L’omniprésence de l'encombrant Steve Bannon irrite à une semaine du scrutin européen

 |   |  453  mots
(Crédits : Pascal Rossignol)
L’ancien conseiller de Donald Trump a publiquement apporté son soutien à l’extrême-droite française lors d’une série d’interview. Le parti de Macron dénonce une ingérence dans la campagne électorale. Un article de notre partenaire Euractiv.

À une semaine des élections européennes, les médias français se sont précipités pour interviewer Steve Bannon, ex-conseiller politique de Donald Trump, qui s'est juré de soutenir Marine Le Pen et l'extrême-droite européenne.

Entre une interview dans "Le Parisien" vendredi, puis dans le "JDD" dimanche, l'Américain était aussi sur les ondes de RMC et BFM TV lundi matin, pour dire tout le bien qu'il pense de Marine Le Pen et du Rassemblement national, et assurer que « Marine Le Pen finira par gagner ».

Selon Nicolas Bay, Steve Bannon n'aurait « jamais interféré de quelque manière que ce soit » dans le projet politique du Rassemblement national. Lui assure les avoir aidé sur le financement de leur campagne, en les incitants à demander à leur électorat de répondre à une souscription - ce qui a effectivement fonctionné.

«Ingérence dans le scrutin,  « une atteinte à la souveraineté »

« Il ne se cache absolument pas de son envie de s'ingérer dans notre scrutin », a dénoncé la tête de liste LREM Nathalie Loiseau.

Plusieurs députés et sénateurs de différents bords, y compris LREM, ont réclamé une commission d'enquête sur les liens entre le RN et Steve Bannon, après la diffusion d'un reportage d'Envoyé spécial dans lequel on voit les dirigeants du parti Louis Aliot et Jérôme Rivière proposer à Steve Bannon d'assister à des réunions entre Marine Le Pen et des hauts fonctionnaires français.

L'emprunt russe du RN

Steeve Bannon y évoque aussi les besoins financiers du RN.

« Ils veulent rembourser cet emprunt aux Russes [pour la présidentielle, Ndlr] et obtenir d'autres financements », dit l'ancien conseiller.

Comme le Rassemblement national, Bannon n'a eu de cesse de répéter que les élections européennes étaient un « référendum anti-Macron ». Une rhétorique également utilisée par l'extrême gauche, qui brouille un peu plus le message sur les élections européennes alors que les Français avouent déjà manquer d'informations sur le fonctionnement des institutions européennes.

Comme l'a montré l'élection de 2014, l'élection européenne a logiquement des conséquences au niveau du Parlement européen, mais pas au niveau national. Ainsi, l'élection d'une majorité d'eurodéputés de l'ancien Front national en 2014 n'a eu pour seule conséquence nationale de faire baisser l'influence de la France en Europe, mais n'a pas fait bouger la politique ou l'opinion en France. Pour preuve, les Français ont au contraire élu un président pro-européen trois ans plus tard.

___

Par Aline Robert, Euractiv.fr

(Article du lundi 20 mai 2019, à 10:32, mis à jour à 10:47)

___

 Retrouvez toutes les actualités et débats qui animent l'Union européenne sur Euractiv.fr

EURACTIV 2017 new logo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2019 à 16:56 :
Même si l'UE n'est pas parfaite, si on n'aime pas Macron, si on tous de bonnes raisons de vouloir que ça change, il reste un fait : On ne vote pas pas pour des extrêmistes de Droite dont le programme commence toujours par la stigmatisation de celui qui n'est pas "conforme" à leurs critères ethnique, religieux, social...et ça finit en toujours par déraper !
Les exemples de dérapage ne manquent pas, les dizaines de millions de morts non plus.
a écrit le 21/05/2019 à 20:39 :
Le but de Bannon n’est pas du tout de détruire l’UE. Bien au contraire. Il s’assure que MLP et sa cohorte suive bien les ordres dictés par les États-Unis. Ces derniers n’ont en effet aucun intérêt à voir l’UE dissoute et d’ailleurs, MLP ne tient pas du tout à sortir de l’UE.
Bannon se serait rapproché d’Asselineau si vraiment il voulait faire exploser l’UE & aurait fait du forcing pour qu’on le voit bien davantage sur les médias mainstream.
a écrit le 21/05/2019 à 17:52 :
A qui la faute? Si ce n'est aux médias qui veulent a tout prix diabolisé l'adversaire pour faire plaisir a leur donneur d'ordre!
a écrit le 21/05/2019 à 15:09 :
l'aide gracieuse de ce monsieur aux partis populistes n'a de but que de détruire l'UE qui est une puissance économique et donc un concurrent des USA. D Trump veut pouvoir commercer avec les états séparément de telle façon que le rapport de force lui soit toujours favorable. Cette évidence ne saute pas aux yeux de certains français et ce sont ceux là qui précisément déplorent que nos industries passent sous contrôle étranger. On peut malheureusement faire le même constat dans d'autres pays européens. Le scandale qui touche notamment le gouvernement en place Autrichien en est la preuve. Que dire des Grecs dont tous les ports sont aux mains des Chinois et du Portugal où les grandes entreprise de BTP sont également passées sous bastion Chinois
a écrit le 21/05/2019 à 14:56 :
Si j’hésitai ,devant cette ingérence,je n’hésite plus
a écrit le 21/05/2019 à 14:16 :
J’etais indécis mais ceci me permets ´devant l’ingerence de certaine personne ,de me permettre de faire mon choix
a écrit le 21/05/2019 à 9:43 :
Merci beaucoup étant donén que s'il reste un semblant de démocratie dans notre pays cela devrait me permettre de parler de ma fille de 17 ans que je voyais hier exploser de rire devant la télévision en regardant... Yves Calvi.

Elle me dit "Faut vraiment que t'écoutes c'est trop drôle ce qu'ils racontent " Et d'entendre que Bannon serait le formateur d'un complot afin de faire exploser l'union européenne pour que TRump gagne les élections aux états unis, alors que pas un américain saurait placer la belgique sur une carte ! :D

EN effet elle avait parfaitement raison je me suis mit à rire également de bon coeur puisque l'humour est la politesse du désespoir mais j'ai mieux compris par contre ce qui est en train de se passer, le vieux monde incarné par la télévision au lieu de s'adapter au nouveau monde incarné par internet s'entête, se ridiculisant tous les jours un peu plus mais également en s'enfonçant continuellement de ce fait vers l'obscurantisme.

J'espère un jour vivre un procès contre les médias de masse pour crime contre l'humanité parce que les vieux possédants ont peur des jeunes alors que ceux-ci ne leur veulent absolument aucun mal, ils veulent juste trouver leur place au sein de cette société mais tout ces vieux machins paralysés par leurs idées d'arriérés les en empêche. Oui il vaut mieux en rire...
Réponse de le 21/05/2019 à 11:41 :
C'est super intéressant ce que vous nous dites. Moi j'ai mangé une pomme ce matin !
Réponse de le 22/05/2019 à 1:18 :
Vous avez une vie palpitante.Je comprend mieux le nombre de commentaires.
Réponse de le 22/05/2019 à 8:11 :
Les eurosceptiques ont tendance à être des admirateurs béats des usa et en particulier de l'Amérique conservatrice. Après ça va parler de souveraineté mais ils diront toujours oui aux usa .
a écrit le 21/05/2019 à 9:01 :
....et que Macron aille faire des papouilles aux genoux de Trump ça ne gène pas LREM ?
a écrit le 21/05/2019 à 8:40 :
De Gaule l'aurait depuis longtemps prié de quitter notre territoire.
a écrit le 21/05/2019 à 8:18 :
Ce gars a rien à faire en Europe pendant des élections et l'attitude du RN est lamentable, c'est clairement une ingérence des milieux d'affaire conservateurs américains les plus nationalistes qui considèrent que toute réglementation ( qui plus est non US ) est nuisible à leurs intérêts financiers, sous couverts d'associations qui n'ont pas à publier leurs sources de financements.
Qu'il dégage et qu'un Juge se saisisse de cette ingérence jusqu'à ce que tous ses comptes soient rendus publics !
a écrit le 21/05/2019 à 7:32 :
Déstabiliser l'Europe au bénéfique de puissance étrangères, cela a toujours été le jeu des extrémistes de droite. Se remettre en mémoire la collaboration en 40. Paradoxalement le nationalisme ambitionne de soumettre la France aux grandes puissances étrangères!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :