Étiquetage européen : Israël écarte l'UE du processus de paix

 |   |  426  mots
Le processus de paix pour mettre un terme à près de 70 ans de conflit entre Israël et les Palestiniens est au point mort depuis plus d'un an, quand avait échoué une énième médiation américaine.
Le processus de paix pour mettre un terme à près de 70 ans de conflit entre Israël et les Palestiniens est au point mort depuis plus d'un an, quand avait échoué une énième médiation américaine. (Crédits : Reuters)
La Commission européenne avait approuvé le 11 novembre la mise en œuvre de l'étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans certains territoires palestiniens. Israël, qui craint que cette mesure n'encourage le boycott de ses produits, suspend les contacts avec l'Union européenne sur le processus de paix pour mettre un terme à près de 70 ans de conflit entre Israël et les Palestiniens.

Israël a annoncé dimanche 29 novembre qu'il suspendait les contacts avec l'Union européenne sur le conflit palestino-israélien, en réponse à l'étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans les territoires occupés décidé par Bruxelles.

Le Premier ministre israélien, également ministre des Affaires étrangères, Benjamin Netanyahu, a "ordonné la suspension des contacts diplomatiques avec les institutions de l'Union européenne et ses représentants sur cette question", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le communiqué officiel israélien affirme dimanche que cette suspension des contacts avec Bruxelles sera en vigueur en attendant une "réévaluation" du rôle de l'UE dans le processus de paix.

Il assure que les contacts avec les responsables nationaux représentant les États membres de l'UE ne seront pas affectés par cette mesure.

"Il est important de clarifier qu'Israël maintiendra les contacts diplomatiques avec les États européens -- tels que l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la France -- mais pas avec les institutions de l'Union européenne", souligne-t-il.

154 millions d'euros de produits concernés par la mesure de l'UE

La Commission européenne avait approuvé le 11 novembre la mise en œuvre de l'étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés par Israël depuis 1967, à savoir la Cisjordanie et le plateau du Golan.

Israël avait aussitôt dénoncé cette mesure et "suspendu son dialogue diplomatique l'UE au sein de plusieurs forums" prévus dans les semaines à venir. Les Palestiniens avaient eux salué un "pas dans la bonne direction", quoique "insuffisant".

Les marchandises concernées par l'étiquetage, en majorité des produits agricoles (fruits, légumes, vins) et des cosmétiques, représentent "moins de 1%" du total des échanges commerciaux entre l'UE et Israël, soit 154 millions d'euros en 2014, selon des chiffres de la Commission.

Mais plus que son impact sur la balance commerciale, le gouvernement de Benjamin Netanyahu craint que la mesure européenne ne "soutienne et encourage" le mouvement international BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre l'État hébreu, qui monte en puissance.

Un processus de paix déjà au point mort

Le processus de paix pour mettre un terme à près de 70 ans de conflit entre Israël et les Palestiniens est au point mort depuis plus d'un an, quand avait échoué une énième médiation américaine.

L'UE cherche à relancer le processus de paix par l'intermédiaire du Quartette pour le Proche-Orient (qui regroupe l'Union, les États-Unis, l'ONU et la Russie).

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2015 à 9:03 :
tous les pretextes sont bons ...!
action / réaction :
que tous les pays membres de l'U.E. , suspendent eux aussi leurs contacts , en rappelant bien à Israel que l'U.E existe , et qu'ils en font parti !
a écrit le 30/11/2015 à 18:23 :
Dès que vous trouverez un pays qui est prêt à négocier la paix avec son ennemi qui a décider de l’anéantir, vous le dites. Le Hamas a dans sa charte encore et pour de longues années semble t-il, la destruction d'Israël. Des civils sont tués par des Palestiniens sans distinction, civils ou militaires. Négocier avec qui ? Le Fatah qui s'est allié avec les Hamas ? Allez donc vous promener en Israël et surtout faites attention. Un coup de couteau ou une voiture bélier est si vite arrivée. Est ce que Israël est une dictature ? non ! Le premier ministre est élu, comme en France. Est que le Hamas ce maintient par la démocratie ? Y a t-il d'autres démocratie aux environs ? Il est donc plus facile de boycotter une démocratie qu'une ou des dictatures.
Réponse de le 01/12/2015 à 9:07 :
Amen ...( mais je ne sais pas comment on le dit en hebreu ) .
allez donc vous promenez en Israel dites vous ...mais je doute fort que vous l'ayez fait , vous ...!
a écrit le 30/11/2015 à 14:58 :
Il n'y a que la vérité qui fâche ! surtout si il n'a qu'une pierre à
la place du coeur, avec une surdité notoire et un aveuglement
qui vont lui faire perdre la tête.
Je me suis rendue à Jérusalem, dans de petits hôtels, il n'y
avait aucun fruits au dessert et petit déjeuner (qui poussent pourtant là-bas)
trop cher sans doute ou réserver aux nantis ! quelques dattes
et des grenades (jus). Mais ce pays est beau sauf le mur
érigé entre Israel et la Palestine. Quant aux cosmètiques
qui viennent de la mer morte, c'est bidon, juste commercial.
a écrit le 30/11/2015 à 13:16 :
Je n'appelle pas au boycott des produits des territoires occupés!

Je boycotte les produits des territoires occupés!
a écrit le 30/11/2015 à 11:52 :
Comme Israël ne veut pas la faire, cela tombe très bien!
a écrit le 30/11/2015 à 10:38 :
Où est le problème ? Israël ne veut pas la paix avec les palestiniens. Inclure ou exclure l'UE des mascarades de négociations ne changera rien.
a écrit le 30/11/2015 à 10:22 :
quelle mascarade, tout est bon pour accusé l'autre du conflit alors qu'il suffirait de cesser d'appauvrir les Palestiniens et d'arrêter de les coloniser voire leur rendre leurs terres, leurs biens et leur liberté pour que la paix règne. comment créer des anarchistes ou des terroristes (comme l'aime à les appeler certains) chez les palestiniens : en poursuivant cette politique. Merci Mr le premier Ministre qui se reconnaîtra.
a écrit le 30/11/2015 à 10:14 :
Le "processus de paix" ? Il est où ? On le cherche partout, mais il est nulle part : "Netanhayou l'a tuer" !
Il ne manque pas d'air celui-là : le principal fauteur de guerre c'est lui, et il continue à donner des leçons au monde entier !
Réponse de le 30/11/2015 à 10:52 :
Il est vrai que ca fait 70 ans qu'ils n'en ont rien a cirer du processus de paix. C'est vraiment l'excuse à deux balles, pour continuer a faire comme avant :-)
a écrit le 30/11/2015 à 8:45 :
Si la situation géopolitique d'israël est saine et fait preuve de bonne foi pourquoi n'a t'elle pas la fierté de s'afficher ?
Réponse de le 30/11/2015 à 10:40 :
Exact.......et le processus de paix demande a ce que chacun,veuille la paix........manifestement ce n est pas le cas....ni d un coté. Ni de l autre......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :