Grèce : "Nous reviendrons sur les marchés en 2017", promet Tsipras

 |   |  239  mots
Nous pourrions sortir une fois pour toutes du plan de renflouement bien avant que le programme parvienne à échéance en août 2018, estime Alexis Tsipras.
"Nous pourrions sortir une fois pour toutes du plan de renflouement bien avant que le programme parvienne à échéance en août 2018", estime Alexis Tsipras. (Crédits : Reuters)
La Grèce est écartée des marchés de la dette depuis 2014. Un nouvel accord entre le pays et ses créanciers est prévu fin mai.

La Grèce compte revenir l'an prochain sur les marchés obligataires pour financer sa dette, déclare le Premier ministre Alexis Tsipras dans une interview à l'hebdomadaire grec Realnews. "Nous reviendrons sur les marchés en 2017", déclare le chef du parti de gauche Syriza, alors que des négociations entre Athènes et ses créanciers sur un allègement de la dette grecque ont débuté.

"Nous pourrions sortir une fois pour toutes du plan de renflouement bien avant que le programme parvienne à échéance en août 2018", estime Alexis Tsipras.

Un nouvel accord le 24 mai ?

Écartée des marchés de la dette depuis 2014, la Grèce a signé l'été dernier un troisième plan de sauvetage avec ses créanciers (Union européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international). L'Eurogroupe du 9 mai a clairement ouvert la voie à un nouvel accord entre la Grèce et ses créanciers le 24 mai prochain.

Un accord qui sanctionnera la première évaluation du programme, près de quatre mois après son commencement, qui établira le principe d'un « reprofilage » de la dette grecque et qui établira un nouveau train de mesures présent et à venir pour un montant global de 5,4 milliards d'euros. Ainsi, la Grèce disposera vraisemblablement de la nouvelle tranche de 5,5 milliards d'euros du programme, ce qui devrait lui permettre de faire face à ses engagements pour l'ensemble de cette année 2016.

 (Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2016 à 22:19 :
Tispras aussi farceur que M.Hollande: ça va mieux, hein?
a écrit le 15/05/2016 à 9:33 :
Et oui cela fait une semaine que les Grecques ne sont pas venu a la quete cela fait long !!
Réponse de le 15/05/2016 à 22:26 :
respecter l'orthographe ne ferait pas de mal à votre intervention.....
on écrit, en français, les Grecs..... et non les Grecques !!!
a écrit le 15/05/2016 à 9:33 :
Et oui cela fait une semaine que les Grecques ne sont pas venu a la quete cela fait long !!
a écrit le 15/05/2016 à 8:50 :
Et après ils vont se plaindre que les institutions les grugent, mais qui franchement va vouloir leur prêter sans garanties sérieuses ? Ils ont besoin d'argent ? Qu'ils rendent imposables tous ceux qui ne le sont pas, notamment les gens d'église et leurs conjoints, et qu'ils recouvrent les impayés; qu'ils mettent des amendes aux diverses infractions, en particulier au code de la route et aux règles écologiques de base. Ce ne sont que quelques pistes qui croyez-moi auraient pour effet 1) de remplir les caisses et 2) de civiliser un peu les Grecs :-)
a écrit le 14/05/2016 à 19:48 :
les partenaires europeens detiennent l'ensemble de leur dette
les seuls qui souscriront a une nouvelle tranche a taux tres eleves seront ceux qui exigeront a cote la caution allemande.........
mais la c'est loin d'etre gagne, hein!
a écrit le 14/05/2016 à 17:42 :
Soyons sérieux ils vont finir ou les Grecs ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :