Grexit : les footballeurs étrangers du championnat grec renégocient leur contrat

 |   |  211  mots
Les footballeurs étrangers craignent de voir leur rémunération dévaluer après une sortie de la Grèce de la zone euro.
Les footballeurs étrangers craignent de voir leur rémunération dévaluer après une sortie de la Grèce de la zone euro. (Crédits : Reuters)
Les agents sont en train de réviser les conditions des contrats pour qu'en cas de Grexit, les footballeurs étrangers continuent d'être payés en euros.

Les footballeurs étrangers du championnat de Grèce craignent une forte dévaluation de leur contrat en cas de sortie du pays de la zone euro, alors que la Grèce affronte un risque imminent de défaut de paiement, affirme mardi le quotidien sportif Goal.

Selon Goal, plusieurs agents de joueurs ont déjà contacté les clubs concernés comme l'Olympiakos, le Panathinaïkos, l'AEK Athènes, le PAOK Salonique, leur demandant une clause pour que "dans le cas d'un changement de monnaie, les joueurs soient payés dans la monnaie convenue antérieurement" lors de la signature du contrat, c'est-à-dire l'euro.

Payés en euros et à l'étranger

Les agents ont également demandé à ce que les salaires des joueurs soient versés sur des comptes bancaires hors de Grèce, ajoute Goal.

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a annoncé la tenue d'un référendum dimanche, demandant aux Grecs de se prononcer sur le plan d'aide des créanciers de la Grèce, la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI).

Le pays, dont les caisses sont vides, risque le scénario d'une sortie de l'euro, le "Grexit", dont les conséquences sont redoutées par toute l'Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2015 à 9:37 :
Tout le paradoxe du sport en général! Comment des supporters peuvent vibrer et s'identifier à des équipes où les joueurs ne sont que des mercenaires sans attaches locales. Autre question d'où vient l'argent des clubs grecs (les armateurs?) Je me pose la question en particulier pour le basket où les clubs grecs ont des budgets à faire pâmer d'envie les club français les plus riches!
a écrit le 30/06/2015 à 16:13 :
Ca c'est de la solidarité: payé en € et à l'étranger et pendant ce temps nous on nous explique la solidarité avec le peuple grecs,ben voyons,et même pas honte
a écrit le 30/06/2015 à 15:30 :
Voilà bien une expression de l'esprit sportif cher (très très cher même) à Jacques de Coubertin.
a écrit le 30/06/2015 à 14:47 :
Pourquoi renégocier les contrats ? Il faut qu'ils continuent à jouer ou qu'ils rompent les contrats en payant aux clubs les indemnités prévues. Ils ont voulu spéculer, ils ont perdu et bien qu'ils en assument les conséquences :-)
a écrit le 30/06/2015 à 13:40 :
Ils ont demandé, ont-ils eu une réponse?
Tous les contrats de travail grecs doivent aussi être en Euros.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :