Flixbus, BlaBlaCar : les "cars Macron" redémarrent

Avec la fin des restrictions de circulation en France, Flixbus reprend son activité ce vendredi. BlaBlacar le 12 mai. Les réservations bondissent.

3 mn

Défilement d'autocars
Défilement d'autocars (Crédits : © Francois Lenoir / Reuters)

Avec la fin des restrictions de voyage, les déplacements en car reprennent la route après être restés un an à l'arrêt. Leader du marché, la société allemande Flixbus redémarre son activité en France ce vendredi 7 mai, tandis que son rival, BlablaCar, a préféré attendre le 12 mai, la veille de l'Ascension. Une bonne nouvelle pour les voyageurs qui n'ont pas vu leurs proches depuis longtemps en raison du dernier confinement. Ou qui souhaitent prendre des vacances et des week-ends pour des trajets courts. Notamment ceux qui n'ont pas de voiture. En effet, ces cars assurent en général des lignes non desservies par la SNCF et proposent des tarifs moins élevés que le train.

"Il faut être présent sur les horaires de train et avoir des prix bas. Tant qu'on est attractifs, tout cela se passera bien", explique BlablaCar.

L'objectif des deux autocaristes est clair : redémarrer dès maintenant pour monter en puissance d'ici à l'été, une période clé pour tous les acteurs du voyage, complètement liée cette année à la réussite de la vaccination contre le Covid-19.

Les réservations décollent

Pour l'heure, en tout cas, depuis l'annonce du déconfinement, les réservations décollent : + 100% chez FlixBus entre le 19 et 25 avril, et + 200% même entre le 26 avril et le 2 mai. Face à cette demande, Flixbus déploie dès le 7 mai près de 200 cars. "Notre offre sera renforcée pour cet été, toujours en lien avec l'évolution de la demande", souligne FlixBus France. De son côté, son rival Blablacar, anciennement BlaBlaBus, compte assurer "100 destinations en France pour commencer", selon son directeur général, Nicolas Brusson.

La société s'appuie notamment sur ses prévisions dans le domaine du covoiturage et mise sur la notoriété de sa marque. "Grâce au covoiturage, on peut déjà estimer la demande générale pour les voyages. Cela nous permet également d'être complémentaire, car les trajets en car permettent de relier les grandes villes en France, tandis que le covoiturage offre une possibilité d'aller dans des villes plus petites, ou à la campagne", précise BlablaCar.

Mesures sanitaires

Les entreprises de bus ont anticipé la fin du déconfinement : préparation des mesures sanitaires dans les cars, masques obligatoires, gels hydroalcooliques à disposition, nettoyage complet des véhicules après chaque voyage, montée des passagers à l'arrière pour mieux contrôler les entrées et les sorties et protéger la cabine du conducteur. Les autocaristes ont décidé qu'il n'y aura pas de distanciation sociale, mais le protocole sanitaire respecte toutes les normes, fait-on valoir. Enfin, toute personne ne portant pas de masque ou qui ne respectera pas les règles sanitaires sera formellement interdite de monter à bord.

Pour rappel, en France, le secteur du transport en autocars a été libéralisé en août 2015 par la loi Macron. Le grand nombre d'acteurs qui s'étaient lancés sur ce marché a laissé place à une consolidation du marché, aujourd'hui composé de deux acteurs. En 2019, il a attiré plus de dix millions de clients.

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 09/05/2021 à 11:34
Signaler
Cela se nomme la contamination en marche. Pauvre France

à écrit le 08/05/2021 à 22:27
Signaler
Les cars Macron, cela suffit. Ils vous défrisent les cars!

à écrit le 08/05/2021 à 2:59
Signaler
Le car, merveilleuse machine pour contaminer tout un chacun. Bonnes vacances.

à écrit le 07/05/2021 à 14:25
Signaler
La comisère redémarre, bientôt le comariage, le cologement et les cocercueils ?

à écrit le 07/05/2021 à 8:58
Signaler
Un non-sens écologique et économique ... plus de car sur les routes -ne respectant pas leur limitation de vitesse à 90/ 110 et une boîte à transmission du covid ( aucun test ou vérification demandée avant de monter et aucune garantie que les voyage...

à écrit le 07/05/2021 à 8:56
Signaler
Un non-sens écologique et économique ... plus de car sur les routes -ne respectant pas leur limitation de vitesse à 90/ 110 et une boîte à transmission du covid ( aucun test ou vérification demandée avant de monter et aucune garantie que les voyage...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.