Coup dur pour Hamon, Le Drian s'engage auprès de Macron

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a officialisé son soutien à Emmanuel Macron, tout en assurant "rester socialiste", dans un entretien au quotidien "Ouest France" publié vendredi matin.
Michel Cabirol
Jean-Yves Le Drian s'engage auprès d'Emmanuel Macron
Jean-Yves Le Drian s'engage auprès d'Emmanuel Macron (Crédits : © Jean-Paul Pelissier / Reuters)

Cette fois c'est vraiment fait. Finies les cachotteries, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a officialisé son soutien à Emmanuel Macron, tout en assurant "rester socialiste", dans un entretien au quotidien "Ouest France" publié vendredi matin. Emmanuel Macron a salué jeudi la décision, encore officieuse, du ministre de la Défense  de se rallier à sa candidature un mois jour pour jour avant le premier tour de la présidentielle. Dans la foulée de Jean-Yves Le Drian, un de ses proches, le député PS de la 5e circonscription (Lorient), Gwendal Rouillard, a lui aussi annoncé son engagement au candidat d'En Marche!

"Comme la majorité des Français, je refuse que le choix de l'élection présidentielle se réduise à un choix entre l'extrême droite et une droite dure. Je ne me résous pas non plus à ce que la candidate du Front national soit en tête au premier tour", a expliqué le ministre de la Défense et proche de François Hollande.

Macron est "le seul qui porte les valeurs qui sont les miennes"

"Devant les menaces qui existent et pour la capacité de la France à agir dans le monde, nous ne pouvons pas prendre ce risque", s'est justifié Jean-Yves Le Drian, avant de saluer l'engagement européen du candidat d'En Marche! "Emmanuel Macron est pour moi le seul qui porte les valeurs qui sont les miennes dans ce cadre-là. L'Europe, c'est mon histoire". Le poids lourd du gouvernement assure qu'il "reste socialiste", et, interrogé sur la candidature du vainqueur de la primaire à gauche, Benoît Hamon, rejette une "utopie". Cest un gros coup dur pour le candidat du PS, qui présentait jeudi son programme de défense.

"Benoît Hamon est dans une logique que je respecte, qui a toujours existé au sein de la gauche, un projet utopique, mais je constate que la mise en œuvre d'un tel projet ne correspond pas à la réalité des faits et à la capacité à faire"

Il existe un vieux contentieux entre Jean-Yves Le Drian et Benoît Hamon, l'ex-député frondeur qui exige aujourd'hui le rassemblement de tous les socialistes derrière sa candidature. Mais qui sème le vent récolte a tempête. Le ministre n'a certainement pas apprécié ce manque de loyauté envers François Hollande, dont il est proche. Mais le différend remonte au temps où Benoît Hamon a tenté en 1997 un parachutage fugace dans le Morbihan.

Le Drian ne se projette pas au ministère de la Défense

Interrogé par Ouest France pour savoir s'il resterait u ministère de la Défense si Emmanuel Macron lui demandait, Jean-Yves Le Drian a répondu que son "horizon, c'est la Bretagne". Pour autant, l'actuel ministre de la Défense pourrait au nom de l'intérêt national "toujours apporter" à Emmanuel Macron son "expertise, une connaissance - approfondie par ces cinq années à la Défense - des questions géopolitiques".

"Je suis ministre de la Défense depuis cinq ans. J'ai le sentiment du devoir accompli. Je souhaite transmettre mes responsabilités dans les meilleures conditions à mon successeur, à la mi-mai.

Interrogé sur un effort de Défense à 2 % du PIB en 2025 dans le projet d'Emmanuel Macron, le ministre de la Défense a estimé que "c'est une nécessité en raison des menaces, et c'est un objectif qui était d'ailleurs affiché dans la loi de programmation en cours (...) C'est un objectif crédible, en tout cas indispensable". Emmanuel Macron propose d'augmenter l'effort de défense à 2% du PIB en 2025. "Si on tient compte des hypothèses actuelles de croissance du PIB dans les prochaines années, ce budget atteindra, hors pensions et hors surcoûts OPEX, plus de 50 milliards d'euros en 2025, contre 32 en 2017", avait-il expliqué le 18 mars.

Prudence sur le service universel d'un mois

Sur le service universel obligatoire d'un mois, Jean-Yves Le Drian a été prudent : "depuis quelques mois, la réflexion sur le creuset républicain, le partage de la cohésion nationale, les enjeux de sécurité, de citoyenneté, a lieu. Emmanuel Macron estime devoir mettre à la discussion l'idée d'un service militaire obligatoire. Il a le mérite de poser cette question. Ce sera au Livre blanc et au Parlement de définir les contours du projet". Emmanuel Macron évalue le coût de cette proposition à environ "deux à trois milliards d'euros par an en régime de croisière" avec des coûts d'infrastructure estimés à 15 à 20 milliards d'euros.

"Son financement comme les effectifs d'encadrement nécessaires s'inscriront au-delà de l'enveloppe de 2% du PIB de la programmation militaire, la mise en œuvre du service national universel étant indépendante du renforcement planifié de notre outil de défense", avait expliqué le candidat d'En Marche! le 18 mars dernier.

Il faut se rappeler que le ministre de la Défense s'était opposé fin 2016 à cette proposition du Parti Socialiste. "Incorporer par obligation 780.000 nouveaux appelés, chaque année, garçons et filles, qui ne resteraient pas dans les armées et qui monopoliseraient l'encadrement militaire ruinerait ce délicat édifice de compétences et d'efficacité qu'est la professionnalisation de l'armée française", avait-il expliqué

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 45
à écrit le 30/04/2017 à 0:17
Signaler
Décidément la trahison aura été le fait majeur de ces présidentielles. Des membres du parti socialiste qui, après avoir accepté les règles des primaires, trahissent l'engagement fait et abandonnent le vainqueur. Un vainqueur des primaires de la dr...

à écrit le 26/03/2017 à 17:36
Signaler
La file s'allonge ! C'était bien la peine de mettre en place des primaires ! C'était bien la peine de s'engager sur des règles de soutien réciproque ! ... Si personne ne se sent plus engagé au premier coup de mou ou même à la première tempête. ...

à écrit le 26/03/2017 à 13:57
Signaler
J'oubliais de préciser que l'on achète les drones US 60000 € pièce et aussi les missiles quoi vont avec, car les nôtres ne sont pas adaptables sur ces engins (j'ignore le prix des missiles US). Un média compétent comme La Tribune doit pouvoir s'infor...

à écrit le 26/03/2017 à 13:11
Signaler
Il faut tout simplement reconnaître que Hamon est nul. Lui élu et l'on repart pour 5 ans de présidence "hollande". Par contre le "drone" made in USA Macron m'intrigue. Il ressemble trop à Sarkonaparte 1er; sa "vieille" aussi m'intrigue...N'oublions p...

à écrit le 26/03/2017 à 4:37
Signaler
Le Drian a été un excellent ministre et c'est encore un des très bons conseillers dont Macron dispose avec entre autres Jean Tirole prix Nobel d'économie et ses équipes. Macron a comme Giscard en son temps qui a laissé un bilan très positif, la bonne...

à écrit le 25/03/2017 à 8:18
Signaler
Une question : Macron n'est plus ministre, n'est pas député, ne détient aucun mandat, n'exerce aucun métier; il vit de quoi ?? des Assedic ??? ou au crochet de sa cougar ??

le 26/03/2017 à 3:03
Signaler
@malpensant: d'après ce que je crois comprendre il n'a rien, tout est au nom de a femme. Elle toucherait des revenus fonciers conséquents et une retraite d'enseignante. Soit dit au passage, ils proposent tous d'allonger l'âge de départ en retraite, m...

à écrit le 25/03/2017 à 8:04
Signaler
Sans importance car Hamon est un "petit" . Avec ou sans Le Drian il restera dans le peloton a regarder vle sprint se disputer !

le 25/03/2017 à 20:18
Signaler
@Harry Covert: il va assister à une course de sperme, et c'est même pas lui qui va donner le départ :-)

à écrit le 25/03/2017 à 7:02
Signaler
Arrêt sur la France… La France dont je rêve… F comme Fière de ses lumières, de ses Hommes d’engagement pour la culture, la liberté, la paix, les droits humains et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. R comme Rayonnante et Rebelle… Et la...

à écrit le 24/03/2017 à 22:46
Signaler
Macron est la marionnette d'Hollande. La seule valeur du socialisme, c'est tout même le pire pour garder le pouvoir.

à écrit le 24/03/2017 à 20:08
Signaler
Il y en a plein en France : partis politiques, syndicats, associations diverses. Il faut légiférer pour les ponctionner de 500€ par mois. Ce qui servira à l'intérêt général : les hôpitaux, la recherche pour les maladies orphelines, la securité....

à écrit le 24/03/2017 à 18:47
Signaler
" qui sème le vent récolte a tempête" Le 1er a avoir trahi c'est Hamon, et ses amis fondeurs, qui ont passé leur temps à critiquer et détruire le travail du gouvernement. Aujourd'hui les rôles sont inversés et c'est un juste retour des choses.

à écrit le 24/03/2017 à 18:46
Signaler
Le rejet d' Hamon et des écologistes ( 1 % électeurs ) est une bonne chose , il n'y a pas de place dans ces élections pour les utopistes , cela les Français l'ont compris . Le ralliement de Le Drian est donc une bonne chose .

à écrit le 24/03/2017 à 18:44
Signaler
Il fine, personne n'envisage la victoire de M.Melanchon, ou celle de M.Hamon. La seule question d'importance est la recomposition du paysage politique à Gauche, en fonction des résultats de cette Présidentielle, avec recomposition forcée du PS (qui v...

à écrit le 24/03/2017 à 18:32
Signaler
Hamon n'était-il pas un frondeur? Il n'a que ce qu'il mérite, il est dans l'esprit Mélenchon qui ne pense qu'à détruire le PS. Il y aura participé... et le comble, c'est que c'est lui qui doit porter les couleurs socialistes. Après son échec qui est ...

à écrit le 24/03/2017 à 17:52
Signaler
Quelles valeurs? Le respect du non cumul? Le respect des électeurs de la primaire? Le respect de son parti? La recherche d'un poste de ministre ou de 1er ministre? L'impunité par rapport à son parti?

à écrit le 24/03/2017 à 16:18
Signaler
coup dur surtout pour Macron : Il fait tout pour qu'on oublie qu'il était membre du gouvernement socialiste ! Le rejet des socialistes conduira au rejet de Macron...

à écrit le 24/03/2017 à 15:08
Signaler
Le Drian est un proche de Hollande et il soutient Macron. Mais quelle surprise... Cela dit comme je n'accorde aucune valeur aux sondages, je ne peux que comprendre l'argument du refus d'un deuxième tour entre l'extrême droite et la droite "dure" (...

à écrit le 24/03/2017 à 14:56
Signaler
Ce sera drole dans presque un mois:deuxième tour Fillon Lepen,tous les traitres reviendront au bercail ps la queue entre les jambes.Qui sera le ou la plus rapide a retourner encore une fois sa veste?un pronostic:Pompili,De Rugy,Placé

à écrit le 24/03/2017 à 14:16
Signaler
Macron, pour quoi faire ? Fayotter comme Hollande auprès d' Angela et se résoudre à signer servilement les GOPE ..? Je rappelle, à toutes fins utiles, les attributs de la souveraineté d’un pays, donc le rôle du Président de la Républ...

à écrit le 24/03/2017 à 14:16
Signaler
Les socialistes, trahison, mariage pour tous, cannabis, vote des étrangers, Loi Taubira, etc....................

à écrit le 24/03/2017 à 14:08
Signaler
Le Drian au service du président Hollande et donc de Macron une élection présidentielle qui nous sera volee.

à écrit le 24/03/2017 à 13:48
Signaler
"...je refuse que le choix de l'élection présidentielle se réduise à un choix entre l'extrême droite et une droite dure." Si l'on en croit les sondages le vote "utile" n'a pas lieu d'être tellement l"écart entre les deux premiers et Fillon est gra...

à écrit le 24/03/2017 à 13:24
Signaler
un breton ça sert à rien ! Dupontel

à écrit le 24/03/2017 à 11:55
Signaler
normal, Macron c'est Hollande avec des cheveux et sans bedaine. Sa "trahison", véritable marque de fabrique hollandaise, était une astucieuse opération de Marketing pour vendre En Marche (Arrière) comme un nouveau produit. Sa maison d'hôtes héberge d...

le 25/03/2017 à 9:47
Signaler
" Macron c'est Hollande avec des cheveux et sans bedaine ". Pas tout à fait quand même : Macron n'a jamais tenu des propos stupides tels que "mon ennemie c'est la finance" ou fait des promesses imbéciles comme la taxe à 75%.

le 25/03/2017 à 9:47
Signaler
" Macron c'est Hollande avec des cheveux et sans bedaine ". Pas tout à fait quand même : Macron n'a jamais tenu des propos stupides tels que "mon ennemie c'est la finance" ou fait des promesses imbéciles comme la taxe à 75%.

le 25/03/2017 à 15:19
Signaler
Hollande ratissait très à gauche et disait les bêtises qui plaisent à cet électorat, pour mieux les trahir ensuite. Ce n'était pas de la bêtise mais du calcul politicien. Macron c'est du pareil au même mais il ratisse moins à gauche où Hamon a déjà p...

à écrit le 24/03/2017 à 10:45
Signaler
Soyons clair les frondeurs sont directement responsables de la situation actuelle. Ils sont les premiers à n'avoir pas su respecter le vote de 2012. Dès le départ ils ont tout fait pour couler un président qu'ils estimaient illégitime et de ce fai...

à écrit le 24/03/2017 à 10:36
Signaler
tu vote MACRON tu vote HOLLAND

le 24/03/2017 à 11:57
Signaler
Tu voteS Macron, tu voteS HollandE

à écrit le 24/03/2017 à 10:15
Signaler
Ce n'est pas " un coup dur " mais plutôt une clarification. Les seuls enjeux aujourd'hui sont , l'adhésion ou le refus de la mondialisation néolibérale, le changement ou le maintien de l'Europe telle qu'elle est, la prise de conscience du problème de...

à écrit le 24/03/2017 à 10:10
Signaler
Pour quel projet, s' agissant de Macron et consorts .. Celui européïste calqué sur les anciens ..démis Sarko et Hollande, affichant le seul problème du moment, la totale dépendance aux GOPE et son cortège de délocalisations pour cause de concurren...

à écrit le 24/03/2017 à 10:08
Signaler
Hamon parle de trahison....c'est pourtant un expert en la matière....petits meurtres entre amis....l'arroseur arrosé....

à écrit le 24/03/2017 à 10:02
Signaler
"tout en assurant "rester socialiste" Ben et la primaire Jean-Yves déja oublié ?

à écrit le 24/03/2017 à 9:57
Signaler
Le plus drôle dans cette histoire et d'entendre le camp hamon crier au traitre alors qu'il a pour rappel quitter le navire socialiste avec tous ses copains frondeurs dès que les difficultés ont commencé pour le gouvernement pour pouvoir mieux se palc...

à écrit le 24/03/2017 à 9:55
Signaler
En Marche et le camp Macron devient un vrai camp de réfugiés pour "socialistes opportunistes", pour "centristes désappointés", pour "sans domiciliation politique fixe". A moins que les socialistes aux aboies et autres réfugiés voient avec effroi les ...

à écrit le 24/03/2017 à 9:52
Signaler
Pour les blasés, je signale quand même que JY Le Drian a été, et de loin, le meilleur ministre de la défense que nous ayons eu depuis des décennies, tout tendance politique confondue. Au delà les clivages, et en considérant les intérêts de la Franc...

à écrit le 24/03/2017 à 9:41
Signaler
Les ventes d'armes sont un succès de façade, dans le passé toutes les ventes d'armes ont été entachées de rétro commissions, personne ne peut garantir que des affaires sombres de corruptions multiples liées aux ventes d'armes de l'ère 2012 - 20...

le 24/03/2017 à 12:14
Signaler
Vous avez raison dans le passé. Je penses que le déclin des ventes d'armes francaises est largement venu de ces histoires de retrocommission. Les clients sont d'accord pour les problèmes de leur corruption pas pour ceux liés à celle de la France (C...

à écrit le 24/03/2017 à 9:25
Signaler
Voilà tout est dans le titre...Les bateaux de migrants qui rejoignent la Macronie pour fuir la Socialie en guerre et en ruines sont de plus en plus garnis..."Mais ma petite dame il faut bien manger et penser à l'avenir de nos chères têtes blondes et ...

le 24/03/2017 à 10:10
Signaler
Hamon récolte ce qu'il a semé. Il a été frondeur. Il n'a pas été loyal envers sa majorité. Quant à Jean-Yves Le Drian, il se pose en homme d'état, pas un homme d'appareil. Ce qu'il a prouvé depuis cinq ans au ministère de la Défense. C'est un homme d...

à écrit le 24/03/2017 à 8:39
Signaler
Quelle surprise! C'est quand même marrant, on nous dit que les français en ont marre de la politique actuelle, et ils vont en bloc derrière celui qui ne veut rien changer! Et bizarrement vers qui se tournent les politiques et "personnalités" quand il...

à écrit le 24/03/2017 à 8:35
Signaler
Le drian , un temps a UDB ensuite tenté par le centre puis par la droite du PS. Si un jour le FN peut arrivé au pouvoir (il se posera la question de son ralliement), une girouette simplement :)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.