Élections européennes : LREM et le RN au coude-à-coude

 |   |  839  mots
Les élections européennes auront lieu du 23 au 26 mai prochains.
Les élections européennes auront lieu du 23 au 26 mai prochains. (Crédits : Reuters/ Vincent Kessler)
22% des Français interrogés par BVA ont l'intention d'aller voter pour la liste de La République en marche (LREM) contre 21% pour celle du Rassemblement national (RN) conduite par Jordan Bardella, selon le dernier baromètre BVA pour La Tribune, Europe 1 et Orange. Il y a deux mois, l'écart était encore de six points entre les deux forces politiques.

L'écart entre le Rassemblement national (RN) et La République en marche (LREM) se réduit sérieusement. Selon le dernier baromètre BVA pour La Tribune, Europe 1 et Orange, la liste emmenée par Jordan Bardella (RN) gagne 1 point pour atteindre 21% d'intentions de vote en ce début du mois de mai. De son côté, la liste LREM-Modem conduite par Nathalie Loiseau perd deux points pour obtenir 22% d'intentions de vote. Lors de l'enquête BVA menée le 11 avril, l'écart était encore de 4 points entre les  résultats favorables à la liste LREM-Modem (24%) et ceux en faveur de la liste du RN (20%).

Alors que l'enquête a été réalisée entre le 30 avril et le 2 mai, les récentes annonces d'Emmanuel Macron le 25 avril dernier en réponse à la crise des "Gilets jaunes" ne semblent pas avoir eu d'incidences favorables sur la liste de la majorité présidentielle pour les Européennes.

Lire aussi : Une nouvelle opération déminage à 10 milliards d'euros pour l'acte 2 de Macron

La droite perd du terrain

Après avoir marqué des points en mars et avril, la liste Les Républicains (LR) dominée François-Xavier Bellamy perd 0,5 point pour s'établir à 13%. Le parti présidé par Laurent Wauquiez pourrait ainsi perdre des sièges par rapport au scrutin de 2014 (20,8%).

Toujours à droite, la liste Debout la France (DLF) conduite par Nicolas Dupont-Aignan obtient 4,5% des intentions de votes (+ 0,5 point). Enfin, le mouvement Les Patriotes, emmené par Florian Philippot, plafonne à 2%.

Une gauche toujours éclatée

Sur l'échiquier politique, la multiplication des listes à gauche pourrait renforcer les divisions au sein de l'hémicycle européen. La liste de la France insoumise (LFI) conduite par Manon Aubry pourrait arriver en tête avec 9% des intentions de vote contre 7,5% lors de la dernière enquête. Cette liste est suivie de celle du Parti socialiste (5,5%) emmenée par Raphaël Glucksmann qui se maintient au même niveau qu'en avril. Enfin, arrivent la liste de Génération.s de l'ancien socialiste Benoît Hamon avec 3%, la liste du Parti communiste conduite par l'adjoint à la mairie de Paris, Ian Brossat (2,5%).

Chez Europe-Ecologie-les-Verts (EELV), la liste des candidats conduite par Yannick Jadot pourrait atteindre 7,5% des suffrages, en légère hausse par rapport à avril (+ 0,5 point). Cette force politique est néanmoins en retrait par rapport à février (9%). Aux élections européennes de 2014, le parti avaient remporté 8,95% des suffrages. Enfin, la liste des "Gilets jaunes" remporte l'adhésion de 3% des personnes interrogées.

Un intérêt en légère hausse

Les résultats du baromètre réalisé par l'institut de sondages indiquent que 59% des personnes interrogées se montrent intéressées. C'est légèrement mieux qu'en avril (56%) mais il y a un vrai infléchissement par rapport à février et mars (62%).

À l'opposé, 39% des Français se déclarent indifférents à ce scrutin. C'est un peu mois que par rapport à avril (42%). À titre de comparaison, 35% des personnes interrogées se disaient "pas intéressées" au mois de février. À quelques semaines des élections, le désintérêt des électeurs pour cet enjeu électoral est relativement préoccupant pour les candidats qui peinent à faire décoller leur campagne.

Un manque d'intérêt chez les jeunes

Sur l'échantillon interrogé par BVA, il existe de véritables disparités entre les générations. Chez les 18-34 ans, seuls 50% des personnes interrogées se montrent intéressées contre 73% chez les 65 ans et plus. De forts contrastes existent également entre les catégories socioprofessionnelles. Le scrutin européen suscite de l'intérêt chez les cadres (70%) et les retraités (72%). En revanche, les employés et ouvriers (49%) et les professions intermédiaires (52%) se montrent beaucoup plus partagés.

Sur le plan politique, 82% des partisans de La République en marche expriment de l'intérêt pour les élections de fin mai. Ils sont suivis de ceux de la France insoumise (77%) et ceux du Rassemblement national (71%). Enfin, arrivent ceux d'Europe-Ecologie-les-Verts (69%) et ceux du Parti socialiste (61%). Chez les partisans des Républicains, seuls 53% des répondants affirment avoir de l'intérêt. Sur l'ensemble des forces politiques interrogées, c'est le score le plus faible.

Enfin, de fortes différences géographiques sont également visibles. Les habitants des zones rurales (57%) semblent bien moins intéressés que ceux des grandes villes supérieures à 100.000 habitants (64%). Dans l'agglomération parisienne, cette proportion s'élève à 59%.

--

___

(*) Méthode : étude réalisée par l'institut BVA auprès d'un échantillon interrogé par Internet du 30 avril au 2 mai 2019. Échantillon de 1.397 inscrits sur les listes électorales, identifiés au sein d'un échantillon de 1.503 Français, représentatif de la population nationale âgée de 18 ans et plus. Les intentions de vote qui figurent dans ce rapport reposent sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, certaines d'aller voter et ayant exprimé une intention de vote, soit 720 individus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2019 à 21:49 :
J ai voté en 2017 pour Macron j ai compris je ne voterez plus pour Macron le président des riches ? Ils a mis les retraitées dans la misère Macron à mentis ils a dit je touche pas à la retraite j ai vu je votez pour marine le pen j ai riant a perdre Macron responsable des manifestations de puis novembre 2018 Macron basta
a écrit le 05/05/2019 à 12:21 :
Quels sont les candidats qui demandent un Frexit ?
Le RN a changé d’avis à ce sujet .
a écrit le 05/05/2019 à 11:21 :
Pourquoi fusionne-t-on des communes alors que les Français ne veulent pas ? C’est demandé par Bruxelles. La privatisation des services publics ? C’est demandé par Bruxelles. La non-revalorisation des retraites ? C’est demandé par Bruxelles. La suppression progressive du smic et du contrat à durée indéterminée ? Toujours Bruxelles…
C' est Bruxelles qui commande, on veut s' en échapper et redevenir LIBRES et évoluer dans un espace DEMOCRATIQUE ou le peuple souverain décide de son avenir collectif ? UPR, Frexit, vite ...
Réponse de le 05/05/2019 à 12:07 :
Le upr ? C’est F. Asselineau ?
Il est sur la liste des Européennes ?
Réponse de le 11/05/2019 à 9:29 :
Un Frexit nous tuerais ! On est dans l'Euro contrairement aux RU ! Si la France devait sortir de l'Europe, faudrait que tout les pays en sortent ensemble pour éviter cette mort ! En revanche arrêter "cet Europe" du CAC40 et les plus riche d'Europe (patrons, et gouvernements) et passer à une nouvelle pour les citoyens y vivant serait plus utile et profitable pour tous.
a écrit le 05/05/2019 à 10:43 :
Bonjour,

Par mesure de neutralité des votes ça serait correct et éthique que les parties politiques disent leur fusion entre -eux avant les élections :

Je suppose que les LR ( la droite de retour ?)vont se réunir avec LREM pour contrer le RN?
Est ce que M.Jadot donne ses votes aux LREM ?
Le RN fait penser au parti Italien en Europe
Par éthique il faudrait faire les annonces de fusions « avant » les votes sachant que le vote blanc n’est pas reconnu.

Cordialement
a écrit le 04/05/2019 à 21:43 :
M.Macron a fait débordé le «  vase »
Il met sur le tapi des choses pas urgentes , qu’il devrait être discuté de manière internationale ( il se croit le centre de tout) alors avec ce sujet il touche la souffrance des «  gens impliqués par cette histoire - ce qui ne concerne pas la France mais plutôt les institutions internationales avec les pays en question )alors qu’il y a des choses « plus urgentes « comme le pouvoir d’achat , l’emploi , la transition numérique, une certaine harmonie équitable dans la société Française
Je suis déçu par le LREM et je leur donnerais pas un second vote .
a écrit le 04/05/2019 à 18:29 :
Le vote blanc, c'est pour quand ?
a écrit le 04/05/2019 à 9:52 :
Un sondage de l’institut OpinionWay publié jeudi 2 mai donne le Rassemblement national en tête des intentions de vote avec 24% des voix, 3 points devant l’alliance La République en Marche et le MoDem. Un autre sondage réalisé par Ifop et Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud Radio place aussi le RN devant la liste de la majorité avec 22,5% contre 21,5%. C’est la seconde fois depuis mi-avril que cette enquête place le parti d’extrême-droite en première position. macron a choisi un oiseau de mauvais augure
a écrit le 03/05/2019 à 19:27 :
21+22=43% de...
ça fait pas un peu beaucoup pour un seul pays, non?
a écrit le 03/05/2019 à 16:16 :
Que le LREM plus Modem soit à 1 point ou deux devant ou derrière le RN c'est peu important. Je constate que quelque soit le parti qui sera devant, il sera toujours très minoritaire, donc il ne sera pas représentatif de l'opinion des Français.
a écrit le 03/05/2019 à 12:00 :
Vous êtes en retard d'une bonne guerre, mes amis. Voici un extrait de l'article publié par Le Figaro ce 03 mai 2019 : "Européennes : 2 sondages mettent le RN en tête Par Le Figaro avec AFP le 02/05/2019 à 19:34 - A un mois du scrutin, le RN gagne 1,5 point en une semaine et LREM en perd 1. C'est la deuxième fois depuis mi-avril que le Rassemblement national passe en tête dans cette enquête de l'Ifop pour Paris Match CNews et Sud Radio. Un autre sondage de l'institut OpinionWay publié jeudi donne également le RN en tête (24%) avec 3 points d'avance sur LREM alliée au MoDem (21%). Derrière le duo de tête, la liste Les Républicains est créditée de 15% (+1), si le scrutin avait lieu dimanche, selon l'enquête de l'Ifop. Toujours au-dessous de 10%, Europe Écologie Les Verts (9%, +1) et La France insoumise (8,5%, +0,5) ne parviennent pas à se départager. La liste PS/Place publique est stable à 5% sur une semaine, devant celle de Debout la France à 4,5% (+0,5). Générations (-1) et le PCF (=) sont au coude-à-coude à 3%. Une liste labellisée Gilets jaunes recueille 2% d'intentions de vote, l'UDI (-1,5%) et Les Patriotes (+0,5%) sont à 1,5%. Les autres listes à 1%. L'indice de participation est à 40% (+1), en-dessous de la participation effective de 42,4% enregistrée en 2014, et 74% des électeurs interrogés se disent «sûrs de leur choix».
a écrit le 03/05/2019 à 11:50 :
C'est triste à dire mais le discours du RN est plus cohérent que celui de Macron et son fidèle premier ministre, et la gestion des évènements calamiteuse de cette année ont déroulé le tapis rouge devant le RN, suffirait d'une promesse du retour aux 90km/h pour déclencher l'étincelle d'un retour inattendu à la démocratie.
a écrit le 03/05/2019 à 11:02 :
l'insulte de Macron à des "lépreux populistes" aussi nombreux que ses partisans en dit long sur sa conception de la démocratie, tout comme son anniversaire à Chambord.
Voilà le genre de personnage que forme l'ENA, qui aurait pu être fondée par Louis XIV.
a écrit le 03/05/2019 à 9:54 :
Ce sondage est intéressant non pas parce qu' il photographie les écuries électorales, mais parce que il met en lumière dramatiquement le désintérêt des catégories qui devraient manifester un réel intérêt pour les enjeux d'avenir: les jeunes, les couches populaires, les ruraux...Que les protectionnistes de tous bords soient les plus mobilisés en dit long sur le naufrage de l'idéal européen d'après guerre.
Réponse de le 03/05/2019 à 10:26 :
L' UE est juste confrontée à SON bilan qu' on ne sait plus maquiller
camarade, échec et mat.
Réponse de le 03/05/2019 à 12:05 :
S'il y a "naufrage de l'idéal européen d'après guerre" :
1) ce naufrage est du au système global qu'est l'Union Européenne,
2) à l'usage les peuples de l'UE et, donc, les Français, dans leur grande majorité se rende compte que l'UE n'est plus du tout celle imaginée et mise en place par ses promoteurs d'après-guerre justement !
a écrit le 03/05/2019 à 9:13 :
Qu'est-ce que vous disais, je vais finir par vous facturer mes commentaires ! :-) Quoi que non je vais finir par vous faire payer le temps que me faire perdre hercule plutôt, plus logique.

La dernière fois vous veniez nous dire que les LREM avaient une longueur d'avance sur le FN et là je vous disais:" Ne nous donnez pas envie de voter FN svp."

Ben on y est...

C'est logique, les LREM sont détestés mais les fachos non aimés, cependant devant l'image de voir encore nos hurluberlus des marchés financiers venir envahir nos écrans pour triompher et nous dire qu'ils ont raison, qu'il n'y a pas d'alternative il faut que les riches soient toujours plus riches au détriment de tout le monde, c'est pas possible, autant voter pour le mal contre le pire sauf que ça c'est inversé le mal n'étant plus les néolibéraux et le pire le fascisme.

"Une gauche toujours éclatée"

Et c'est fait pour, pour qu'il n'y ai pas d’alternative à l’absence d'alternative.

Élections piège à gonds.
a écrit le 03/05/2019 à 9:12 :
la crédibilité de nos dignitaires LREM relatée sur médiapart !
a écrit le 03/05/2019 à 8:54 :
Réponse @ Aegan : vous comprenez pas grand chose au Monde alors.

La CE c'est :
- La libre circulation des personnes, des capitaux et des marchandises, bénéfiques pour nos entreprises qui peuvent se développer comme jamais.
- d'avoir une monnaie stable, des taux d’intérêt bas et une inflation basse ( attachez vous de l'importance à ça ? )
- De ne plus connaitre de dévaluation ( attachez vous de l'importance à ça ? )
- des programmes tels qu'Erasmus, l'ESA, Airbus, l'AME, l'ABE...
- des Normes et des Standards communs qui ont largement améliorés notre niveau de vie et qui vous protègent !
- Des économies d'échelles sur tout un tas de programmes de R&D que nous ne pourrions pas faire seul.
- de voir l'avenir en commun face à des géants et de négocier avec du pouvoir face à Chine, les USA, la Russie, l'Inde....
- de faire la paix en Europe depuis 70 ans : on n'avait jamais connu ça !
- l'augmentation du niveau de vie des français et l’augmentation de l’espérance de vie ( bah hé oui, c'est pas venu tout seul ! )
- d'avoir une structure qui arbitre et gère les conflits, un droit commun...
- Avoir une structure qui vote des lois essentielles à notre futur : RGPD, droit d'auteur, brevet européen....
Etc, Etc....
Alors oui, le bébé est pas parfait ( il sait pas encore courir un 100 mètre ) ne le jetez pas !
Réponse de le 03/05/2019 à 11:21 :
d accord avec vous....... sauf que de moins en moins l europe n est lisible.....alors que le monde a dramatiquement évolué.....
je crois que l europe a loupé une occasion de se remettre en cause, le brexit....
en lieu et place on est entré dans des négociations dont en fait le seul objectif était de ne pas donner de mauvaise idées aux autres européens qui pouvaient avoir quelques envies d être dedans et dehors...
dommage..... car on sent intuitivement que telle quelle, l europe ne fonctionne plus vraiment, elle ronronne, mal, sur ses acquis
Réponse de le 03/05/2019 à 11:58 :
D'accord avec vous aussi, ça fait trois ans qu'on nous bassine avec l'intox du brexit ( comme si c'était réalisable !), et que les populistes se lancent à fond dans la rhétorique anti européenne plus facile à rabâcher et à expliquer...Beaucoup de dossiers sont en gestations et doivent avancer maintenant, c'est pas le moment de baisser les bras !
Réponse de le 03/05/2019 à 18:27 :
beau plaidoyer pour l'UE et j'y adhère. Je lui reproche cependant son excessive lenteur qui ne lui permet pas de s'adapter à l'évolution du monde "moderne" et son angélisme face à la concurrence des puissances dominantes. Pour autant je reste persuadé que l'avenir de la France est étroitement lié à l'UE et je souhaite ardemment que les autres membres prennent enfin conscience que leur avenir l'est également. L'intérêt commun doit prendre le pas sur les intérêts particuliers et nous réussirons ensemble. Dans le cas contraire l'UE explosera pour le plus grand bonheur des USA , de la Chine , de la Russie et demain de l'Inde
a écrit le 03/05/2019 à 8:51 :
35 ans que le FN/Rn est à Bruxelles, pour quoi faire ? La responsabilité de la crise française nous vient des GOPE ou feuille de route de Bruxelles et Mlp nous dit nous allons rester dans l' UE, refuser le Frexit et continuer de fait, de voir plomber la barque France avec l' euro fort. Le Rn est à nouveau remis en selle par les médias après la débâcle de la présidentielle et tient décidément son rang.
Quant à Macron et sa politique européo centrée, il n' est qu' à observer le gigantesque mouvement social des GJ pour apprécier le résultat politique de son ...européisme béat.
Il n' y aura pas de solution sans Frexit et comme l' analyse F Asselineau ...
Réponse de le 03/05/2019 à 9:59 :
Le gigantesque mouvement social des gilets jaunes dites vous? Vous prenez vos rêves pour la réalité. Mais c'est l'esprit gilets jaunes!
Réponse de le 03/05/2019 à 11:29 :
une bonne partie de la crise française vient du fait que nos élites ont décrété il y a 30 ans que l industrie n avait pas d avenir, et qu elle était faite pour les pays pauvres.... on voit le résultat
le point d orgue et de bascule........ le jour ou le patron d Alcatel a déclaré être très fier d 'être la première entreprise mondiale sans usine
mais tout ce qui s est fait en europe avait l aval de nos gouvernements....et du nôtre en particulier
ce ne sont pas les syndicats qui sont en cause, ce serait plutôt l élite patronale mondialisée qui a infiltré toute la haute administration européenne pour son pure profit.....et le patronat français qui a délocalisé a tour de bras à l Est et au Sud.....Slovaquie Tchécoslovaquie, espagne et portugal
dernier en date.... le 2008, une des starts de PSA, délocalisé à Vigo pour faire de la place à mulhouse....
a écrit le 03/05/2019 à 8:24 :
Quelle est la représentativité de ce parlement qui est élu par moins de la moitié des électeurs européens là est la vraie question!
Pour la France si Macron veut faire croire qu'avec 22% de de 45% environ de votants (soit 10% des inscrits!) les français adhèrent à l'Europe et à son programme de réforme il va y avoir un malaise!
a écrit le 02/05/2019 à 19:24 :
Le but de ces élections c'est d'avoir une France forte au sein du parlement Européen, pas d'avoir des grincheux fort en gueule qui proposent rien et veulent tout changer sans rien essayer de comprendre.
Réponse de le 02/05/2019 à 20:18 :
Une France forte ? Avec 10% d’élus dans un parlement fantoche ? Vous êtes sérieux ?

Tant que la France sera soumise aux Grandes Orientations émise par la Commission, la France ne sera plus forte mais soumise :
1) aux délocalisations
2) au chômage de masse
3) à la perte du reste de sa souveraineté nationale
4) à des milliards d’euros dépensés pour favoriser les infrastructures des pays de l’Est au détriment des siennes
5) à la privatisation forcée des entreprises d’utilité publiques
6) etc...

Ca fait le jeu des allemands, des Etats-Unis et des pays comme la Chine qui rachètent à tour de bras des structures vitales pour rien... comme les grecs l’ont subi !
Réponse de le 03/05/2019 à 8:17 :
Réponse @ Aegan :
Vous comprenez pas grand chose au Monde alors ...
La CE c'est :
- La libre circulation des personnes, des capitaux et des marchandises, bénéfiques pour nos entreprises.
- d'avoir une monnaie stable, des taux d’intérêt bas et une inflation basse ( attachez vous de l'importance à ça ? )
- des programmes tels qu'Erasmus, l'ESA, Airbus, l'AME...
- des Normes et des Standards communs qui ont largement améliorés notre niveau de vie.( qui vous font peut être iech parce que vous comprenez rien, mais qui vous protège !)
- Des économies d'échelles sur tout un tas de programmes de R&D que nous ne pourrions pas faire seul.
- de voir l'avenir en commun face à des géants et de négocier avec du pouvoir face à Chine, les USA, la Russie, l'Inde....
- de faire la paix en Europe depuis 70 ans : on n'avait jamais connu ça !
- l'augmentation du niveau de vie des français ( he oui camarade !)
- l’augmentation de l’espérance de vie ( bah hé oui camarade )
- d'avoir une structure qui arbitre et gère les conflits, un droit commun...
- Avoir une structure qui vote des lois essentielles à notre futur : RGPD, droit d'auteur, brevet européen....
Etc, Etc....
Alors oui, le bébé est pas parfait, il sait pas encore courir un 100 mètre, mais soyez pas .... ne le jetez pas !
Réponse de le 03/05/2019 à 8:52 :
Ce qui fait rejeter l'Europe est l'immigration que personne ne veut traiter Hidalgo annonce 100 nouveaux migrants PAR jour que l'on finit toujours de repartir dans toute la FRANCE mais les Francais ne sont pas dupes !!!!!A quand les expulsions ,? et les trafic des mineures isoles et les faux étudiants !!!! puis la libre circulation des travailleurs un Francais au smig et exploite alors qu'un ex roumain qui travaille en France fait de l'OR au moins 4 smig !!! !il ne fait meme pas travailler la France il envoie dans son pays !!
Réponse de le 03/05/2019 à 9:44 :
@leLoup Pour faire court, l' UE c' est l' expropriation des emplois à l' est à 400 euros mensuels, une perte de 56000 euros par français sur une génération, 17 ans précisément source think tank libéral allemand CEP, un euro fort qui ruine la compétitivité du pays, source Sapir, Brousseau, Stiglitz, rien de moins.
Toutes les points que vous citez et que vous voudriez apportant à votre moulin de la dora européisme sont des coopérations entre états, Airbus est un avion mondial avant d' être européen, Erasmus n' a pas besoin de l' UE pour exister etc ...
La paix ? Notre appartenance à l' Otant nous oblige à accompagner toutes les mauvaises guerres us cad à exporter nos guerres ; pas de guerres et la Yougoslavie détruite parce que le nationalisme serbe dérangeait ?
Toutes les entreprises européennes sont concurrentes car il n' y a pas de peuple européen mais des peuples d' intérêts divergents, etc ...
Trop petit pour faire,le poids face aux géants mais comment donc fait la Suisse un des leaders industriels à entreprises à taille mondiale alors que seuls les pays hors ZE -zone euro- sont ceux qui se tirent le mieux de cette UE là, à l' exception de la seule Allemagne qui a aspiré les économies du sud et qui refuse de mettre au pot ?
Qu' fait l' Allemagne quand l' UE a détruit la Grèce ? Vous attendez que s' écrive la suite avec la France ?
Bref vous nous récitez tous les poncifs européistes d ' une UE de l' asservissement atlantiste, du fric et des lobbies qui a échoué en nous escroquant et pour tenter de sauver les meubles.
Parce que ça brûle comme me le confiait hier un Gilet Jaune ...
a écrit le 02/05/2019 à 19:18 :
Si les élections européennes ne font toujours pas recette en France, on va nous reparler du Brexit ? Parce qu'on nous a saoulés avec ce sujet, et là, c'est silence radio... Peut-être bientôt des commentaires sur la préparation des élections européennes en Grande-Bretagne ?
a écrit le 02/05/2019 à 18:55 :
Macron a poussé les votants dans les bras de marine le pen c est du Macron le RM ils ont perdu d avancer Marine 👍merci monolo
a écrit le 02/05/2019 à 18:43 :
Leurs programmes sont VAINS ET FICTIFS : 27 Chefs d'Etat et de Gouvernement opposés sur tout, et il faut l'unanimité.
a écrit le 02/05/2019 à 18:20 :
Qu'est-ce que vous disais, je vais finir par vous facturer mes commentaires ! :-) Quoi que non je vais finir par vous faire payer le temps que me faire perdre hercule plutôt, plus logique.

La dernière fois vous veniez nous dire que les LREM avaient une longueur d'avance sur le FN et là je vous disais:" Ne nous donnez pas envie de voter FN svp."

Ben on y est...

C'est logique, les LREM sont détestés mais les fachos non aimés, cependant devant l'image de voir encore nos hurluberlus des marchés financiers venir envahir nos écrans pour triompher et nous dire qu'ils ont raison, qu'il n'y a pas d'alternative il faut que les riches soient toujours plus riches au détriment de tout le monde, c'est pas possible, autant voter pour le mal contre le pire sauf que ça c'est inversé le mal n'étant plus les néolibéraux et le pire le fascisme.

"Une gauche toujours éclatée"

Et c'est fait pour, pour qu'il n'y ai pas d’alternative à l’absence d'alternative.

Élections piège à gonds.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :