'agit d'une primaire ouverte, ce qui signifie que tous les citoyens majeurs et inscrits sur les listes électorales peuvent y participer moyennant le versement de un euro à chaque scrutin.

Valls change de religion sur le 49-3

Tout à sa réconciliation avec les gauches « irréconciliables » Manuel Valls a déclaré ce 15 décembre sur France Inter que si il était élu à la présidence de la République, il ferait adopter une modification de la Constitution pour supprimer l'article 49 alinéa 3 qui permet de faire adopter une texte... sans vote.

« Je connais parfaitement les effets pervers du 49-3, je suis très lucide, et puis j'ai appris, et puis on prend du recul(...). Dans la société de participation dans laquelle nous vivons, son utilisation est devenue dépassée et elle apparaît brutale. Donc je proposerai, hors texte budgétaire, parce que la nation a besoin d'un budget, de supprimer purement et simplement le 49-3 ».

Bien entendu, les propos de Manuel Valls - lui qui a recouru six fois à l'article 49-3 pour faire adopter les lois « Macron » et « El Khomri » ce qui provoqua la colère des « frondeurs » - ont déclenché un flot de critiques sur tout l'échiquier politique, d'Olivier Besancenot à Eric Ciotti.

Fillon présente une équipe de campagne très ouverte

François Fillon plutôt discret depuis sa victoire à la primaire de la droite a dévoilé ce 15 décembre un premier organigramme de son équipe de campgne qui cherche à faire la synthèse entre toutes les sensibilité du parti « Les Républicains ».

Ainsi, des perdants de la primaire comme Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Francois Copé ou Jean-Frédéric Poisson, deviennent conseillers politiques. Bruno Le Maire se chargera d'un pôle international.

Les proches d'Alain Juppé sont aussi très présents. Benoist Apparu sera un des porte-parole, Hervé Gaymard travaillera sur le projet et Gilles Boyer sera un des deux trésoriers. Chez les proches de Bruno Le Maire, Thierry Solère sera aussi porte-parole. Des sarkozystes sont également dans l'équipe : Laurent Wauquiez comme conseiller politique et Gérald Darmanin et Eric Ciotti, membres d'une cellule « riposte ».

François Fillon a gardé ses fidèles aux postes importants : Patrick Stefanini reste son directeur de campagne, Bruno Retailleau à la coordination et à la stratégie. Son porte-parole Jérôme Chartier devient conseiller spécial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2016 à 20:39 :
Valls veut supprimer le "49-3"

La France s'est débarrassée de Sarkozy,

il reste aux Français à se débarrasser de Valls,

Les Français n'en veulent plus de ces bonimenteurs ...
a écrit le 15/12/2016 à 18:37 :
En voyant ça, j'espère bien que DSK se présentera sous sont propre parti contre tous ces nuls...
a écrit le 15/12/2016 à 18:04 :
Après la gauche irréconciliable
Après les coups de menton
Après le 49-3

Voilà la veste retourné en 1 week-end

Rassemblement de la gauche
La force tranquille
La fin du 49-3

Il va nous enterrer le PS vire fait bien fait
a écrit le 15/12/2016 à 16:27 :
la parole est elle l ombre de l action ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :