Présidentielle 2017 : Valls votera Macron mais "ce n'est pas un ralliement"

 |   |  328  mots
Je n'ai rien à négocier et je ne demande rien, ce n'est pas un ralliement, c'est une prise de position responsable, a déclaré Manuel Valls.
"Je n'ai rien à négocier et je ne demande rien, ce n'est pas un ralliement, c'est une prise de position responsable", a déclaré Manuel Valls. (Crédits : © POOL New / Reuters)
L'ancien Premier ministre ne veut prendre "aucun risque" au premier tour de l'élection présidentielle "face au danger que représente le Front national". Emmanuel Macron l'a "remercié" de son soutien.

Les dissensions entre Manuel Valls et Benoît Hamon étaient trop fortes. L'ancien Premier ministre a annoncé mercredi matin sur BFMTV RMC qu'il voterait dès le premier tour pour Emmanuel Macron, candidat du mouvement En Marche ! à l'élection présidentielle.

"Ce n'est pas un ralliement, c'est le choix de la raison", a dit le candidat malheureux de la primaire organisée par le Parti socialiste en janvier.

"Je ne prendrai aucun risque pour la République, je ne prendrai aucun risque pour la France, je ne veux pas le soir du premier tour que je me retrouve face au choix entre François Fillon et Marine Le Pen. [...] Face au danger que représente le Front national, on ne peut pas hésiter."

"Je n'ai rien à négocier et je ne demande rien, ce n'est pas un ralliement, c'est une prise de position responsable", a-t-il poursuivi.

Hamon n'est"pas surpris"

Emmanuel Macron, qui engrange depuis plusieurs mois de nombreux soutiens de droite comme de gauche - dont celui du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian - a "remercié" au micro d'Europe 1 Manuel Valls de son soutien.

L'ex-Premier ministre avait fait un premier pas vers son ancien ministre de l'Economie, favori des sondages pour le second tour de l'élection, en faisant savoir le 14 mars dernier qu'il ne parrainerait pas le candidat investi par le Parti socialiste Benoît Hamon.

"Je ne suis pas surpris [...] On le sait depuis une semaine", a déclaré ce dernier, interrogé un peu plus tôt sur France 2 sur l'officialisation attendue de Manuel Valls.

"Toutes les semaines est organisé une sorte de feuilleton destiné à m'affaiblir", a estimé l'ancien ministre de l'Education, actuellement en cinquième position dans les intentions de vote pour le premier tour. Dimanche, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal, qui avait pourtant été l'une des premières à juger intéressante la démarche d'Emmanuel Macron, a refusé de participer au "feuilleton des ralliements".

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2017 à 9:20 :
Macron ministre des finances et collaborateur de m. Hollande plus c'est gros ,plus cela passe. Les sans dents ne sont pas des nœuds nœuds ils comprennent l'arnaque... Bientôt adieu Macron!
a écrit le 30/03/2017 à 9:16 :
Macron ministre des finances et collaborateur de m. Hollande plus c'est gros ,plus cela passe. Les sans dents ne sont pas des nœuds nœuds ils comprennent l'arnaque... Bientôt adieu Macron!
a écrit le 30/03/2017 à 9:13 :
Hollande nous a massacré avec les impôts, si jamais Macron est élu cela va être encore pire, car c'est la façon des socialistes de se servir de l'argent des autres.
a écrit le 30/03/2017 à 7:05 :
Si HAMON en avait le courage, il annoncerait que face aux trahisons des ministres et ténors du PS, et sans condamnation ni sanction du PS à l'égard de ces trahisons, il retire sa candidature et appelle à voter MELENCHON. Mais bon, le vote révolutionnaire est visiblement plus difficile que la révolution avec l'argent des autres...
a écrit le 30/03/2017 à 5:39 :
Quel mélo ! Alors que tout a été orchestré et mis en place par Hollande et son équipe pour s'auto-reconduire par Macron interposé.

Arrêtez le cinéma et les coups fourrés, parfaitement bidons, entre amis de trop longue date et d'accord entre eux sur l'essentiel : continuer de sévir.

Et peu importe le prix à payer pour une France agenouillée au service du PS et plus généralement de la gauche.
a écrit le 30/03/2017 à 4:44 :
Cà confirme que Macron fait l'unanimité au coeur d'un grand Centre unissant enfin une majeure partie de la droite et de la gauche. Cà correspond d'ailleurs à la majorité des opinions des français majoritairement au Centre comme les européens. Donc enfin l'opportunité d'avoir un président qui correspond à la majorité des opinions et qui en plus associe des personnes de la politique et de la société civile en quantités équivalentes, de même que la parité hommes/femmes et un renouvellement important en plus de la jeunesse. Macron est donc une chance pour la France contrairement à Marine le Pen associée de Poutine.
Réponse de le 30/03/2017 à 5:42 :
"L'espoir fait vivre", dit-on....
Si vous pensez qu'une fois elu, le micron, changera quoique que ce soit, vous en avez le droit. Helas, les corporations de tout genre l'empecheront de faire evoluer la societe civile francaise.
A voir tous les caciques gauche/ droite qui le rejoignent aujourd'hui, on se dit que la messes est dite. Alors amen.
a écrit le 29/03/2017 à 21:57 :
J'ai conseillé à François Hollande , avant son élection de "botter le fondement de Valls " , il a levé les bras au ciel ...tout cela est sans consistance...
a écrit le 29/03/2017 à 21:48 :
C'est, peut être, une mauvaise nouvelle pour Hamon...ou peut être pas car cela clôt la liste des caciques (vieu jeu et de droite) du PS qui annonçaient à grand renfort de bruit médiatique leur ralliement à Macron.
C'est, par contre, assurément une mauvaise nouvelle pour Macron, car si après ce "ralliement qui n'en est pas un", Macron n'apparaît pas comme le poisson pilote de Hollande et du PS libéral/vieux jeu et comme le dernier atout de ce système... c'est à se demander quels indices il faut en plus!!! Voyons voir si le coup du vote utile va encore longtemps tenir...en espérant évidemment un sursaut!
a écrit le 29/03/2017 à 21:27 :
M.Valls a compris depuis longtemps que le P.S à la sauce M.Aubry et F.Hollande était un archaïsme mortifère. Dommage qu'il ait accepté de participer aux primaires socialistes en s'engageant à se mettre derrière le vainqueur.
Personne n'est parfait.
Mais à sa décharge, il ne pouvait quand même pas se rallier à celui qui a participé à pourrir le quinquennat Hollande en lui tirant dans le dos, donc dans le sien aussi.
Au lieu d'y participer B. Hamon a préféré en bon idéologue socialiste du début du XXème siècle, à jouer au gardien du temple socialo- communiste éculé., au lieu d'assurer l'évolution vers la sociale démocratie dont est partisan M.Valls.
B.Hamon ou J.L Mélanchon, c'est blanc bonnet et bonnet blanc, au style près.
Réponse de le 29/03/2017 à 21:59 :
sourire pour ne pas pleurer...
a écrit le 29/03/2017 à 20:14 :
Judas après avoir contribué à tuer Moi Président,il donne le baiser qui tue à Mr Macron...
Réponse de le 29/03/2017 à 22:00 :
Si vous pouviez ne pas vous tromper !!! Champagne !!!
a écrit le 29/03/2017 à 19:28 :
Valls veut aller à la soupe des législatives avec ce Micron qui manque notoirement d' ..épaisseur, transgenre idéal fabriqué par Hollande pour que le pays reprenne 5 ans d' européïsme et d' atlantisme béat .. En fait, les classes dirigeantes nous confinent avec Micron dans un régime oligarchique, où un groupe de personnes contrôlant les pouvoirs politique, économique et médiatique, délibèrent entre eux puis imposent leurs choix à la société.


Or l’oligarchie actuelle cherche avant tout à maintenir sa position privilégiée. A cette fin, elle maintient obstinément le système de valeurs organisé autour de la croissance matérielle et de la surconsommation – un système qui accélère notre entrée dans la crise écologique. » Reporterre.


Alors avec Macron, produit de mon ennemi c' est la finance, vous l' imaginez votre futur n' est-ce pas ...?


ASSELINEAU, FREXIT, vite ...
a écrit le 29/03/2017 à 17:56 :
Quel charlatanisme au PS ! Ils font une primaire pour ensuite jouer chacun sa carte ! Enfin, le ralliement de Valls prouve quoi qu'il en dise que Macron est le successeur de Hollande pour ceux qui n'auraient pas encore compris :-)
a écrit le 29/03/2017 à 17:47 :
Tout le monde veut se recycler chez MACRON mais qui peut croire qu'avec un tel équipage le pays va pouvoir être gouverner pour réduire le déficit et la dépense publique, mettre un bulletin MACRON quand on a rejeté Hollande mission impossible, je retourne à ma maison mère même si le boss n'est pas très clean
Réponse de le 30/03/2017 à 9:04 :
Macron ministre des finances et collaborateur de m. Hollande
plus c'est gros ,plus cela passe.
Les sans dents ne sont pas des nœuds nœuds ils comprennent l'arnaque...
Bientôt adieu Macron!
a écrit le 29/03/2017 à 17:47 :
Tout le monde veut se recycler chez MACRON mais qui peut croire qu'avec un tel équipage le pays va pouvoir être gouverner pour réduire le déficit et la dépense publique, mettre un bulletin MACRON quand on a rejeté Hollande mission impossible, je retourne à ma maison mère même si le boss n'est pas très clean
a écrit le 29/03/2017 à 17:42 :
Hamon s'est fourvoyé avec les écologistes en restant sectaire. Le frondeur avait cru prendre la majorité en gagnant la primaire avec des voix de JeanLuc Melanchon et des écologistes. Retour de baton, la majorité des électeurs du PS de 2012 parte vers d'autres cieux. Le doctrinisme de Martine Aubry, Duflot, Hidalgo entraine le PS dans sa perte et aux abimes electorales (- de 5% cela pourrait etre possible). Accuser Walls de traite sans faire son autocritique démontre le dogmatisme de Benoit Hamon. Malheureusement; Macron n'est que le clone de Hollande dont nous avons vu la puissance de la pensée durant 5 ans. Alors... les uns vont vers Marine Le Pen, les autres vers Jean Luc Melanchon etc...
a écrit le 29/03/2017 à 17:11 :
J'en ai vécu ou subi des campagnes insipides : enfin une ou il y de quoi rigoler depuis le début et ce n'est pas fini .Merci madame et messieurs : c'est bon de rire .
a écrit le 29/03/2017 à 16:24 :
Ah. .ah..cela s'appele un cadeau empoisonné. ...
a écrit le 29/03/2017 à 16:07 :
Moi aussi... J'en ai marre de la "noria" politicienne, avec les mêmes têtes qui reviennent périodiquement depuis 30 ans !!! Vive le seul jeune et dynamique, à bas les dinosaures !!!
Réponse de le 29/03/2017 à 17:27 :
A part Macron qui a 39 ans , tout ceux qui le suivent de droite ou de l'aile droite du PS sont de la génération baby-boom.Macron est l'arbre qui cache une forêt de dinosaures.
Réponse de le 29/03/2017 à 19:06 :
La politique c'est un métier, et Macron n'a aucune expérience, Heureusement il aura Bayrou pour le conseiller.
a écrit le 29/03/2017 à 15:33 :
Frondeur c'est bien, mais n'est pas Thierry la Fronde qui veut. Hamon ne rentre pas dans le costume. Le costard à gauche est taillé pour Mélenchon. Il l'a d'ailleurs taillé lui même dans les morceaux usés de celui du PS. Hamon n'a même plus de quoi se faire un short. Un grand centre peut-il émerger, qui rassemblerait la droite du PS, les écologistes, le Modem, tous les radicaux, une partie de la droite déçue des couples $arkozy de Nagy Bocsa/Fillon? Pour une élection et faire barrage au FN, certainement, pas pour la pérennité d'une telle coalition.
a écrit le 29/03/2017 à 14:05 :
Le clan gouvernemental se reforme pour continuer le "hollandisme"!
a écrit le 29/03/2017 à 13:53 :
Hamon vient d'être touché à mort par une banderillas perfidement plantée par Valls.
Aussi s'il ne veut pas sombrer dans le sillage de ce qu'il reste du PS, un seul choix, celui de s'allier à JLM.
a écrit le 29/03/2017 à 13:51 :
Hamon doit démissioner.si le ps se rallie derrière l'alliance Macron ,alors les élections sont gagnées et la menace du front national écartée.ON SE LEVE TOUS POUR MACRON!
Réponse de le 29/03/2017 à 15:03 :
Pas moi ....
Réponse de le 29/03/2017 à 16:11 :
Si Benoit se retire on arrive avec Jean Luc en tête au premier tour.

C'est une bonne idée!
Réponse de le 29/03/2017 à 16:38 :
@gringo : en politique 1+1 font en général bien moins que 2.
Et il est probable qu'un second tour Mélenchon/Le Pen donne la victoire à cette dernière.
Réponse de le 29/03/2017 à 22:27 :
Au moins, si il y a second tour Melenchon / Le Pen, on verra à quel point la France est tombée bas si des gens préfèrent voter pour la bête immonde plutôt que pour une rénovation du système d'économie mixte de La France datant en partie de De Gaulle.
Ou peut-être que le système médiatique sous la peur arrêtera de dire que melenchon est d'extrême gauche alors qu'il est juste de gauche (pas de centre gauche certes). Il est clairement moins à gauche que marchais et je ne parle pas d'Arlette Laguiller. Par contre, tout candidat voulant surpprimer l'ISF est clairement de DROITE, car même Chirac et Sarkozy qui aurait voulu supprimer l'ISF ne l'on pas fait !
Donc MAcron, Valls, Fillon, tous à droite. Après il y a des uenaces en droite et droite dure, certes.
Réponse de le 30/03/2017 à 9:46 :
@rryv : en cas de second tour Le Pen Mélenchon, beaucoup d'électeurs refuseront d'arbitrer ce match Chavez/Pinochet. Il y aura beaucoup de monde qui ira à la pêche le 6 mai. La seule issue sera en effet de leur refuser, grâce à un très fort taux d'abstention ou de votes blancs, une quelconque légitimité électorale démocratique.
a écrit le 29/03/2017 à 13:47 :
Hamon : le Titanic
macron : le radeau de la méduse.
Sérieusement on se demande dans quelle mesure Hamon ne doit pas sa victoire à la primaire socialiste à un vote massif en sa faveur des supporters de Macron, pour sélectionner le plus mauvais candidat possible avec le programme le plus démentiel.
a écrit le 29/03/2017 à 13:27 :
Au journaliste de la Tribune qui publie ce papier, seriez-vous assez aimable pour indiquer quels sont les soutiens de Mr Marcon à droite ? Je vois des soutiens de gauche et éventuellement du centre (les écologistes et le MODEM ont plus souvent porté à gauche qu'à droite) mais en toute sincérité je ne vois pas quels sont les fameux ralliements de droite ... A ce jour - sur la base du programme et des soutiens affichés - Mr Macron n'est pour moi qu'une nouvelle gauche un peu plus libérale mais en rien un centriste. Ca pose d'ailleurs la question du positionnement de Mr Mélanchon ... Si le centre est à gauche alors où est-il ?
Réponse de le 29/03/2017 à 14:00 :
quelques noms : Delevoye (ex ministre du gvt Raffarin I), Dutreil (ex ministre des gvt Raffarin et de Villepin), Lepeltier (ex ministre du gvt Raffarin III), Montchamp (ex secrétaire d'état des gouvernements Raffarin et Fillon), Mercier (ex ministre du gouvernement Fillon).
Réponse de le 29/03/2017 à 14:02 :
Mélenchon avec un e.
Réponse de le 29/03/2017 à 16:02 :
Oui pttigui, tout à fait d'accord avec vous ,aucun ralliement directe de la droite à Macron candidat du pouvoir socialiste bien évidemment , ce qui veut dire que Fillon a une fidelité de son camp et il sera le prochain président .Soutiens totale â Mr Fillon.
Réponse de le 29/03/2017 à 17:39 :
Au centre : Jean-Louis Bourlanges, ancien parlementaire européen, ex-président de l’UDF et essayiste ; Jean Arthuis, député européen et ex-ministre de l’économie et des finances ; Anne-Marie Idrac, ex-secrétaire d’Etat au commerce extérieur de François Fillon et proche de François Bayrou ; Jean-Marie Cavada, député européen.
A droite : Jean-Paul Delevoye, ancien ministre de la fonction publique de Jean-Pierre Raffarin ; Renaud Dutreil, le créateur du RSI tant décrié , ancien secrétaire d’Etat puis ministre de Jean-Pierre Raffarin et de Dominique de Villepin ; Aurore Bergé, élue Les Républicains et soutien d’Alain Juppé durant la primaire de la droite ; Jérôme Grand d’Esnon, ex-directeur de campagne de Bruno Le Maire.Alain Minc, essayiste et ancien soutien d’Alain Juppé à la primaire de la droite.Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne, cercle de réflexion libéral présidé par Henri de Castries, l’ex-patron d’Axa devenu conseiller de François Fillon.Alliance centriste, qui a récemment appelé à soutenir Emmanuel Macron via son président, le député UDI Philippe Follio. L'ancienne secrétaire d'Etat Marie-Anne Montchamp, qui avait soutenu Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite.On évoque aussi , la fille à Chirac,Claude et le petit fils de Chirac.
a écrit le 29/03/2017 à 13:26 :
Qu'ont fait ceux qui pleurent maintenant lorsque M. Valls était 1er ministre ? Ils lui ont constamment mis des bâtons dans les roues. Certains des ex fondeurs parlent du bal des hypocrites mais qui sont les hypocrites sinon eux. M. Valls a entièrement raison de ne pas soutenir B. Hamon, c'est un juste retour des choses.
Réponse de le 29/03/2017 à 16:15 :
Valls qui avait 5% à la primaire en 2012 a fait une politique contraire au programme du PS de 2012 et aux engagement pris par les députés devant leurs électeurs.


La seule chose qu'ont fait les "frondeurs" c'est de ne pas voter pour certains textes totalement en opposition avec leurs promesses de campagne.

Il est ou le scandale?
Réponse de le 30/03/2017 à 6:52 :
@gringo : Valls qui a fait 42% à la primaire de 2017. et qui aurait sans doute remporté une primaire limitée aux adhérents PS.(à se demander si ce n'est pas les macroniens qui ont désigné Hamon pour dégager le terrain de leur champion). Hamon a fait une campagne désastreuse jusqu'ici, en passant deux mois à faire la danse du ventre devant Mélenchon. Et aujourd'hui l a l'outrecuidance de demander le retrait en sa faveur de Mélenchon qui le devance nettement. La seule attitude digne pour Hamon, qui va inévitablement encore chuter (parce que le total gauche est sans doute encore largement surévalué par les sondages) et terminer vers les 5% serait de se retirer.
a écrit le 29/03/2017 à 13:18 :
Manuel Valls veut sauver la démocratie de la menace le Pen en baffouant ses engagements démocratiques contractés lors de la primaire. Cherchez l'erreur !
a écrit le 29/03/2017 à 13:03 :
Valls vote Macron..mais ce n'est pas un ralliement? qu'on ne prenne pas les gens pour des idiots! le parti de Macron c'est en fait En marche vers le PS!

J'espère vivement que les francais ne vont pas tomber dans ce piège grotesque. Le PS est mort, reincarnons le dans le parti de Macron... mais quelle honte!!
a écrit le 29/03/2017 à 12:54 :
C est sur que c est pas un cadeau pour Macron... Valls ne lui apporte pas d electeurs (la droite du PS est deja chez lui) et risque d en faire fuir (les anti hollande)
a écrit le 29/03/2017 à 12:44 :
En marche a reculons et crève
a écrit le 29/03/2017 à 12:39 :
C'est le bal des beaux parleurs , on fait mais! surtout ne pas croire que ..... on aura tout vu sur les politiques dans cette Présidentielle , la vérité tel qu'ils sont , alors ne vous étonnez pas que notre pays soit dans la situation où l'on ait . C'est sauve qui peut ! aussi bien à droite au centre et beaucoup à gauche . Une majorité d'enfer se dessine avec le ralliement de ceux qui étaient poussés vers la sortie . Moi je voterai pour la France une et indivisible .
Réponse de le 29/03/2017 à 16:41 :
Et c'est quoi ou qui cette France dont vous parlez?
a écrit le 29/03/2017 à 12:31 :
Macron est le candidat des GOPE comme l' ensemble de la classe politique française à l' exception de l' UPR , quelle originalité d' être le premier ministre de Bruxelles au lieu d' être le président de la FRANCE façon ASSELINEAU ...?

https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
a écrit le 29/03/2017 à 12:31 :
Francois le général en 1958,prise du pouvoir avec des mercenaires pour sauver le pays
a écrit le 29/03/2017 à 12:30 :
Enfin une bonne nouvelle : tous ceux qui croient que mr Macron est ni droite ni gauche sont maintenant avertis . Ce ne sont pas quelques ralliements UDI ou de mr Bayrou qui ne represente que lui même qui changent la donne : mr Macron c est la continuité de F Hollande , des taxes et encore des taxes pour les classes moyennes â commencer par ex par la baisse des pensions de retraite pour les plus aisés ( 1000 e/mois) par augmentation de la CSG ou par ex suppression de la taxe d habitation qui se traduira par une explosion de la taxe foncière ( finalement le reve des socialistes : la taxe sur loyer fictif) pour les 60 % des francais propriétaires et surtout petits propriétaires .Et inutile de faire du "macron bashing" une fois que vous l aurez élu.
Réponse de le 29/03/2017 à 12:52 :
Macron c est Hollande bis, soit.
Mais vous voulez votez pour qui ?
Fillon qui ment comme il respire, tape dans la caisse et sera incapable de faire 10 % de son programme vu qu il est completement discredite (sans compter qu il a deja recule sur la secu et le serrage de vis aux communes). Ca sera un chirac bis !
Melenchon ? Le Pen ? les deux nous feront sortir de l euro et coulerons ce qui reste d industrie en france ...

PS: Si Macron taxe réellement l immobilier comme vous l ecrivez ca sera une exellente nouvelle pour l economie francaise: degonflement de la bulle, regain de competitivité... Bon, faut pas rever, il y a assez peu de chance que ca se produise, les boomers sont un electorat trop important pour se les mettre a dos
Réponse de le 30/03/2017 à 6:57 :
"Fillon qui ment comme il respire, tape dans la caisse et sera incapable de faire 10 % de son programme vu qu il est completement discredite"
Tout dépendra de la majorité parlementaire qui sortira des législatives. il n'est d'ailleurs pas exclu du tout que Macron doive composer avec une majorité de droite et du centre.
Réponse de le 30/03/2017 à 8:00 :
@de et puis..1 Vous n avez toujours pas compris que l immobilier est déjà le plus taxè du monde et qu' une taxe n a jamais fait baisser les priX .Vous n avez pas compris que les français sont attachés à la pierre,valeur refuge , peut-être car ils savent que la France est un état providence { et tant mieux pour beaucoup} mais qui reste fragile sur le plan économique . Croire qu en " punissant" l immobilier l investissement "entreprise" repartira me paraît simpliste . 2 )les 60% des français propriétaires et les 40 % qui souhaitent le devenir ne sont pas tous des retraites ! Maçon propose une baisse des dotations aux communes et suppression de la taxe d'habitation ( pour 80%) et qui va payer ?
a écrit le 29/03/2017 à 12:25 :
Ils sont tous là à gesticuler en parlant du deuxième tour à risque. Mais, ils ne se posent pas la question essentielle, y aura-t-il un deuxième tour le 23 avril 20h00. Aurons nous deux visages sur l'écran ou un seul ?
a écrit le 29/03/2017 à 12:22 :
M Valls veut continuer à exister politiquement, et c'est bien là son/notre drame. A quand sa reconversion dans le privé ? Petit problème, il ne sait faire que de la politique.
Pourquoi pas créer l'institut Georges Clemenceau et le mettre à sa tête ? Cela pourrait l'occuper. Qu'il nous fiche la paix avec ses dents qui rayent le parquet et ses coups de menton à géométrie variable aussi ostentatoires que ridicules
a écrit le 29/03/2017 à 12:18 :
Je ne suis pas certain que le choix exprimé publiquement par Mr VAlls servira son ´ami ´ Macron.....
a écrit le 29/03/2017 à 12:15 :
Qui ne fait pas la synthèse au PS ne peut pas survivre.--> Hamon
Mais qui fait la synthèse est un vrai hypocrite --> Hollande.
Hamon par ses idée représentent l’extrême gauche une politique inapplicable dans le mode moderne et qui est donc vouée à l’échec. L'éclatement du PS était pour moi inévitable. Il y a un espace libre pour créer un vrai parti social-démocrate moderne purgé des idées idéalistes utopiques (revenu universel - 1€ investi de dépense publique c'est 3€ de revenu pour l'état ...).
a écrit le 29/03/2017 à 12:01 :
Hammon se rallie à Mélenchon , ils sont au 2° tour et dans la foulée gagne l élection une 6° République est en marche .
Problème Hammon ne veut pas du plan B de Mélenchon ; résultat le cabinet noir à gagner .
Réponse de le 29/03/2017 à 14:04 :
Hamon avec un seul m'ira très bien.
Réponse de le 29/03/2017 à 18:25 :
Veuillez m excuser à vous et à votre famille et surtout auprès de Benoit.
a écrit le 29/03/2017 à 11:34 :
On ne peut pas dire que ce sont la loyauté et le sens de l'honneur qui étouffent M. VALLS.
Si désormais on peut bafouer comme on le souhaite les règles fondamentales de la primaire parce-que cette dernière n'a pas reçue le sens qu'on souhaitait, alors abandonnons d'ores et déja ce système des primaires qui ne signifie plus rien dès lors que les candidats malheureux font fi de la volonté des électeurs.
En effet ces candidats méprisent les électeurs qui se sont démocratiquement exprimés (ce qui entre parenthèse n'est pas étonnant de la part de M. VALLS dont on connait le sens de l’honnêteté et de la justice).
En tout état de cause, gageons que cela ne lui portera pas chance pour le reste de sa carrière.
a écrit le 29/03/2017 à 11:33 :
Faisons le point au sujet des échecs de Valls :

en 2012, Valls avait été rejeté massivement avec un piètre médiocre 5% à la primaire par les militants PS

Valls 1er Ministre de Hollande est comptable de l'échec de sa politicaillerie de bas étage, à tel point que Valls porte lourdement l'empêchement pour Hollande de se représenter

en 2017, Valls a de nouveau été renvoyé tel un malpropre à la primaire PS

in finé Valls laisse le souvenir d'un politicard bas de gamme, incapable de respecter sa parole et ses engagements, bonimenteur à souhait,

Valls comme Fillon nous ont bien démontré quelle est leur vrai nature,

la médiocrité absolue.
a écrit le 29/03/2017 à 11:07 :
influence négative ! la gauche et la droite a l unisson contre le pen !! ils n ont plus le monopole des PRIVILEGES les francais souhaitent du changement
a écrit le 29/03/2017 à 11:06 :
influence négative ! la gauche et la droite a l unisson contre le pen !! ils n ont plus le monopole des PRIVILEGES les francais souhaitent du changement
a écrit le 29/03/2017 à 10:49 :
C'est ça le socialisme envers les citoyens. C'est la traitrise, en vous ponctionnant un max sous Hollande et en poursuivant maintenant avec Macron rejoint par Valls qui l'avait sermonné comme un gamin à l'assemblée nationale devant tout le monde.
a écrit le 29/03/2017 à 10:30 :
Bon le gouvernement socialiste est recyclé pratiquement. Plus que quelques réglages d'accords entre tous et Hollande va pouvoir couper les citrons à la mi-temps. J'oubliais de vous dire: Macron va vous plomber votre assurance vie, si vous n'êtes pas concernés dans l'immédiat, il vous ponctionnera régulièrement tout le long de son mandat.
Réponse de le 29/03/2017 à 22:14 :
Certainement pas, ils vont plomber la retraite par répartition pas celle par capitalisation controlée par leurs donneurs d'ordre. Bientôt tout le monde sera au minimum retraite sauf les VRAIS privilégiés avec leur système de retraite spéciale jamais évoquée lors des "réformesé des retraites, à savoir les 300 000 médecins dont le revenu est garanti par la sécu et qui se voient octroyer une augmentation de leurs honoraires réguilièrement depuis le début de la décennie. Bientôt, ils auront droit aux tarifs libres, attention à vos portefeuilles !
a écrit le 29/03/2017 à 10:17 :
Macron et le jumeau de Valls qui ne représente que la république bananière d'une caste de fonctionnaires que l'on ne réforme pas en particulier la fonction état publique territoriale , entreprises publiques sncf edf ratp etc avec ses avantages et privilèges injustifiés. le ralliement de Valls à Macron n'est pas une surpprise notre pays continuera et sera ruiné par cette caste de parlementaire et de ses 6 millions de fonctionnaires.......................................
Réponse de le 29/03/2017 à 10:52 :
Puisqu'on parle de république bananière et de fonction publique :
"http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/primaire-a-gauche-le-match-hamon-vals-sur-l-enseignement-superieur.html"
Lire en particulier : "Benoit Hamon...souhaite créer une nouvelle section "économie et société" au CNU. "Nous avons besoin d'économistes capables d'imaginer des politiques diverses", ajoute-t-il."
Pour les non-initiés : il s'agit de permettre, par la création d'une section taillée sur mesure pour eux de donner des perspectives aux universitaires économistes de la mouvance "économistes atterrés" et autres pseudo-économistes qui mélangent allègrement économie et sociologie et qui, n'arrivant pas à publier dans les revues de recherche reconnues, se retrouvent en concurrence avec de vrais économistes qui eux y parviennent. ils se retrouvent donc avec des perspectives de carrière universitaires très restreintes. C'est à eux et par pur clientélisme que cette proposition de Hamon est destinée. république bananière effectivement que de servir copieusement ses copains.
a écrit le 29/03/2017 à 10:17 :
un pied de nez ? aux francais !
a écrit le 29/03/2017 à 10:15 :
Allez, on rigole ce matin: Après Macron qui joue du pipeau, voilà un renfort de taille et spécialiste du violon !
a écrit le 29/03/2017 à 10:02 :
au palmares des trahison de m valls
prêt a tout pour interet personnel
il y a dsk hayraut hollande et maintenant tous les vrais socialistes
et a qui le prochain
Réponse de le 29/03/2017 à 22:10 :
Il y a eu Kouchner en son temps.

Les sorties d'Allègre le révisionniste climatique étaient pas mal aussi.

Le prochain, mais tout simplement celui du premier secrétaire du parti Cambadélis qui ne fait rien pour empêcher le sabotage de la campagne présidentielle du candidat de son parti et prépare la campagne des candidats pro-Valls et Macron pour les législatives et qu vaient été désignés avant les primaires de son parti à la présidentielle.
Eventuellement il attendra l'entre deux tours pour faire le ralliement.

Pour moi, c'est clair, je ne peux plus voter pour ces traitres qui font leur coming-out pro-oligarchie actuellement. Quand tu as u mec presqu'autant à droite que Juppé dans un soi-disant parti de gauche, voilà ce qui arrive.
a écrit le 29/03/2017 à 10:00 :
Macron , c'est le candidat PS , qui va produire la même politique que celle de Hollande.
Les socialistes ont bien joué , alors que l'élection était perdue d'avance , le sous -marin Macron va leur permettre de sauver leurs sièges de députés. Hollande va appeler à battre le FN et le tour sera joué. Reste que notre pays va encore subir 5 ans , cette politique catastrophique qui a produit un chômage de masse , pas de croissance et une dette ahurissante. Macron la présente sous des aspect plus moderne , jeunisme et numérique mais, dans son programme , on ne baisse pas les impôts, on augmente la CSG, on fait un cadeau aux riches actionnaires en supprimant l'ISF et, cerise sur le gâteau , on taxe l'immobilier des classes moyennes.
Réponse de le 29/03/2017 à 10:17 :
"Macron , c'est le candidat PS"

De l'aile droite du PS, je crois que c'est clair aujourd'hui .D''ailleurs vu le nombre de ralliement de gens de droite à Macron cela laisse songeur .Il suffit de lire l'article sur Macron et les patrons pour se rendre compte rapidement qu'il fera une politique de droite dans les entreprises, tu devrais être content .
a écrit le 29/03/2017 à 9:59 :
Il a vraiment peur du vide et aucune capacité à faire autre chose !!!!!
a écrit le 29/03/2017 à 9:57 :
Valls aussi fourbe que Fillon? serait ce possible? Chacun pense qu'a ses propres intérêts, ce qui est tout a fait normal pour un européiste!
a écrit le 29/03/2017 à 9:53 :
Conviction de mouton. On voit le complot socialiste sortir au grand jour, ils vont tous y aller pour sauver leurs places, et montrer ainsi que Macron est un Hollande bis, un acteur à la "Adolphe", propre sur sur lui pour gagner, qui ne se révèlera qu'après l'élection, s'il est élu. Bonne surprise aux naïfs.
a écrit le 29/03/2017 à 9:48 :
On se demande bien pourquoi il y a eu des primaires au PS? On aura au 2eme tour un européiste face a un patriote!
Réponse de le 29/03/2017 à 10:55 :
pourquoi opposer européen et patriote ? Le déclin relatif de la France est dû à la France, pas à l'Europe. Sortir de l'Europe ce n'est pas arranger les problèmes de la France, c'est simplement casser le thermomètre.
Réponse de le 29/03/2017 à 14:12 :
On oppose pas Europe et Patriotisme mais seulement l'UE de Bruxelles simple zone administratives de caractère dictatorial et la Liberté, l'Égalité, la Fraternité qui est notre devise!
Réponse de le 30/03/2017 à 9:39 :
@réponse @bruno_bd : L'Europe n'est pas dictatoriale (elle a un parlement et sa commission est l'émanation des gouvernements démocratiquement élus de ses membres) , elle est même notre garantie de démocratie puisque pour y être et y rester, les états doivent donner de solides garanties quant au respect des droits. C'est grâce à l'UE que des pays comme la Hongrie d'Orban est contrainte à rester dans l'épure démocratique. C'est grâce à l'UE que le passage aux affaires de l'extrême droite en Italie, en Autriche... n'a pas provoqué de chaos démocratique. Franchement, liberté, égalité et fraternité seraient plus plus en danger avec une France hors de l'UE que dedans. C'est d'ailleurs pour ça que je raie de la liste des gens pour lesquels je pourrais voter tous ceux qui envisagent une sortie de l'UE. Ca ne fait pas de moi un non-patriote, bien au contraire.
a écrit le 29/03/2017 à 9:40 :
Valls veut aller à la soupe des législatives avec ce Micron qui manque notoirement d' ..épaisseur, transgenre idéal fabriqué par Hollande pour que le pays reprenne 5 ans d' européïsme et d' atlantisme béat .. En fait, les classes dirigeantes nous confinent avec Micron dans un régime oligarchique, où un groupe de personnes contrôlant les pouvoirs politique, économique et médiatique, délibèrent entre eux puis imposent leurs choix à la société.

Or l’oligarchie actuelle cherche avant tout à maintenir sa position privilégiée. A cette fin, elle maintient obstinément le système de valeurs organisé autour de la croissance matérielle et de la surconsommation – un système qui accélère notre entrée dans la crise écologique. » Reporterre.


Frexit, ASELINEAU, vite ...
Réponse de le 29/03/2017 à 10:58 :
Valls est suffisamment bien implanté pour ne pas redouter les législatives, même sans le soutien du PS (qui le plomberait plutôt ; la valeur de l'investiture PS après mai risque d'être quasi nulle... voire négative) ou d'En Marche.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :