Ces 279 milliards d'euros que la Grèce réclame à l'Allemagne

 |   |  356  mots
Lors de sa visite à Berlin le 23 mars, Alexis Tsipras a adopté un ton plus modéré, invitant ainsi à laisser derrière les ombres du passé. Mais la hache de guerre n'a pas été enterrée.
Lors de sa visite à Berlin le 23 mars, Alexis Tsipras a adopté un ton plus modéré, invitant ainsi à "laisser derrière les ombres du passé". Mais la hache de guerre n'a pas été enterrée. (Crédits : © POOL New / Reuters)
Berlin a rejeté à plusieurs reprises ces dernières semaines les demandes du nouveau gouvernement grec, affirmant que la question des réparations de guerre avait été réglée une fois pour toutes. Mais une commission parlementaire a été mise en place par le Premier ministre Alexis Tsipras pour s'occuper de ce dossier.

Une somme qui atteint les 278,7 milliards d'euro. C'est, d'après les calculs de la Cour des comptes grecque, ce que doit l'Allemagne à la Grèce en réparations de guerre à la suite de l'occupation du pays par l'armée allemande entre 1941 et 1944, a déclaré lundi 6 avril le vice-ministre grec des Finances, Dimitris Mardas, devant une commission parlementaire.

Mise en place par le Premier ministre Alexis Tsipras pour s'occuper de ce dossier, cette commission parlementaire a commencé ses travaux mercredi 1er avril. Celle-ci travaille également sur le remboursement d'un "prêt d'occupation" que la Banque de Grèce avait été forcée d'accorder à l'Allemagne pendant la guerre et sur la restitution de trésors archéologiques.

Berlin a rejeté à plusieurs reprises ces dernières semaines les demandes du nouveau gouvernement grec dirigé par le parti de la gauche radicale Syriza, affirmant que la question des réparations avait été réglée une fois pour toutes.

Le ministre de la Justice grec prêt à confisquer des biens allemands

À la mi-mars, le ministre grec de la Justice Nikos Paraskevopoulos s'était déclaré prêt à appliquer une décision de la Cour suprême datant d'il y a quinze ans, autorisant la Grèce à confisquer des biens allemands pour verser des indemnités aux descendants des victimes d'un massacre commis par des Waffen SS en juin 1944 dans le village de Distomo.

Lors de sa visite à Berlin le 23 mars, Alexis Tsipras a adopté un ton plus modéré, invitant ainsi à "laisser derrière les ombres du passé". Mais la hache de guerre n'a pas été enterrée.

     | Lire Pourquoi Alexis Tsipras insiste sur la question des réparations allemandes

Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a déclaré que son pays était tout à fait conscient de sa responsabilité morale et politique dans les "terribles événements" survenus en Grèce pendant la guerre mais a affirmé que le dossier des réparations était définitivement réglé, l'Allemagne ayant versé 115 millions de Deutsche Mark (60 millions d'euros) en 1960 à la Grèce.

>> Aller plus loin L'Allemagne doit-elle vraiment des réparations de guerre à la Grèce ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2015 à 7:09 :
on se demandait comment la Grece avait pu ...s'endetter aurtant ...!
et bien , la voilà , l'explication : depuis + de 70 ans , ils attendent une rentrée d'argent...!
mais si ,
ils obnt pretée cette argent , c'est donc qu'ils etaient riches ...alors :
si au lieu de faire la manche , ils retroussaient les leurs ( de manches ) !
Réponse de le 08/04/2015 à 10:49 :
C'est tres simple : corruption (souvent par des entreprises étrangères), ingerence etrangeres dans les affaire de la Grece (Goldman sachs entre autre).
Maintenant tout ça c'est fini, et forcement ça ne plait a pas a tout le monde !
Réponse de le 08/04/2015 à 11:48 :
vous oubliez un peu vite la gestion purement nationale :
- budgets militaires faramineux ( l'armée a + d'avion en Grece que l'Allemagne ) ,
- pas de cadastre ( ce qui n'est pas le + efficace pour les impots , mais pas non plus pour les investisseurs dans l'immobilier ) .
mais comme vous le dite , toutes les ingerences sont terminées ...on va voir la Grece se redresser rapidement ...bonne nouvelle .
a écrit le 07/04/2015 à 22:45 :
On prête de l'argent (et même donne des aides gratuites de la poche des français et des allemands) aux grecs pour les faire sortir de leur misère, et comme remerciement , ils nous c... dessus ...
Réponse de le 08/04/2015 à 8:30 :
Vision singuliere des choses. On prête de l'argent au gouvernement grec pour renflouer nos banques avec cet argent (la grece n'en a meme pas vu le 10e), et pour qu'il nous achète de l'équipement militaire, ainsi qu'a l'allemagne. Le tout a des taux proche de l'usure, qui nous ont rapporté des milliards d'euros.
Et maintenant vous voudriez qu'ils remboursent la main sur le coeur un argent qu'ils n'ont jamais vu, le tout en sacrifiant leur vie, leur retraite, leur santé, leurs enfants ?
Je crois qu'il ne faut pas rêver !
Réponse de le 08/04/2015 à 11:08 :
Biensur qu'ils l'ont vu cet argent , surtout leurs riches grecs ! Allez voir dans leurs comptes en Suisse ! De plus, la population grecque est habituée à ne pas payer d'impot , comment voulez vous que l'état grec fonctionne normalment ? Après les grecs disent c'est la faute des autres, en gros, ils sont responsables mais pas coupables, c'est toujours les autres les méchants et eux les gentils.
Réponse de le 09/04/2015 à 23:31 :
Fx, vous alignez les perles les unes derriere les autres! 1. Les banques europeennes n'ont pas d'engagement en Grece. On ne pretent donc pas d'argent pour les rembiurser. 2. Les taux des prets a la Grece ne sont pas proches de l'usure (je ne sais dans quelle BD fiction vius avez vu ca); ils sont au contraire les plus bas de la zone euro!
a écrit le 07/04/2015 à 22:38 :
Quelqu'un pourrait-il m'expliquer d'où viennent ces fonctionnaires, donneurs de leçons autodésignés ; qui les paient ? Combien sont-ils ? 60.000-100.000 ? qui les paient ? qui les
désignent ?.
Réponse de le 08/04/2015 à 8:31 :
Quels fonctionnaires ?
Réponse de le 09/04/2015 à 23:33 :
Les fonctionnaires europeens sont moins nombreux que ceux de la ville de Paris.
a écrit le 07/04/2015 à 19:51 :
Pas plus tard qu'à la fin de l'année dernière , des tribunaux américains ont condamné la sncf pour son rôle dans la déportation des juifs . Pourquoi refuser aux Grecs les dommages de guerre ? Il ne doit pas y avoir deux poids, deux mesures .
a écrit le 07/04/2015 à 16:24 :
La demande de la Grèce est tout à fait justifiée. L'Allemagne est le plus mauvais débiteur au monde.
Par ailleurs la demande grecque est très raisonnable. L'application de taux d'intérêts plus stricts mènerait à une somme dépassant les milles milliards d'euros.
a écrit le 07/04/2015 à 16:03 :
Les idées toutes faites étant sempiternelles, il est bon de rappeler que l'Allemagne n'a jamais payé la majorité de ses dettes, ni celles d'après la 1ère Guerre Mondiale, ni celles d'après la seconde. Elles étaient encore évaluées à 22 milliards et 16 milliards de marks
en 1953, date à laquelle l'ensemble a été réduit à 7. On (re)lira avec plaisir les livres de Keynes et de Bainville chez Tel (Gallimard), "les conséquences économiques et politiques de la guerre" pour la 1ère GM et avec intérêt le dossier du comité pour l'annulation de la dette du Tier-Monde (http://cadtm.org/L-annulation-de-la-dette-allemande) pour comparer le sort qui est fait à la Grèce à celui qui n'a pas été fait à l'Allemagne. Notamment le lien entre développement éco et capacité de remboursement. Le remboursement de la dette comme cause du nazisme est une vraie billevesée idéologique.
Réponse de le 07/04/2015 à 22:47 :
Et la France elle a payé ses dettes de guerre à l'Algérie et aux pays colonisés d'Afrique et d'Asie ? Vous etes des donneurs de leçons aux allemands, commencez par vous memes !
Réponse de le 08/04/2015 à 8:33 :
Sauf que la on parle de contrat d'emprunt, en bonne et due forme, signés par les deux parties, donc tout ce qu'il y'a de plus légal et officiel.
Si il existe de tels cas concernant la guerre d'Algerie, vous pensez bien qu'on nous aurait deja présenté la note, et que le gouvernement aurait payé sans rechigner !
a écrit le 07/04/2015 à 15:59 :
Comment se fait-il que Tsipras ne réclame des compensations qu'à l'Allemagne et non à l'Italie. Petit rappel historique, n'est-ce pas en effet Mussolini, complexé par les victoires du Reich, qui a envahi en premier la Grèce pour s'y tailler une colonie et ne pas être en reste par rapport à son allié? Ce n'est que contraint par la débandade des troupes italiennes et les obligations du pacte tripartite qu'Hitler a dû y intervenir, compromettant, comme la suite l'a montré, en la retardant, la réussite de sa stratégie à l'Est. Comme quoi, si Tsipras ne réclame rien à l'Italie, en fait première responsable des malheurs qui ont affecté son pays, c'est parce que 1) L'Italie est elle même aussi fauchée que la Grèce, donc rien de substantiel a en tirer 2) Entre gens de gauche on se tire pas dans les pattes 3) Quitte à trouver un responsable, autant en trouver un aux poches bien remplies.
Réponse de le 07/04/2015 à 19:43 :
L'Italie a payé 105 millions de dollars d'indemnisations à la Grèce comme convenu lors de la signature du traité de Paris en 1947. Renseignez-vous. Pour le reste, vous avez raison de rappeler que c'est grâce au courage des soldats Grecs que les plans d'Hitler ont échoués et a ainsi favorisé l'avance des alliés.
Réponse de le 07/04/2015 à 20:04 :
L'Italie a réglé des dommages de guerre a la Grece. Mais de toute façon, l'article n'est pas bien documenté. On ne parle pas de dédommagement de guerre, mais d'un prêt de la Grece a l'Allemagne, forcé a l'epoque par les Nazis.
Un prêt, donc remboursable, avec contrat, tout ce qu'il y a de plus légal.
a écrit le 07/04/2015 à 15:47 :
Bon, maintenant ça suffit ! il est peut-être temps de virer la Grèce de l'UE ?
Au lieu de pleurer constamment et de mendier des fonds à l'Europe ou tout autre pays, le Gouvernement Grec ferait mieux de s'attaquer à la corruption et au marché noir, veritables sports nationaux.
Réponse de le 07/04/2015 à 20:06 :
Ne vous énervez pas ! C'est parce que votre dirigeant ennemi de la finance renonce a toutes ses promesse que vous vous mettez dans cet état la ?
Contrairement au gouvernement Grec qui fait exactement ce qu'il a promis : deja un demi milliard d'euro recuperé sur des comptes frauduleux, et presque 100 personnes en prison pour des affaire de corruption. Ca ne vous suffit pas, en un peu plus de 2 mois ?
a écrit le 07/04/2015 à 14:46 :
Nous aussi on devrait demander des sous aux Vikings, aux Huns et aux Ostrogoths car si ça trouve, tout cela est de leur faute....
Réponse de le 07/04/2015 à 20:08 :
Sauf que la on parle d'un contrat d'emprunt tout ce qu'il y a de plus classique, avec contrat signé par les deux partie, en bonne et due forme, et qui aurait du être réglé une fois l'Allemagne officiellement en paix, cad en 1990 après la réunification.
Vous avez des contrats datant des vikings, vous ?
a écrit le 07/04/2015 à 14:29 :
La fourmi allemande à le tort majeur d'être laborieuse et riche .... cela ne peut qu'attirer la convoitise de cigale grecque en quête de butin facile...
Réponse de le 07/04/2015 à 15:26 :
La fameuse fourmi ...

L'historien Mark Mazower estime que la Grèce est le pays qui a le plus souffert du joug nazi – derrière la Russie et la Pologne – et qu'elle a subi un "pillage systématique de ses ressources". En 1941, les nazis imposeront en outre à la Banque centrale grecque, comme ils l'ont fait dans d'autres pays, un prêt de 476 millions de reichsmarks au titre des contributions à l'effort de guerre.
Cet "emprunt" ne sera jamais remboursé, pour la simple raison qu'il ne figure pas dans l'accord de Londres de 1953 qui fixe le montant des dettes extérieures contractées par l'Allemagne entre 1919 et 1945. Afin de ne pas répéter les erreurs du traité de Versailles et de ménager ce nouvel allié de l'Ouest face à la menace communiste, les Etats-Unis consentent à réduire la dette de l'Allemagne de moitié.Washington obtient surtout des pays bénéficiaires du plan Marshall qu'ils renoncent à exiger immédiatement leur dû, repoussant d'éventuelles réparations à une réunification de l'Allemagne dans le cadre d'un "traité de paix". "A partir de là, l'Allemagne s'est portée comme un charme pendant que le reste de l'Europe se saignait aux quatre veines pour panser les plaies laissées par la guerre et l'occupation allemande", résume l'historien de l'économie allemand Albrecht Ritschl, professeur à la London School of Economics, dans un entretien à Der Spiegel
Réponse de le 07/04/2015 à 19:59 :
Tout à fait juste .
Réponse de le 07/04/2015 à 20:09 :
Et donc la fourmi juste parce qu'elle est fourmi ne devrait pas rembourser ses dettes, alors qu'elle oblige la cigale a rembourser les siennes ?
Réponse de le 08/04/2015 à 2:50 :
Que les Grecs réclament ces milliards aux Etats-Unis, c'est eux qui ont permis aux Allemands de ne pas payer leurs dettes. A moins que l'idée soit de chercher des poux dans la tête des Allemands, quelque soit le prétexte utilisé pour cela ?

Si la volonté de l'extrême gauche grecque est de rappeler une certaine décence aux Allemands, c'est bien. En revanche s'ils attendent vraiment cet argent, vu tous les prêts qu'ils ont déjà obtenus, venant d'état qui ne leur doivent rien, c'est dégoulinant de mauvaise foi et c'est un abus de pouvoir manifeste des Grecs, qui se victimisent pour faire pleurer les beaux esprits.
Réponse de le 08/04/2015 à 8:35 :
Axel, abus de pouvoir, vous pensez vraiment ce que vous dites ?
Donc d'un coté l'Allemagne prête de l'argent a la Grece, et la Grece DOIT rembourser, au sacrifice de son peuple, mais quand la Grece prête de l'argent a l'allemagne, celle ci ne doit pas rembourser, alors meme que son économie se porte tres bien ? En vertu de quel principe ?
a écrit le 07/04/2015 à 14:04 :
La France a bien accepté de payer des sous aux USA pour je ne sais plus quoi encore très recemment donc la Grèce a raison de réclamer compensation du pillage de leur pays.
Réponse de le 07/04/2015 à 14:31 :
@aria, C'est pour rigoler ou pour provoquer ...que vous affichez votre sous -culture....?
Réponse de le 07/04/2015 à 15:37 :
"Sous-culture" , pourquoi pas sous-homme pendant que tu y es , décidement dès qu'il y a un article sur l'Allemagne , le sous- ceci ou cela revient vite .
Réponse de le 07/04/2015 à 20:12 :
La SNCF a été forcée par les états unis a payer des dommages pour avoir fourni une aide logistique pendant la déportation, effectivement.
Mais la on ne parle pas de dommage de guerre comme l'indique a tort l'article, mais d'un contrat d'emprunt tout ce qu'il y a de plus classique, signé par les deux parties, et en bonne et due forme !
Réponse de le 07/04/2015 à 20:39 :
lachose tu as tout a fait raison. Pipolino oublie aussi que la Grèce n'a jamais eu de colonie elle.
Réponse de le 07/04/2015 à 21:49 :
En fait , Aria a raison : la Sncf bien de chez chez nous a été condamnée, il y a quelques mois, par les tribunaux américains pour avoir participé à la déportation des juifs en 1941-45 . Alors pourquoi les Grecs ne devraient rien revendiquer ; les exactions et pillages de l'occupation allemande ont été vraiment fortes !
a écrit le 07/04/2015 à 13:56 :
Depuis plus de vingt ans l'Allemagne a un excédent de la balance commerciale énorme (quelques 16 Milliards PAR MOIS en moyenne et 220 Milliards en 2014). Excédent réalisé principalement en Zone Euro et grâce à l'endettement des pays importateurs de biens allemands (y compris l'armement pour la Grèce, la Grèce qui été le cinquième importateur d'armement au monde avant la crise). Malheureusement les bénéfices ainsi réalisés par les grosses entreprises allemandes ont très souvent été réinvestis en dehors de la Zone Euro, souvent dans les anciens pays du bloc soviétique avec pour conséquence le chômage des jeunes dans les pays déficitaires ; Espagne, Grèce, Portugal, Italie et même la France. En ce faisant L'Allemagne déplace le centre de gravité économique et politique de l'Europe vers l'Est, ce qui la met au centre de celle-ci. Une nouvelle forme de néocolonialisme menace les petits pays périphériques de l'Union Monétaire aboutissant ainsi à un système « républiques bananières » comme l'était jadis l'Amérique Latine pour les USA . Si c'est cela l'UE alors non on n'en veut pas.
Réponse de le 07/04/2015 à 20:13 :
La grece a longtemps été LE premier client de l'Allemagne concernant le matériel militaire. L'allemagne octroyait donc des prêts d'argent public a la Grece, en connivence avec celle ci, pour acheter du matériel militaire allemand. Un détournement de fond public, en somme !
Réponse de le 07/04/2015 à 21:53 :
Très bon commentaire de Merci...
a écrit le 07/04/2015 à 13:44 :
La france va demander des milliards aux grecs comme dedomagement pour les esclaves gaulois qui ont ete exploites par les grecs dansl antiquite. VU que c etait il y a plus de 2000 ans, rien qu avec les interets, ca devrait faire une fortune .... Plus serieusement, la grece est un panier perce, meme avec 2000 milliards ils seraient de nouveau ruines dans 10 ans !
ce qu il faut c est qu ils changent de systeme, pas qu ils continue la gabegie
Réponse de le 07/04/2015 à 14:22 :
Et pourquoi ne demandent-ils pas d'argent aux Ottomans (Arabes) qui les ont annexes pendant 500 ans et leur ont donne la mentalite qu'ils ont aujourd'hui ? certain que meme si on leur donnait des milliards de milliards, rien ne changerait, c'est leur mentalite point barre :-)
Réponse de le 07/04/2015 à 20:17 :
Ah ce bon vieux PatrickB, avec toujours sa lubie de comparer les Grecs au Turcs, deux peuples tout a fait respectables mais qui n'ont pas grand chose en commun.
Patrickb le saurait si il sortait un peu de son appartement.
L'article est faux, la commission d'audit enquête sur le prêt forcé et pas sur les dommages de guerre. Prêt tout ce qu'il y a de plus commun, signé par les deux parties, en bonne et due forme, que l'Allemagne aurait du regler lorsqu'elle a été officiellement declarée en paix, cad après la réunification.
Donc rien a voir avec vos délires sur les escaves gaulois.
Réponse de le 07/04/2015 à 21:01 :
Patick, ce que tu dis reviens à dire qu'en France ont pendait ou on coupait la tête des gens en pleine place publique. Est-ce qu'on devrait dire que c'est la mentalité des français ?
Réponse de le 07/04/2015 à 22:08 :
Désolé, CDF, ouvrez un manuel d'histoire
Les Grecs n'ont pas eu d'esclaves gaulois . Ils se sont installés certes à Marseille .
Les Gaulois ont fait des incursions armées en Grèce ...
Les Francs, qui ont donné leur nom à notre pays , sont arrivés 6-7 siècles plus tard .
Réponse de le 07/04/2015 à 22:14 :
à Patrick b,
Désolé, les ottomans ne sont pas des arabes . Rien à voir .
a écrit le 07/04/2015 à 13:05 :
Les aides de l'UE a la Grèce et à toutes les autres pays de l'UE n'ont rien avoir avec la dette. Elles sont donné selon les accords par exemple la PAC (politique agricole commune) dont la France est bénéficiaire. Ces aides sont en grand partie responsable de l’appauvrissement des pays car il sont donné sous condition de p.e. arrachage de vignes, mise en jachère etc.. réduction des produits laitière, réduction de la pêche etc.. Pour la Grèce cet aide a eu comme énorme désavantage de faire totalement disparaître leur agriculture classique et basé sur des petits entreprises familiales au point que la Grèce ne sait plus se nourrir par ses propres moyens au bénéfice de l'agriculture Allemande hautement industrialisé qui exporte 90% des produits nécessaire a la Grèce, car l'agriculture Grèce n'est pas compétitive selon les critères européenne. L'agriculture Allemand est surtout compétitive du au salaire largement inférieur des ouvriers agricole importé en masse via le pays limitrophe (ex pays de l'est), cet problème touche également l'agriculture Français, et heureusement nos paysans ont eu la claire voyance de s'y opposer pour continuer a produire et garder une qualité inconnu en Allemagne.
Juste par exemple l'ail est importé via l’Allemagne venant de Chine. Le lait est entièrement importé et fournis par l'Allemagne.
Seulement depuis la crise les agricultures familiaux traditionnelle en Grèce recommencent a fonctionner parce que la Grèce ne pouvait plus payer ses importations.
Donc d'abord il ne faut pas confondre l'aide le l'UE et la dette et ensuite elle s'avère a moyenne et a longue terme plutôt néfaste pour le pays qui la reçoit.
Réponse de le 07/04/2015 à 13:28 :
Puisque l'UE a tellement appauvri la Grèce, mais pourquoi donc veulent-ils tant rester ?
Réponse de le 07/04/2015 à 13:42 :
La France bénéficie de la PAC, mais d'ou vient l'argent de la PAC sachant que l'UE ne produit rien et ne vend rien ?

c'est très simple, l'argent vient de vos, de nos impôts et fait un aller-retour en realité. cerise sur le gâteau, la France est un contributeur NET de l'UE, nous injectons 21 milliards par an dont seulement 14 nous reviennent sous forme "d'aides" (qui n'en sont pas donc...)

Moralité: On pourrait financer notre propre PAC pour moins cher, et surtout avons nous encore les moyens de financer un tel système ?
Réponse de le 07/04/2015 à 15:00 :
Entierement d'accord.
Réponse de le 07/04/2015 à 15:03 :
@zoubi: oué, on prend et on ne donne jamais, c'est la bonne solution :-) je te signale quand même que les vignes est quelque chose de relativement recent dans la culture grecque parce que sous le régime ottoman (seulement 500 ans) le vin était bien évidemment interdit :-) Ma solution: virer les Grecs de l'UE, car ils appartiennent au Moyen-Orient plus qu'à l'Europe !!!
Réponse de le 07/04/2015 à 21:12 :
Tu te trompes Patrick. Les grecs ont toujours consommé du vin depuis l'antiquité, cela fait partie aussi des rites religieux (y compris chrétien) même sous l'empire otoman, ils buvaient le vin, ils ont gardé leurs coutumes, leur langue et leur religion. Je te conseilles de lire un peu plus sur l'empire ottoman.
Réponse de le 07/04/2015 à 21:17 :
Pablo, le peuple grec n'a jamais voulu faire partie de l'union européenne, lis les archives sur les manifestations à cette époque fin années '70 début 80. C'est son ministre de l'époque (qui était ami avec Giscard d'Estaing) qui a voulu faire rentrer la Grèce dans l'Union. Aujourd'hui elle ne peut pas sortir de l'Union car elle n'a pas le droit de toute façon. C'est bien plus compliqué que tu ne le penses
a écrit le 07/04/2015 à 11:27 :
Enfin un vrai gouvernement qui défend son pays contre ces financiers qui ont ruiné l'Europe ! Pour le dû allemand à la Grèce, les Grecs ont raison, la justice et les engagements écrits pour eux. Le Bundestag l'a reconnu. Seule la Grèce n'a pas perçu réellement de dommages à la hauteur des dégâts nazis, donc cela se fera. Par contre côté Français, la désertion en tant que gouvernement pour soutenir ces actions politiques des financiers et atlantistes, ne présagent rien de bon.
On est pret à couler la Grèce et soutenir les extrémistes au pouvoir à Kiev en train de détruire ce pays, on refuse à la Russie de passer son gaz vers l'UE par la Bulgarie ! mais où sont les intérêts de la France et de l'UE dans tout cela ? Par contre l'Allemagne en profite, elle a son gazoduc direct, elle, ses polonais pas chers, les troupes US avec les armes atomiques chez elle, lui évitant de financer une armée comme le souhaitait le projet de De Gaulle. Un choix d'indépendance est à faire pour la France et l'Allemagne. Il faut pousser l'Allemagne à suivre ce choix, et sortons tous de l'OTAN.
Réponse de le 07/04/2015 à 15:22 :
Dites, vous croyez sincérement les bétises que vous racontez?
Réponse de le 07/04/2015 à 16:52 :
@labete: pseudo bien choisi sans les fautes d'ortographe, à savoir "le bête" au lieu de labete :-)
Réponse de le 07/04/2015 à 20:27 :
Dites nous Ivanleterrib, sur quel point a il tort ? Parce que de ce que je peux en voir, son constat est plutôt juste, c'est facilement vérifiable. Tandis que dans votre réponse, je ne vois que du vide, pas d'argumentation.
a écrit le 07/04/2015 à 11:19 :
La création de la Grèce moderne a été possible Grace, entre autre, à l'intervention de l'armée française : avec les intérêts, ils nous doivent combien ?? ... l'alemagne pourrait nous verser la Somme sans transiter par la Grèce... ?? On va remonter jusqu'à la préhistoire ??
Réponse de le 07/04/2015 à 13:48 :
Si je vous comprends bien il suffit donc de faire passer du temps en faisant traîner les choses et les dettes (morales et réelles) sont rayés?!
Si J'avais su je n'aurais pas non plus réglé les dommages que me réclamait une voisine à qui j'avais volontairement rayé la voiture.
Parce-que les Allemands (Wehrmacht) ce n'est pas par erreur qu'ils ont envahi la Grèce et massacré des Grecs, c'est bien volontairement, comme moi avec la voisine !
Réponse de le 07/04/2015 à 15:06 :
@retour en arrière :
La question des réparations n’est pas une simple affaire d’argent. Elle revêt aussi une dimension politique et morale. L’Italie, par exemple, s’est acquittée de toutes ses obligations de réparations envers la Grèce. Il en va de même pour la Bulgarie, qui a occupé la Grèce conjointement avec l’Allemagne et l’Italie de 1941 à 1944, et qui a tenu à réparer le tort causé par ses troupes au peuple grec. Pourquoi l’Allemagne serait-elle exonérée de ses obligations ?
Sur une population de 7 millions d’habitants, la Grèce a perdu, du fait d’opérations militaires, 70 000 personnes directement et 12 000 civils indirectement ; en outre, 38 960 personnes ont été exécutées, 100 000 (essentiellement des Grecs juifs) assassinées dans des camps de concentration et 600 000 sont mortes de faim.
Réponse de le 07/04/2015 à 15:31 :
Parfait puisqu'il n' y a pas prescription vous étes donc d'accord que tous les pays que la France a colonisé ainsi que tous les pays dans lesquels la France a fait des guerre nous réclame des indemnités plus les intérets de retard bien sur. Je vous préviens il y en a beaucoup, ca va étre cher coco. Mais quelque chose me dit que vous n'étes pas d'accord, l'idée vous plait a condition que se sont les autres qui banquent.
Réponse de le 07/04/2015 à 20:30 :
Ecoutez, tant que vous pourrez produire des contrats en bonne et due forme, signé par les deux parties, comme le fait le gouvernement grec, et si vous montez une commission composée de juristes et d'avocats specialisés en la matière, pour en étudier la validité, je pense que votre idée est jouable !
Réponse de le 07/04/2015 à 21:25 :
Pas d'accord avec toi retour en arrière. La France a toujours été l'alliée des Ottomans. La France de Napoléon a perdu la guerre avec les Russes (toujours et encore les Russes). Napoléon c'était l'Hitler de l'époque ou presque. Mais Napoléon n'a pas fait d'emprunt.
a écrit le 07/04/2015 à 10:34 :
Economie/Politique fiction
L'Allemagne rembourse les "dettes dites de guerre" par transferts des fonds vers FMI, BCE et autres prêteurs actuels de la Grèce (je ne sais plus quel est l'encours de la Grèce E 240 ou 340 Mlds ? donc cela cadrerait à peu près).
La Grèce sort de l'Euro. Plus moyen de trouver un prêteur sur les marchés des capitaux donc les taux s'envolent (le 10 ans en Euros est déjà à environ 12%)
Dans deux ans, la Grèce revient cinquante ans en arrière
L'Allemagne ne met pas plus que cinq ans pour s'en remettre car c'est une goutte d'eau.
Pour notre pays, ce n'est qu'une question de temps de se retrouver dans le cas de la Grèce si on ne fait pas les réformes nécessaires et si les taux en Euro remontent.
Voili, voilà
Cordialement
Réponse de le 07/04/2015 à 10:54 :
Je vais en parler à mon chien.
Réponse de le 07/04/2015 à 20:42 :
Votre analyse est bien singulière. Pourquoi la Grece sortirait elle de l'euro ? Et si elle sort, pourquoi personne ne lui prêterait ? Si les taux sont a 12%, c'est bien pour une raison : les marchés savent tres bien que la Grece ne peut pas rembourser.
Maintenant si la Grece "efface" sa dette via les dommage que paye l'Allemagne, et donc que la Grece se retrouve avec la meilleure situation économique de toute l'europe (et meme du monde, avec 0 dettes et un budget positif, ironique n'est ce pas ?), pensez vous que les taux resteront a 12%? Vous feriez un mauvais investisseur !
a écrit le 07/04/2015 à 10:16 :
La planète à 100 000 milliard de dettes.... à qui ?
A des banquiers qui ont déjà des milliards et qui veulent rajouter un zéro de plus à leur compte ? Si personne ne rembourse ces dettes que va-t-il se passer? Quelqu'un ne pourra-t-il plus manger à sa faim ?

L'europe veut imposer à la grèce (anti démocratiquement) de ne pas donner à manger à ceux qui ont faim, de ne pas loger ceux qui sont sont logement, sous pretexte qu'un patron de banque veut s'acheter le dernier vol spatial vers saturne? C'est ça l'Europe ? Sans moi merci.
Réponse de le 07/04/2015 à 11:25 :
Arrêtez votre imaginaire Front de Gauche : Derrière les banques, ils y a des petits porteurs, des particuliers qui ont placés leurs petites économies, il y a les fonctionnaires dont l'argent de leurs futures retraites est placé dans les fameux fonds de pension !! Arrêtez de faire comme ci les banques étaient des entités autonomes et inhumaines !! Ainsi, les garanties bancaires apportées par la France aux grecs, ce sont les contribuables français... petits et gros !!
Réponse de le 07/04/2015 à 14:01 :
A propos des garanties bancaires apportées par la France,non ce ne sont pas les petits et gros contribuables mais que de moyens et gros contribuables.
Ne pas oublier que les plus gros actionnaires de chez BNP, ce sont les fonds de pensions américains.
Réponse de le 07/04/2015 à 20:43 :
Rien a voir avec le Front de gauche, toutes ces dettes sont bien des constructions de l'esprit, qui ne se basent malheureusement sur pas grand chose. A votre avis, pourquoi les crises s'enchainent et se ressemblent ?
a écrit le 07/04/2015 à 9:49 :
Les médias se focalisent sur cette histoire maintenant, mais voila bien longtemps que la Grece demande réparation, qu'elle n'a jamais obtenu au contraire des autres pays europeens.
L'allemagne a sans cesse reporté l'affaire, prétextant qu'elle était encore en guerre, ce qui techniquement était vrai jusqu'a la réunification. Mais une fois la réunification actée, l'allemagne a prétextée que la guerre était finie depuis longtemps, et a toujours refusé de rembourser. Mais cette fois le gouvernement grec est tetu, et ne lâchera pas l'affaire.
D'autant qu'il a en sa possession tous les documents attestant du prêt forcé par la Grece envers les Nazis, meme le Bundestag a reconnu la validité de la demande !
Réponse de le 07/04/2015 à 14:06 :
La réunification allemande ayant été negociée par les gouvernements des forces d'occupation (donc sans la Grèce), le résultat a néanmoins présenté aux autres états belligérants y compris la Grèce pour accord qui fût signé par la Grèce sans réserve.
Réponse de le 07/04/2015 à 20:44 :
Pour les dommages de guerre, dont l'article parle a tort, oui.
Pour les prêts forcés, la Grece demande leur remboursement depuis la fin de la guerre, sans jamais avoir été entendue !
a écrit le 07/04/2015 à 9:02 :
Quelle étrange politique que de vouloir à tous prix se cacher avec son banquier quand on a pas un sou..
Réponse de le 07/04/2015 à 9:51 :
Etrange effectivement de réclamer son du depuis des dizaines d'années et de se le voir refuser, alors justement que la partie en face vous rappelle qu'un contrat doit être honoré. Dans un sens ça marcherait, mais pas dans l'autre ?
a écrit le 07/04/2015 à 8:35 :
Quel gouvernement pathétique et ridicule.
Réponse de le 07/04/2015 à 9:52 :
Pourquoi, parce qu'il ne fait que reclamer son du, après plusieurs dizaines d'année ou la guerre a gentiment refusé d'honorer son contrat (parce que oui, contrat il y a !) ?
Réponse de le 07/04/2015 à 10:11 :
Et pendant que la seule chose que vous semblez avoir a faire est de vous gausser sur des sujets qui vous échappent, sachez que des dizaines de juristes, d'avocats et d'experts de plusieurs pays et continents sont en ce moment réunis a Athenes pour discuter de ce sujet. Je vais leur dire de votre part que tout cela est "ridicule", je pense que devant votre argumentation si poussée ils ne pourront que s'incliner !
Réponse de le 07/04/2015 à 11:18 :
Mais cher Monsieur, ouvrons ce débat et regardons d autres pays disons l Afrique et retournons disons vers 1800.
Réponse de le 07/04/2015 à 11:18 :
Mais cher Monsieur, ouvrons ce débat et regardons d autres pays disons l Afrique et retournons disons vers 1800.
Réponse de le 07/04/2015 à 12:50 :
Sans remonter aussi loin, on peut raisonnablement penser que tant que des survivants existent, un pays peut demander des réparations.
Je ne comprends pas que l'on soutienne la Grèce à fond perdu, mais d'un autre coté, si les allemands ont piqué tout leur or, ils doivent le rendre. C'était , il y a 70 ans, ce n'est pas si loin.
En plus ce sont juste des lingots qui passeront d'un coffre fort à un autre.
Réponse de le 07/04/2015 à 13:10 :
On peut discuter du prêt qui se leve a 10 milliard. Mais il bf faut pas croire que la Grèce arrêtera de poser des problèmes aussi a d autres pays européens qui leur ont prêter de l argent juste parce que l Allemagne continuer d être humilie !
Réponse de le 07/04/2015 à 13:23 :
Vous seriez un particulier, il y aurait prescription trentenaire... Mais je crois que j'ai encore quelques actions papier souvenir des trams de Sébastopol et des mines du Katanga, héritage de mon grand père. Je vais directement saisir mon avocat d'autant que j'ai signé un prêt auprès de mon banquier et que je ne sais le rembourser. Il va accepter le nantissement de ces titres.
Réponse de le 07/04/2015 à 20:51 :
Chez Marcus, comme je vous y ai invité, allez donc proposer vos calculs au dizaines de specialiste de la question en ce moment reunis a Athenes, je pense qu'ils n'attendent que votre evaluation pour procéder a le demande !
a écrit le 07/04/2015 à 8:32 :
Ce gars ce dit que plutot qure commencer un carriere de 1er ministre, il va commencer une carriere de comique; il a plus de chance d'avoir du succès
a écrit le 07/04/2015 à 8:09 :
le populiste dans toute sa splendeur! son arme est vide, la prise d'otage est sur le point de se terminer, il est nu face aux forces speciales, et il explique que ca va tres mal se passer en cas d'assault !
les grecs vont deguster les 30 prochaines annees grace a lui, mais est ce utile de le rappeler, il faut respecter leur choix democratique ;-)))))))))))))))
Réponse de le 07/04/2015 à 10:51 :
bla bla
Réponse de le 07/04/2015 à 10:58 :
Très jolie métaphore, bien humoristique en plus !
Les Grecs menacent les Allemands alors qu'ils en n'ont pas les moyens.
Réponse de le 07/04/2015 à 15:55 :
@ Churchill

Au fil de vos interventions sur le cas grec, on ressent comme une véritable aigreur chez-vous. Ne seriez-vous un peu frustré par le fait qu'un si petit pays, en si mauvaise posture, avec si peux de moyens et de poids politique (par opposition aux pays ténors de l'EU... voyez la France) a encore le courage voir le culot de négocier et de resister comme il peut et avec les moyens qu'il a à sa disposition à la toute puissance des technocrates "banksters" de Bruxelles-Francfort et Berlin? On n'ose même pas imaginer ce qu'il vous en couterait à titre personel, si finalement les grecs arrivaient à quelque chose de positif suite à ce hapre combat.

Rassurez-vous on vous comprends d'une certaine façon, mais au lieux d'aspirer à l'echec du petit grec, vous feriez mieux d'enrager contre les leaders français qui au fil des ans ont rabaissé le prestige et le poids de la France, pour faire en faire un "suppot" de l'Eu version Deutschland.

Si les pantalonades des elites françaises vous plaises... soit.... mais cela n'engage que vous. Mais à defaut de voir claire, n'exigez pas l'obscurité (et l'obscurantisme dogmatique) pour les autres.

Un peux de remise en question ne ferait pas de mal, a défaut de resister au dictat Bruxellois... surtout quand on ose utiliser le pseudonyme de Churchill.

A bon entendeur, salut
Réponse de le 07/04/2015 à 20:52 :
Entre Churchill et Patrickb (qui sont peut être la meme personne), j'ai bien du mal a cerner l'intérêt de ces posts). Pathologie peut être ?
Réponse de le 07/04/2015 à 21:28 :
Tout à fait d'accord avec toi Simon M.
a écrit le 07/04/2015 à 8:01 :
Et les aides touchées par la Grèce depuis son entrée dans l UE et en grande partie financées par l Allemagne ? Étrangement Tsipras n en parle pas...
Réponse de le 07/04/2015 à 13:20 :
Ca n'a rien à voir, d'abord parce qu'il s'agit de prêts et la Grece doit toujours les rembourser , d'autre part , ce n'est pas l'Allemagne mais la BCE et les banques européennes qui ont prêtés , allemandes, française, hollandaises , .....
Réponse de le 07/04/2015 à 21:32 :
Beaucoup de pays de l'Union reçoivent de l'aide de l'Union. D'ailleurs ce n'est pas les pays mais les régions les plus pauvres. Même la Belgique (wallonie) a reçu de l'aide de l'Union. Tous les pays y compris la Grèces paient 1% de leur PIB pour renflouer les caisses de l'Union et cet argent est en quelque sorte redistribué...." renseignez-vous

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :