"Il n'y aura pas d'autre référendum en Ecosse", avertit Cameron

 |   |  184  mots
L'Ecosse a voté avec emphase pour rester dans le Royaume-Uni, argue David Cameron.
"L'Ecosse a voté avec emphase pour rester dans le Royaume-Uni", argue David Cameron. (Crédits : STEFAN WERMUTH)
Le Premier ministre britannique est resté ferme sur la question de l'indépendance du pays, en dépit de de l'écrasante victoire du parti nationaliste SNP en Ecosse, lors des dernières élections législatives britanniques.

"Nous avons eu un référendum. L'Ecosse a voté avec emphase pour rester dans le Royaume-Uni."

Lors de sa première interview depuis qu'il a été réélu Premier ministre, pour la chaîne de TV britannique Channel 4 news. David Cameron a expliqué qu'"il "n'y aura pas d'autre référendum" pour l'indépendance de l'Ecosse.

La dirigeante du SNP... pas en désaccord avec David Cameron

Cette question est revenue sur la table, suite à la victoire aux législatives britanniques des indépendantistes en Ecosse, véritable raz-de-marée, avec 56 sièges sur 59 pour le SNP (Scottish national party),.

Mais Nicola Sturgeon, la dirigeante du SNP, avait déjà adopté le 4 mai, avant les élections, une position similaire à celle de David Cameron. "Soyons clairs... Même si le SNP gagne tous les sièges en Ecosse, cela ne représente pas un  mandat pour un référendum sur l'indépendance. C'est un vote pour porter la voix de l'Ecosse".

Pour rappel, les Ecossais avaient dit "non" à l'indépendance du pays lors du référendum de septembre 2014 par 55% des voix.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2015 à 7:49 :
Mr Cameron n'a toujours pas compree que les écossais ne souhaite plus de la gouvernance de la GB, malheureusement contre l'absence de dialogue, l'explosif débouché rapidement sur les négociations.... Le monde est comme cela depuis bien longtemps, les parlementaires européennes tous comme les dictatures républicaine devraient pourtant bien le savoir depuis le temps..... Mais bon seul les extrémité aide à mieux ce faire entendre....... MDR
a écrit le 11/05/2015 à 12:39 :
curieux, les ecossais tourneraient le dos a sa majesté Elisabeth II
pour se jetter dans les bras du charcutier "casher" et de l'ex patron du lavomatic....
a écrit le 11/05/2015 à 12:38 :
Ils me font bien marrer ces "indépendantistes" qui veulent quitter le RU mais qui veulent rester dans l'UE !!!
a écrit le 11/05/2015 à 10:17 :
Si la GB vote en 2016 pour quitter l'EU mais que le vote est majoritairement pour rester dans l'EU en Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord,, alors cette question se reposera car le RU n'est pas un état unitaire comme la France mais une Union d'états et l'Ecosse fera entendre sa voix et sa différence si l'Angleterre , qui est majoritairement pour la sortie de l'EU, l'emporte. Rendez vous en 2016 pour commencer et sûrement en 2017,2018, 2019.....pour une sortie de la GB mais avec le maintien probable de l'Ecosse.
Réponse de le 11/05/2015 à 19:46 :
Comment pouvez vous prétendre que l'Angleterre "...est majoritairement pour la sortie de l'EU,"? Je suis un Anglais et j'affirme que cela est loin de la vérité. Une grande majorité est pour le concept de l'Europe, mais, comme beaucoup de mes amis Français, CONTRE les abus de pouvoir et gaspillage de notre argent pas de la classe politique de Bruxelles. Les "Anglais " ont le courage de le DIRE, il est temps que les autres européens nous rejoigne pour crée une nouvelle Europe.
Réponse de le 14/05/2015 à 15:19 :
Laquelle? Une Europe qui se limiterai à un grand marché sans consistance politique? Ce n'est pas pour ça que les pères fondateurs se sont battu, et ce n'est pas la conception qu'en ont les français (ni d'ailleurs bien d'autres peuples) mais c'est ce dont rêve les américains, qui verraient d'un bon œil une Europe faible sur la scène internationale...
a écrit le 11/05/2015 à 9:32 :
Les indépendantistes veulent toujours faire revoter leur peuple jusqu'à ce que le OUI à l'indépendance l'emporte. C'est curieux parce que l'inverse n'est jamais vrai. Quand le OUI gagne, on ne fait jamais revoter pour confirmer ce vote...
Réponse de le 11/05/2015 à 11:56 :
Avez-vous lu l'article?
Réponse de le 11/05/2015 à 13:24 :
cela dit, pour glisser sur un sujet politique du même style, si on refaisait le référendum de Maastricht maintenant, il ne repasserait pas. Je serais donc assez d'accord pour que l'on revienne sur le oui de temps en temps ^^

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :