"En cas de Brexit, la France sera inflexible avec le Royaume Uni" affirme Macron

En cas de Brexit, les Britanniques devront continuer de contribuer au budget de l'UE s'ils veulent conserver un accès au marché européen, affirme notamment le ministre français de l'Economie

2 mn

(Crédits : © Stefan Wermuth / Reuters)

Le ministre français de l'Economie, Emmanuel Macron, juge que le Conseil européen du 28 juin devra faire preuve de fermeté à l'égard du Royaume-Uni, si les Britanniques choisissent de sortir de l'Union européenne, et assure que la France sera intraitable.

"On est dedans ou dehors. (...) Le Conseil européen devra lancer un ultimatum aux Britanniques sur leurs intentions et le président de la République sera très clair à cet égard", explique M. Macron dans un entretien au journal Le Monde publié samedi. "On ne peut pas, dans l'intérêt de l'UE, laisser quelque ambiguïté planer et trop de temps s'écouler. (...) Le jour après la sortie, il n'y aura plus de passeport financier pour les établissements britanniques", prévient-t-il.

Continuer de contribuer au budget de l'UE


Il estime que les Britanniques, s'ils souhaitent conserver un accès au marché européen, devront contribuer au budget de l'UE, comme le font la Norvège et la Suisse. En cas de refus, "ce doit être une sortie totale", insiste le ministre. Et, même si le scrutin devait aboutir à un maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, il souligne que le statut particulier négocié en début d'année par Londres ne devait pas être ensuite réclamé par d'autres Etats et rester exceptionnel.

"Notre défi, le jour d'après, est double: éviter la contamination du "Brexit" et relancer immédiatement la dynamique d'un projet positif pour l'Europe", poursuit-il.

Les Britanniques décideront le 23 juin s'ils quittent l'UE alors que la campagne pour le référendum restera suspendue samedi, deux jours après le meurtre de la députée pro-UE Jo Cox. Les dernières enquêtes d'opinion, réalisées avant le meurtre, donnaient les partisans du Brexit en tête.

Deux tabous, un français, l'autre allemand

Emanuel Macron souhaite que l'UE soit plus ambitieuse sur les sujets de défense et de transition énergétique par exemple. Au niveau de la zone euro, il cite la mise en place d'un budget, d'un commissaire et d'un Parlement pour cette zone.

"Mais aujourd'hui, nous sommes bloqués par deux tabous : un tabou français, qui est le transfert de souveraineté, et un tabou allemand, celui des transferts financiers ou de solidarité. On ne peut pas avancer sans les faire sauter", déplore-t-il cependant.

Pour permettre de telles avancées, le ministre vante en outre la nécessité de demander aux Européens quelle Europe ils souhaitent. "Chaque Etat membre devrait organiser dès à présent un débat démocratique le plus large possible afin de préparer l'étape d'après; les élections françaises et allemandes en 2017 doivent aussi être l'occasion de ce débat. Il faut également recréer un sentiment d'appartenance car on ne fera pas avancer l'Europe seulement avec la décision de quelques uns dans un bureau", assure-t-il.

AFP

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 19/06/2016 à 17:14
Signaler
Vous voulez dire, M Macron, que vous renverrez en futur les deux milliards d'euros que les britanniques ont envoyé 2015 pour aider la France? C'est vraiment dur, bien musclé!

à écrit le 19/06/2016 à 12:36
Signaler
Macron poussé par les mondialistes financiers de Bruxelles se révèle être à l' usage un vrai petit rigolo, attention tant une omelette peut en cacher une autre !

à écrit le 19/06/2016 à 12:36
Signaler
Ce type, imbu de sa personne et élu par personne, se prend de plus en plus pour un dieu de l'Olympe :-)

à écrit le 19/06/2016 à 11:05
Signaler
Macron devrait lire Asselineau plutôt que colporter les hérésies du dogme néo-libéral.. http://u-p-r.wikia.com/wiki/Les_10_raisons_qui_nous_imposent_de_sortir_de_l%E2%80%99Europe

à écrit le 19/06/2016 à 9:02
Signaler
a parti pris.. point de conseil .!

à écrit le 19/06/2016 à 8:41
Signaler
en tout point d'accord avec Mr Macron sur le sujet. Il faut qu il ose aller à la primaire socialiste!!!

à écrit le 19/06/2016 à 6:11
Signaler
Tenir une position ferme vis à vis des anglais est nécessaire en cas de Brexit, mais les anglais ne sont pas les seuls responsables de ce référendum. Les dirigeants des pays membres sont accrochés à leur prérogatives, et se sont défausse sur l Europ...

le 19/06/2016 à 8:52
Signaler
ça fait du bien de vous lire merci. Si ils manquent tant d'éléments pour bien fonctionner à l'Europe, c'est bien parce que les gouvernements/politiques nationaux refusent de lui transférer plus de compétences. Le statut quo n'est plus acceptable et ...

le 20/06/2016 à 9:41
Signaler
Extrémiste nationalistes ? Pourquoi pas terroristes tant qu'on y est ? la nation est porteuse de l'identité d'un pays et est nécessaire à la démocratie. Car vous pensez qu'aujourd'hui la démocratie existe dans notre pays, où tout débat sur des sujets...

à écrit le 18/06/2016 à 23:06
Signaler
Bien entendu que l'on va continuer nos relations économiques, culturelles et amicales avec nos amis britanniques. Mais ils ne peuvent pas avoir le beurre et l'argent du beurre (qu'ils avaient déjà en partie obtenu) et le sourire de la crémière. S'i...

le 19/06/2016 à 0:08
Signaler
soyez tranquille, les fonctionnaires continueront à très (trop) bien vivre et les autres continueront à crever : on le voit chaque jour dans ce pays !!!

à écrit le 18/06/2016 à 20:10
Signaler
Ils n'ont pas marre de dire des bêtises ? Le commerce avec le Ru c'est 5% de notre commerce extérieure et c'est l'un des rares pays avec lequel on a un excédent. Etre inflexible, c'est s'enfoncer encore plus dans la crise, gros malin...

à écrit le 18/06/2016 à 19:45
Signaler
la Grande Bretagne se porte bien mieux que la France . alors que font nos élites ?

le 19/06/2016 à 8:30
Signaler
allez sur les sites de journaux anglais pour lire les commentaires sur le brexit et vous comprendrez que le peuple ne se porte pas si bien que ça. C'est justement pourquoi ils ont ces débats, les menteurs que sont les Farage et Johnson, en rendant l...

à écrit le 18/06/2016 à 19:35
Signaler
Je propose d'organiser un referendum en France pour voir si on souhaite vraiment lever ces deux tabous. Mais j'oubliais...les britanniques, eux, vont donner une suite à leur vote alors que nous, nous avons déjà voté....en 2005.

à écrit le 18/06/2016 à 18:45
Signaler
Mais, qui est ce monsieur, inconnu !!!!!!!

à écrit le 18/06/2016 à 18:39
Signaler
Le petit néo-libéral a donf pour soutenir l' oligarchie bruxellloise du popa us, ah, ah, ah ..!

à écrit le 18/06/2016 à 18:33
Signaler
même pas peur ! les accords bilatéraux continueront d'exister ; effarant de voir ce rouleau compresseur anti-brexit , bientôt la guerre de cent ans !

à écrit le 18/06/2016 à 18:11
Signaler
Ou la la c'est impressionant..... Il faudra aussi qu'ils présentent leur passeport pour acheter une biere... Ils n'y couperont pas. Et aussi Dieu ne leur pardonnera jamais jamais .. Foi de Macron

à écrit le 18/06/2016 à 17:38
Signaler
Encore un "intransigeant", il serait temps alors que l'on a déjà concédé au RU des choses ahurissantes depuis Mme Thatcher. Choses qui n'ont pas peu contribué à faire de l'Europe l'homme malade, et puis soyons prospectifs, dans moins d'un ans Macron...

le 18/06/2016 à 23:22
Signaler
citation: "Tout ce que j'espère de cet épisode c'est que la commission commencera à regarder autre chose que son nombril. Si l'on en arrive là, c'est bien parce que le projet européen fait fausse route. Dès 2005, alors qu'il était patent, après la F...

le 19/06/2016 à 11:01
Signaler
Pôvre petit chat !!

à écrit le 18/06/2016 à 17:30
Signaler
apres le racisme contre les allemands avec les cadors du gouvernement ayrault et ses allies, voila la haine anti britannique ! bon, on se rassure, vu le poids de la france actuellement sur l'echiquier mondial, c'est dieu merci pas des decisions pris...

le 25/06/2016 à 1:23
Signaler
Je vous rassure les britanniques n'en ont pas plus, et je crains fort que cette escapade en eau trouble ne se termine in fine par la dislocation du Royaume-Uni. Les écossais ont déjà annoncé qu'il n'était pas question qu'il soit les dindons de la far...

à écrit le 18/06/2016 à 17:25
Signaler
Aucune crainte a avoir, monsieur Macron n'aura plus aucun pouvoir au gouvernement pour s'opposer a quoi que ce soit!

à écrit le 18/06/2016 à 17:14
Signaler
La menace de quitter l'UE a toujours été l'arme du Royaume-Uni. Une fois qu'ils l'auront mise à exécution, ils se retrouveront les mains vides et il faudra effectivement qu'ils passent à la caisse. Quant à la construction européenne, il faudra effec...

le 18/06/2016 à 17:43
Signaler
Par ailleurs, il faut enfin que l'exécutif européen rende des comptes directement aux électeurs via le suffrage universel direct. Actuellement, il dépend du bon vouloir des gouvernements nationaux, et c'est la médiocrité de ces derniers qui est resp...

le 19/06/2016 à 8:46
Signaler
tout à fait d'accord et il faut revenir vers le peuple européen pour se compter. Nous allons rentrer dans les clous budgétaires, ce sera le bon moment pour discuter avec les Allemands et ceux qui le voudront, proposer des évolutions et voter tous en ...

le 19/06/2016 à 18:48
Signaler
@Tom: 1) l'Union européenne était en effet le plan pour faire contrepoids autres grandes puissances. Cependant, la domination de l'Allemagne en Europe et la vassalisation de l'Occident aux US sont des constats d'échec cuisant. 2) les Anglais défenden...

à écrit le 18/06/2016 à 16:55
Signaler
Sauf que si la Finance britannique est interdite d'exercer du jour au lendemain en France ou à destination de la France, il va falloir se faire très rapidement du souci sur le financement de la dette publique de la France, M. le ministre...

le 18/06/2016 à 17:21
Signaler
Revenez sur terre : Le Royaume-Uni n'est qu'une puissance de taille moyenne qui va bientôt se retrouver bien seule dans un monde bien dangereux, et où tout le monde sera candidat pour prendre sa place en tant que plate-forme financière.

le 18/06/2016 à 18:19
Signaler
Mais non, Tom, la Finance européenne se fait à Londres même si Londres n'est même pas dans la zone euro. Vous croyez que ça va s'arrêter du jour au lendemain sur un claquement de doigts ? Qui du drogué (à l'endettement) ou du dealer (de crédit et de ...

le 18/06/2016 à 23:20
Signaler
Encore une fois, le Royaume-Uni n'est qu'une puissance de taille moyenne, bien petite comparée au reste de l'Europe, aux Etats-Unis (qui ont déjà déclaré que les anglais n'étaient pas une priorité pour eux), ou à la Chine. Les anglais sont bien imbu...

à écrit le 18/06/2016 à 16:49
Signaler
L'Europe c'est construite sur des traités qui specifiaient uniquement la création d'un zonne économique sans entrave dominée par une vision liberale .Jamais dans les traités il n'a été question d'aller au dela de ceci ou cela .D'ailleurs le rejet de ...

le 18/06/2016 à 17:24
Signaler
Une "union toujours plus étroite" est dans les traités. Mais pas importe que ce soit prévu ou non, l'Europe n'est qu'un outil que nous devons modeler selon nos besoins. Par ailleurs, le fédéralisme n'a rien d'obligatoire. Si vous voulez rester faibl...

le 19/06/2016 à 8:40
Signaler
en France, il n'y a pas de régions plus riches que les autres? de départements plus riches que les autres? d'intercommunalités plus riches que les autres? de villes plus riches que les autres? de quartiers? d'individus? Qu est ce que vous proposez d...

à écrit le 18/06/2016 à 15:57
Signaler
Elle est pas belle la rhétorique guerrière de l'Europe de la paix?

le 18/06/2016 à 17:45
Signaler
Et c'est quand certains parlent de la quitter que ce genre de discours apparaît. C'est un indice.

à écrit le 18/06/2016 à 15:16
Signaler
"En cas de Brexit, la France sera inflexible avec le Royaume Uni" affirme Macron Non mais qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre !

à écrit le 18/06/2016 à 15:09
Signaler
L'UE ferait mieux se remettre en question pour faire ce que la population des différents pays veulent, plutôt que de faire ce que les fonctionnaires à Bruxelles et la caste des politiciens veulent.

à écrit le 18/06/2016 à 14:56
Signaler
Ce monsieur raconte vraiment n'importe quoi (surtout à l'attention des niais, j'ai plutôt l'impression) . Des pays qui ne sont pas dans l'UE commerce avec ceux qui y sont : la Chine, les USA etc.... et ils se font même "une plus grosse part du gâteau...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.