Emmanuel Macron lance à Strasbourg une Conférence citoyenne pour "réformer l'Europe"

Le chef d'Etat et les dirigeants des institutions européennes proposent un exercice de démocratie participative qui visera à établir une vision commune sur l'avenir du continent, à établir les leçons de la crise et à réformer, éventuellement, le fonctionnement des instances de l'Union.

5 mn

Déserté par les députés européens, l'hémicycle de Strasbourg a été transformé en studio de télévision pour le lancement de la Conférence sur l'avenir de l'UE.
Déserté par les députés européens, l'hémicycle de Strasbourg a été transformé en studio de télévision pour le lancement de la Conférence sur l'avenir de l'UE. (Crédits : Olivier Mirguet)

Emmanuel Macron et les dirigeants des trois institutions européennes se sont retrouvés dimanche 9 mai à Strasbourg, jour de la fête de l'Europe, pour lancer la Conférence sur l'avenir de l'Union européenne. Aux côtés du président du Parlement européen, David Sassoli, de la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, et du premier ministre portugais représentant le Conseil, Antonio Costa, Emmanuel Macron a présenté les enjeux de ce vaste exercice de démocratie participative, prévu sur une durée de douze mois. "Notre Union a besoin d'une nouvelle respiration démocratique", a-t-il déclaré.

Conférences citoyennes

Cette Conférence, que l'Elysée présente comme un "exercice de respiration démocratique collective", a été proposée par Emmanuel Macron en mars 2019. Ses conclusions sont attendues au printemps 2022, une échéance idéale du point de vue politique puisqu'elle interviendra pendant le semestre de présidence française du Conseil européen.

La plénière de la Conférence, instance prévue pour le pilotage des travaux, comprendra 108 députés européens, 54 membres du Conseil (deux par État membre), trois membres de la Commission européenne, des représentants de parlements nationaux et des citoyens. Les institutions européennes ont lancé dès le 19 avril une plateforme numérique, invitant les Européens à donner leur vision pour l'avenir de l'UE. Pour la France, un exercice spécifique de consultation est prévu, "ancré dans les territoires" selon le vœu formulé par l'Elysée. Des conférences citoyennes seront organisées dans 18 régions françaises, Outre-Mer compris, sur plusieurs week-ends à partir du mois de septembre. Son organisation ressemble à celle de la Convention citoyenne pour le climat, dont les 149 propositions formulées en juin 2020 n'ont eu qu'un impact mitigé.

Un lancement à l'accent social

A Strasbourg, dans un hémicycle du Parlement européen transformé en studio télé et dont la capacité avait été réduite à 200 places (contre 800 sièges en temps normal), Emmanuel Macron a tenté d'insuffler un contenu social à sa Conférence en rappelant que "nulle part ailleurs dans le Monde, on n'a autant privilégié les vies pendant cette pandémie". De retour du sommet social organisé les 7 et 8 mai à Porto, le chef d'Etat a rappelé certains objectifs politiques et législatifs de l'Union à court terme : "régulation des plates-formes numériques et des libertés privées""respect des droits fondamentaux de tous les travailleurs dans l'ensemble des chaînes de valeur". Le sommet de Porto préfigure donc les objectifs que la France entend porter lors de sa présidence au premier semestre 2022 : directive sur les salaires minimaux, droit individuel à la formation au niveau européen, devoir de vigilance et responsabilité sociale des entreprises.

"L'Europe ne va pas assez vite, et peut-être n'a-t-elle pas assez d'ambition", a encore suggéré Emmanuel Macron à Strasbourg, établissant un lien entre l'efficacité de l'action sociale et économique et d'éventuelles réformes institutionnelles à venir.

"Je me félicite que les Etats-Unis s'inspirent de l'Union européenne pour devenir plus solidaires. Je souhaite que nous nous inspirions des Etats-Unis pour retrouver le goût de l'avenir et de la vitesse", a-t-il déclaré, souhaitant que l'Union puisse "investir massivement et aller vite" sur des enjeux économiques tels que "les batteries, l'hydrogène, les semi-conducteurs et le cloud".

Dimanche en fin d'après-midi, le chef de l'Etat a profité de son déplacement à Strasbourg pour assister à la signature entre l'Etat et les collectivités territoriales d'un contrat triennal de soutien à la dimension européenne de la capitale européenne, désertée depuis plus d'un an par les députés pour cause de crise sanitaire.

L'intervention d'Emmanuel Macron en ouverture de la Conférence citoyenne rappelle son discours de la Sorbonne, en septembre 2017. Quatre mois après son élection, Emmanuel Macron y avait engagé sa première "séquence politique" promise pendant sa campagne sur le thème de l'Europe. Le chef de l'Etat y avait détaillé un catalogue de propositions, essentiellement sociales et environnementales, en réaction à une décennie de montée en puissance des populismes et marquée par des politiques européennes atones face aux enjeux sociétaux (sécurité, défense, environnement). Elle s'était soldée par l'élection de dirigeants europhobes en Hongrie et en Pologne et par le choix du Brexit au Royaume-Uni, et la menace continue de peser sur l'Union. "Le mot eurosceptique est ambigu parce qu'il inclut ceux qui veulent détruire les institutions communautaires et les simples déçus de l'Europe. Je dirais que la majorité des citoyens sont devenus euro-grincheux", estimait déjà en 2017 l'ex-député européen Alain Lamassoure.

Quatre ans plus tard, les enjeux sociaux et environnementaux se doublent de l'urgence de réformer le fonctionnement des institutions. Dans une note établie en préalable au lancement de la Conférence citoyenne sur l'avenir de l'UE, l'Union des fédéralistes européens, think-tank présidé par le député Sandro Gozi (Renew), a demandé le lancement d'une "conférence constitutionnelle", dont pourrait ressortir "une proposition concrète pour un nouveau traité soumis au Conseil par le Parlement européen". En clair, une réforme complète des traités sur fonctionnement de l'UE, comme le permet l'article 48 du traité en vigueur.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 11/05/2021 à 18:50
Signaler
je suppose qu'un conférence citoyenne pour réformer l'Europe va devoir intégrer tous les pays appartenant à l'Union , et que les participants seront équitablement choisis en fonction du poids des populations de chaque pays pour respecter la primauté ...

à écrit le 11/05/2021 à 10:00
Signaler
Cette gouvernance Macron aura vraiment été marquée par le bal bla , l'apparence , la communication et le désir d'exister de ce "président" qui décidemment n'avait pas l'envergure d'un chef d'état !

à écrit le 11/05/2021 à 5:43
Signaler
Il ferait mieux de s'occuper du Liban, plutôt que de l'Europe et de la France.

à écrit le 10/05/2021 à 22:13
Signaler
Encore un exercice d'enfumage de Macron. il prend les gens pour des imbéciles. D'abord il oublie l'article 63 du traité: une telle réforme supposerait l'UNANIMITE des états membres ! à partir de là, les histoires de "réforme" de l'UE que l'on entend....

à écrit le 10/05/2021 à 17:51
Signaler
Encore une conférence alors que cette gabegie est le produit d'un coup d'état parlementaire après le refus du référendum. A l'époque déjà les Français demandaient de retravailler ces textes. Que de temps perdu.

à écrit le 10/05/2021 à 15:57
Signaler
Les écologistes veulent supprimer les moulins à eau pour réempoissonner les rivières (sans doute pour le bien-être des ours), mais il serait préférable de supprimer les moulins à paroles, dont la France souffre depuis les années 80.

à écrit le 10/05/2021 à 11:59
Signaler
Tout cela procède d'une bonne intention: remettre un peu de dynamisme dans une structure trop lourde, trop chère, trop inefficace et donc qui en a bien besoin. Mais malheureusement, je crois la France largement responsable de la maladie européenne: q...

le 10/05/2021 à 14:09
Signaler
En effet si on supprimait seulement pôle emploi et les aides offertes aux employeurs de salariés à domicile on économiserait déjà plus de 10 milliards par an ! Rien que ça...

à écrit le 10/05/2021 à 10:28
Signaler
Au secours ! Si c'est sur le même format que le truc sur le climat ca n'a rien de démocratique. Une poignée de gens, tirés au "hasard" qui font des recommandations sans en comprendre les tenants et les aboutissants, et que notre pauvre pouvoir dirig...

à écrit le 10/05/2021 à 10:06
Signaler
Toujours excellent dans l'insignifiant notre président.

à écrit le 10/05/2021 à 9:08
Signaler
Qui disait qu'il n'y a pas de démocratie qui vaille en dehors des Traités? Cela sera toujours le cas et... Bruxelles, le bras administrateur, y veillera... ou devra disparaître! Seul une confédération sera crédible!

à écrit le 10/05/2021 à 8:42
Signaler
deja incapables de reformer la france et son administration d'etat communiste et decaler des realites ce personnage est trop calé sur la mondialisation pour qui c'est impossible de voir la france comme un etat souverain avec son histoire il est...

à écrit le 10/05/2021 à 8:35
Signaler
Le traité constitutionnel européen on a voté contre en 2005 par référendum et à 55% et on nous l'a quand même imposé, la messe est dite les gars, votre UE n'est qu'un gros tas de politicards corrompus avec les millieux financiers. Vous allez encore n...

à écrit le 10/05/2021 à 7:16
Signaler
La même démarche que pour les gilet jaunes et le climat ? Des contributions.. et puis rien ou presque....qu'elle "Révolution" monsieur Macron !!!!

à écrit le 10/05/2021 à 7:10
Signaler
Le président aurait il un toc lié à un mot, citoyenne dans toutes ses déclinaisons et un autre à la magouille politique comme nous venons de le voir en région PACA. Région qui est le must en matière de tambouille politique. Je pense qu'il aurait bea...

le 10/05/2021 à 8:34
Signaler
Il y a des maladresses certes il y a aussi le cumul d’ événements que n ont pas connu ses prédécesseurs attentats volés jaunes. Covid pas 6 mois de calme. ...mais comment reprochez à Macron homme de 40 ans n ayant jamais brillé de mandat électif alo...

le 10/05/2021 à 8:34
Signaler
Il y a des maladresses certes il y a aussi le cumul d’ événements que n ont pas connu ses prédécesseurs attentats gilets jaunes. Covid pas 6 mois de calme. ...mais comment reprochez à Macron homme de 40 ans n ayant jamais brillé de mandat électif a...

le 10/05/2021 à 11:33
Signaler
Bonjour, le lis avec attention votre commentaire qui manque à mon avis de réalités. En ce qui concerne les attentats je pense que le quinquennat précédent à été le plus meurtrier avec pour M. Macron un poste auprès de M. Hollande qui lui a permis d'a...

à écrit le 10/05/2021 à 2:54
Signaler
Le pays s'embrase et il parle, il parle.

le 10/05/2021 à 8:25
Signaler
Que racontez vous? Le pays s embrase? Lol ce pays n a jamais été aussi riche .. comparez l évolution du pnb sur plusieurs années ...les français ont 2,5 fois en épargne le montant de la dette ( du jamais vu dans l histoire du pays ) Par conte la d...

à écrit le 09/05/2021 à 22:19
Signaler
Trop comique le macron... il se propose de reforme UE alors même su'il.-'a pas ete capable de faire une seule reforme digne de ce nom en france. .. vite next

à écrit le 09/05/2021 à 21:23
Signaler
vu qu'il n'a que ca a foutre qu'il fasse une conference citoyenne ( donc de gauche) sur les policiers qui se font descendre avec tolerance par des electeurs bienveillants qui votent ' bien', une conference citoyenne sur les electeurs de gauche qui on...

à écrit le 09/05/2021 à 20:40
Signaler
Et pourquoi pas une méga consultation européenne? On sait faire ici, on a gaspillé des centaines de millions d'€ pour produire des millions de contributions citoyennes, des centaines de milliers de documents de synthèse.... qui sont partis direct ...

à écrit le 09/05/2021 à 19:52
Signaler
C’est vrai qu’avec un e- covid booster et un QR pass et sans voyage nous respirons vachement mieux … J’aimerais déjà être en 2023 sans covid et avec de nouvelles têtes politiques pour toute l’Europe et tous les pays du monde : Une vraie bouffée...

à écrit le 09/05/2021 à 19:44
Signaler
Vous ne prendriez pas encore du Macron pour le prochain quinquennat ? C'est si bon !

à écrit le 09/05/2021 à 19:00
Signaler
Et un comité Théodule de plus, ce qui plaît tant à notre président et lui permet de faire manipuler les participants par des "professionnels" à sa botte et faire dire à ces pauvres comités ce que lui souhaite, même s'il lui arrive de se prendre les p...

à écrit le 09/05/2021 à 18:41
Signaler
Monsieur Macron oublie de dire que la taxe finale payée par les groupes du CAC 40 en France est en dessous de...8% ce qui fait de la France un paradis fiscal pour les grandes fortunes. A quand la suppression de l'optimisation fiscale légale, monsieur...

le 09/05/2021 à 20:28
Signaler
La fraude fiscale et l' évasion qui va avec est légitimée par l' article 63 du TFUE, libre circulation des capitaux ; vous ne lutterez JAMAIS contre elle en restant dans l' UE, tous les européistes le savent et certains s' en r...

le 10/05/2021 à 16:30
Signaler
Les complotistes UPR de retour. Une question il est où le sieur Asselineau dans ses déboires? Vous pourriez rappeler le score de l'UPR à la dernière élection présidentielle moins de 1 point en fait une gifle pour le haut fonctionnaire, la plaie de ...

à écrit le 09/05/2021 à 18:20
Signaler
Étrange de parler de démocratie participative quand macron depuis 10 mois a institué le conseil de défense (assorti du secret défense) en écartant tout échange avec députés et sénateurs... Et où il décide seul pour 67 millions de francais...

à écrit le 09/05/2021 à 18:06
Signaler
La souveraineté nous a été volée à travers le traité de Maastricht de 1992 et par le refus, par les gouvernants, de respecter le choix du peuple français sur le traité constitutionnel qui nous a été imposé malgré le vote "non" en 2005. Les Françai...

le 09/05/2021 à 22:46
Signaler
Il y a quelques temps le vice roi de l'UE (juncker) a déclaré " il n'y a pas de choix démocratique contre les traités européens "... Vu la manière dont il a été nommé et vu le comportement de ces oligarques à la tête de l'ue, je dirais que au contra...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.