La Grèce a remboursé le FMI, malgré les doutes suscités ces derniers jours

 |   |  219  mots
Le gouvernement grec a multiplié les déclarations contradictoires ces dernières semaines sur sa capacité à respecter cette échéance, alors qu'il négocie parallèlement avec ses partenaires de la zone euro une prolongation de l'aide accordée à Athènes pour lui éviter un défaut sur sa dette.
Le gouvernement grec a multiplié les déclarations contradictoires ces dernières semaines sur sa capacité à respecter cette échéance, alors qu'il négocie parallèlement avec ses partenaires de la zone euro une prolongation de l'aide accordée à Athènes pour lui éviter un défaut sur sa dette. (Crédits : © Alkis Konstantinidis / Reuter)
Athènes a attendu l'échéance ultime pour rembourser une créance de 450 millions d'euros au FMI. Le gouvernement grec avait pourtant lui-même alimenté les doutes sur sa capacité à honorer cette dette dans les temps...

Comme prévu, la Grèce a remboursé jeudi au Fonds monétaire international (FMI) un prêt de 450 millions d'euros arrivant à échéance dans la journée, a dit un responsable gouvernemental à Reuters. "Le paiement est programmé et sera effectué dans la journée", a déclaré ce responsable.

Athènes doutait de sa capacité à rembourser sa dette

Le gouvernement grec a multiplié les déclarations contradictoires ces dernières semaines sur sa capacité à respecter cette échéance, alors qu'il négocie parallèlement avec ses partenaires de la zone euro une prolongation de l'aide accordée à Athènes pour lui éviter un défaut sur sa dette. Ces doutes avaient alimenté le scepticisme de nombreux observateurs.

Mercredi 8 avril, Athènes est parvenu à placer pour 1,138 milliard d'euros en bons du trésor à six mois, réalisant ainsi pleinement l'objectif de levée de fonds qu'elle s'était fixé au terme de la première des deux adjudications qui ont lieu ce mois-ci.

Un bon ratio de couverture

Les bons ont été placés à un rendement de 2,97%, identique à celui de l'adjudication de mars, a fait savoir l'agence de gestion de la dette PDMA. La ratio de couverture a été de 1,30, là encore comme en mars, montrant une constance de la demande en dépit des tensions sur la liquidité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2015 à 9:53 :
les 500 millions pour le FMI c etait de la pacotille en comparaison avec les plusieurs dizaines de milliards qui seront dûs coup sur coup en Mai et Juin.
La on verra la réalité.
a écrit le 10/04/2015 à 10:12 :
Cette fois ci, ce sont les russes qui ont subventionnés la Grece. Encore un enfumage des Grecs réussi ! Merci au généreux président Poutine !
Réponse de le 10/04/2015 à 11:50 :
De rien ! Ce pourrait être la réponse de Poutine.
Lu sur le site d'Euronews: "A l’issue de leur entretien, le président russe a en tout cas démenti toute demande d’aide de la part de la Grèce. La Russie participera peut-être aux privatisations dans le pays et investira dans des projets d’infrastructures, mais rien de bien concret pour l’heure".
Réponse de le 10/04/2015 à 15:12 :
La Russie n'a rien subventionné du tout, vous pensiez que Tsipras était reparti avec des coffres plein de billets sous le bras ?
Vous avez une bien pietre connaissance de la diplomatie internationale !
a écrit le 10/04/2015 à 7:13 :
Très juste les russes sont ceux qui ont le moins de soucis peu de dettes et de grosses réserves or et devises
De plus les problèmes de fin 2014 avec la chute du pétrole va les faire réagir
La dette des américains 16000 milliards !!!!! Bon c est sur quand on imprime 85 md par mois .... On peut
Pour finir les grecs ne sont pas responsable de la caution de la France sur leur dette si les choses en sont arrivées la c est a cause des banques
Pour souscrire a des emprunts grec jusqu'à 16 ou 17% elles étaient la mais quand il y a eu menacé de défaut elles ont tout refilé a l état donc au contribuable .....
Petit arrangement entre amis ... Banquiers et politiques
Ils mangent a la même table
Réponse de le 10/04/2015 à 13:24 :
Un Etat russe qui va tellement bien qu'il emprunte à 14%.
Réponse de le 10/04/2015 à 15:19 :
Preuve que la finance est bien déconnectée du réel. Comme l'investissement Madoff, noté AAA au moment de sa chute. Continuer a fermer les yeux, tout va bien !
a écrit le 10/04/2015 à 6:41 :
Finalement Tsipras a payé et la encore on constate le décalage, le gouffre qui sépare le discours de Tsipras en quête de pouvoir et les actes de Tsipras au pouvoir. Les frontistes, et autres dogmatiques devraient méditer cela et arrêter de nous servir un discours dont nous connaissons les paroles avant même qu'ils ne les prononcent.
Réponse de le 10/04/2015 à 15:14 :
Effectivement, Tsipras a payé, exactement ce qu'il avait promis avant les élections.
Payer ses dettes tant que ça ne met pas en péril la situation du pays, et negocier en parallèle pour un allègement des paiements.
Ca vous choque un gouvernement qui tient ses promesse ?
a écrit le 09/04/2015 à 17:23 :
Taux à 10 ans grecs: 11.5%. Le reste se passe de commentaires..
a écrit le 09/04/2015 à 15:51 :
Et Ségolène Royal , doit toujours rembourser avec l'argent de nos impôts 360/380 millions d'euros à Ecomouv' pour l'annulation du contrat...
a écrit le 09/04/2015 à 15:37 :
La Grèce a remboursé le minimum . vital ..pour recevoir son chèque du FMI ...mais , elle doit toujours à la France 40 /42 milliards d'Euros ,plus les intérêts...
Réponse de le 09/04/2015 à 20:38 :
Non, la Grece ne doit rien a la France. La France s'est portée caution pour la Grece, ce qui signifie que si la Grece ne rembourse pas, ce sera la France qui payera. Mais on n'en est pas encore la a priori !
Réponse de le 09/04/2015 à 23:41 :
Je suis d'accord avec vous,les blogueurs s'autorisent des commentaires sans savoir de quoi ils parlent. Il faut distinguer la Grèce, le peuple grec et les banques, 3 entités, certaines ont profité de la crise, d'autres l'ont subie et la subissent encore.
Réponse de le 10/04/2015 à 11:19 :
Effectivement, les blogueurs qui prétendent que la Grèce ne doit rien à la France ne savent pas de quoi ils parlent.
Lu sur le site de France Culture (http://www.franceculture.fr/2015-02-07-tout-comprendre-sur-la-dette-grecque-en-six-etapes):
"Qui a prêté de l'argent à la Grèce ?
Le FMI a prêté 32 milliards d'euros. Les Etats de la zone euro ont prêté le reste : 226.9 milliards (soit 70% du total), mais par deux canaux différents :
- Le premier canal est le prêt bilatéral simple. Avec 11,4 milliards d'euros, la France est le deuxième prêteur après l'Allemagne, selon les derniers chiffres de la Commission Européenne."
a écrit le 09/04/2015 à 13:50 :
C'est de l'argent américain: Poutine n'a pas donné un kopeck à Tsipras. Et pour cause: en Russie, les caisses sont vides.
Réponse de le 09/04/2015 à 16:09 :
@ toto popov : et chez nous, les caisses sont pleines? Un pays qui doit emprunter dès le mois de juin pour pouvoir payer ses fonctionnaires, vous trouvez que c'est un pays riche, vous? Cela ne nous empêche pas de distribuer généreusement des crédits à tout va. La terre entière est endettée, hormis la Chine.
Réponse de le 09/04/2015 à 20:43 :
La paille dans l'oeil du voisin : la Russie a une dette publique de 10% (93% pour la France), des reserves d'or énormes (Sarkozy a bradé le notre), et la rouble vient de prendre 32%, tous les indicateurs sont dans le vert ... jalousie ?
a écrit le 09/04/2015 à 13:15 :
A force de crier au loup et de bluffer, il se peut qu'on se réveille un matin avec un membre de la zone euro en moins.
A force de ne pas faire respecter les Traités, on pourrait même être surpris de l'identité de celui qui a décidé de quitter la zone....
Réponse de le 09/04/2015 à 13:29 :
@livestrong: personnellement, je pense que l'Allemagne a tout intérêt de sortir de ce panier de crabes qu'est l'UE actuelle, mais on ne pense peut-être pas au même pays :-)
Réponse de le 09/04/2015 à 14:51 :
Je pense que c'est précisément le pays auquel on ne pense pas mais auquel je pense moi. L'ennui c'est que la zone euro ne tient que par ce pays donc sans Allemagne aïe aïe aïe !!!!
Réponse de le 09/04/2015 à 21:06 :
Le problème pour l'Allemagne c'est que la zone euro représente quand meme une bonne part de ses exportations, le tout grâce a l'euro. Si ils repassent au mark, l'euro s'effondre, le mark s'envole, et l'Allemagne ne vend plus rien !
Réponse de le 09/04/2015 à 21:18 :
@Fx: et ça change quoi ? On achète un produit plutôt qu'un autre parce que son rapport qualité/prix est meilleur, et si l'Allemagne venait à sortir, est-ce que ses produits et services seraient moins bons ? Il me semble que tu parles pour ne rien dire :-)
Réponse de le 09/04/2015 à 21:58 :
@fx: D'après des informations récentes, les exportations allemandes ont le plus monté à des pays ne pas appartenant à la zone euro, à savoir à la Grande Bretagne et la Pologne.
Réponse de le 09/04/2015 à 23:23 :
En meme temps, le Zloty polonais est fixe par rapport a l'Euro, et la Livre s'est elle appreciee ce quiaideles exportations (allemandes en l'occurence).
Réponse de le 10/04/2015 à 16:20 :
Et bien alors, cher Patrickb, on a séché les cours de maths en plus de ceux d'histoire et de géographie ?
Le rapport qualité/prix est un ration qui décroît forcement quand le prix augmente, a qualité egale ;)

-fx
a écrit le 09/04/2015 à 11:41 :
personne ne doutait qu'ils allaient rembourser le fmi, vu qu'ils ont vide les reserves de la secu, des regimes de retraite et des entreprises publiques
par contre on ne voit pas comment ils vont verser des pensions si ils vident les reserves, et comment ils vont payer les echeances a venir ( ils emettent de la dette a court terme uniquement rachetee par les banques grecques!)
Réponse de le 09/04/2015 à 21:01 :
Ca c'est votre propagande habituelle, mais ce n'est absolument pas vrai, ce serait totalement ridicule !
Réponse de le 09/04/2015 à 23:49 :
Mon pauvre Churchill, dommage pour le nom que vous portez...reposez vous un peu vous parlez pour ne rien dire...
a écrit le 09/04/2015 à 11:19 :
"Athènes est parvenu à placer pour 1,138 milliard d'euros en bons du trésor à six mois"
Auprès des russes ?
Réponse de le 09/04/2015 à 11:42 :
a priori aupres des banques greques qui vont apres se faire refinancer aupres de la BCE. donc en cas de faut de la grece, c ets ua final la BCE qui se prendra la porte dans la figure ...

Sinon il n y a rien de fabuleux pour la grece, ils ont siphonne tout l argent dispo (par ex celui des caisses de retraite et d assurance maladie). Le prochain remboursement risque d tre plus rock and roll si l UE ne passe pas a la caisse


PS: poutine n a plus un sou
Réponse de le 09/04/2015 à 12:25 :
PS: poutine n a plus un sou

Non, on sait, radio washington émet de plus en plus fort en europe dans les pays esclaves:
Poutine il est pas beau
Poutine il est méchant
Poutine il mange les petits enfants
Poutine il a plus de sous mais il envahit quand même le monde on ne sait pas trop comment
Poutine il est isolé plus personne ne lui parle, sauf la Chine (un tout petit pays de 1.300.000.000 habitants), l'Inde, le Brésil, plus récemment la Thaïlande etc...

On se demande comment des gens comme cdf arrivent à concilier deux idées contradictoires: la Russie n'est plus que l'ombre d'elle même mais elle envahit le monde entier...

Mais bon, si ça les rassure, en même temps que ça en amuse d'autres.

PS: vous pouvez nous rappeler l'état économique des USA et de l'Ukraine, juste comme ça, pour continuer de rire...
Réponse de le 09/04/2015 à 12:44 :
cdf: vous avez entièrement raison, Poutine est loin d'être sans le sou, quant à la Russie...Et vous souscrivez donc à l'idée que la Russie envahit, ce qui est totalement contesté par Poutine.^^,,,
Réponse de le 09/04/2015 à 13:05 :
Poutine n'a plus un sou dites vous...
http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/981/files/2015/04/A-Gr3.jpg
Je serais bien aise si la France n'avais "plus un sou" dans les mêmes proportions que la Russie voyez-vous...
http://russeurope.hypotheses.org/3713
Réponse de le 09/04/2015 à 13:07 :
Je ne sais pas si la Russie va envahir le monde, ni même cela entre dans sa politique étrangère . Parc contre, tout le monde s'accordera sur le fait que, la politique étrangère de la Russie est peu agressive et certainement beaucoup moins agressive que celle des USA. Quand l'Union Européenne se réveillera de sa torpeur transatlantique et réalisera combien l'effet boomerang des sanctions contre la Russie peut jouer contre elle, les USA qui sont endettes jusqu'aux ouïes ne pourront certainement plus l'aider. Restera alors... la Russie.. Oui Messieurs!
En parlant de sanctions, il faudrait commencer par s’intéresser aux plus grands ennemis du monde vivant que sont certaines multinationales ... Il est urgent de sanctionner ces multinationales qui sont beaucoup dangereuses et surtout beaucoup plus nuisibles pour l'avenir de l’espèce humaine que tous les chefs d’états autoritaires réunis.
Quand le dollar baisse les peuples soufflent et respirent.
Qu'il se crach une bonne fois pour toute et qu'on en parle de moins en moins.
Avec le gaz de schiste le dollar va se consommer comme un feu de paille, sans incendier l'Europe je l’espère, car nous en Europe, nous on a dit "plus jamais ça!"
Réponse de le 09/04/2015 à 13:32 :
@cdf: "Poutine n'a plus un sou" ? Croire que le plus grand pays du monde géographiquement qui possède des ressources naturelles immenses est un pays du tiers monde relève de l'idiotie !!!
Réponse de le 09/04/2015 à 21:05 :
Une fois n'est pas coutume, d'accord avec Patrickb : la russie, c'est des gisements naturels gigantesques, une des plus grosse réserve d'or du monde, et 10% d'endettement (la ou la france est a 93%).
Sans le sou me parait donc légèrement exagéré !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :