En Allemagne, le vieillissement de la population est plus marqué qu'en France

 |   |  477  mots
Vingt-cinq ans plus tôt, en 1991, l'Allemagne comptait 21,5 millions d'habitants de plus que la France, contre 15,7 millions aujourd'hui.
Vingt-cinq ans plus tôt, en 1991, l'Allemagne comptait 21,5 millions d'habitants de plus que la France, contre 15,7 millions aujourd'hui. (Crédits : Reuters)
Une étude de l'Insee souligne que la population allemande - la plus importante de l'Union européenne - connaît un vieillissement plus marqué que ses voisins depuis 25 ans.

Entre 1991 et 2016, les écarts de population entre l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni se sont peu à peu réduits augmentant de 3% outre-Rhin et de 14% pour chacun des deux autres pays. Par conséquent, l'écart de population entre l'Allemagne d'un côté, et la France et le Royaume-Uni de l'autre, tend à se réduire.

Au 1er janvier 2016, l'Allemagne enregistrait 82,2 millions d'habitants, la France (hors Mayotte) 66,5 millions et le Royaume-Uni 65,4 millions, soit à eux trois 42% de la population totale de l'Union européenne (à 28).

Une population toujours plus âgée

Vingt-cinq ans plus tôt, en 1991 (première année après la réunification allemande), l'Allemagne comptait 21,5 millions d'habitants de plus que la France, contre 15,7 millions aujourd'hui. Dans chacun de ces trois pays, la population vieillit, mais pas au même rythme. En 25 ans, le pourcentage de la population âgée de 65 ans ou plus a augmenté de six points en Allemagne, passant à 21% au 1er janvier 2016. Ces générations sont nombreuses, puisque l'Allemagne a connu un regain de natalité entre 1934 et 1942.

En France, la part des 65 ans et plus a augmenté de 5 points en 25 ans grimpant jusqu'à 19%, tandis qu'au Royaume-Uni, elle n'a augmenté que de deux points, allant jusqu'à 18%.

Une pyramide des âges allemande singulière

Parallèlement, la proportion des habitants de moins de 25 ans diminue dans les trois pays depuis un quart de siècle bien que la baisse ait été plus marquée en Allemagne (-6 points depuis 1991). Dans le même temps, la part de jeunes a diminué de 5 points en France, et de 4 points au Royaume-Uni, pour finalement converger à 30% dans les deux pays.

Pyramide des âges de la population allemande de 1991 à 2016

(Graphique : pyramide des âges au 1er janvier 2016 en Allemagne. Crédits : Insee)

S'ils ont tous les trois traversé les mêmes épisodes historiques au 20e siècle (les deux guerres mondiales en particulier), la pyramide des âges de l'Allemagne diffère de celles des deux autres pays, souligne l'Insee. De plus, bien que la population allemande enregistre depuis 2015 des records de croissance démographique (principalement dû à l'arrivée massive de réfugiés), cette singularité ne devrait pas disparaître avant plusieurs années.

Un décalage démographique historique

Après la Seconde Guerre mondiale, alors que débutait le baby-boom en France et au Royaume-Uni, l'Allemagne connaissait une forte baisse des naissances. Le baby-boom allemand n'a débuté qu'en 1952 et s'est terminé plus vite que dans les deux autres pays, au milieu des années 1960.

Une seconde baisse de la natalité allemande, entre 1990 et 1995, est liée à l'intégration de l'ancienne Allemagne de l'Est, dont la fécondité s'est effondrée à cette période. Le pays a par ailleurs connu une faible natalité depuis les années 2000, alors qu'en France, la natalité est restée stable depuis la fin du baby-boom. Au Royaume-Uni, elle a connu un creux puis est fortement repartie à la hausse à partir de 2001.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/06/2017 à 11:55 :
Ce qui étonne le plus en Allemagne est l'absence ou le très faible nombre de gamins dans les lieux publics (j'y suis allé régulièrement pendant 3 ans il n'y a pas bien longtemps). D'où la perception de Mme Merkel sur l'immigration qui est une absolue nécessité de l'autre coté du Rhin, alors que chez nous nécessaire peut-être (ça se discute mais ce n'est pas l'article pour le faire), absolue certainement pas
a écrit le 23/06/2017 à 9:26 :
Les allemands sont des gens sages, faire des enfants au sein de notre système inégalitaire dans lequel on nous promet toujours plus de larmes et de sang n'est pas raisonnable.

Alors certes du coup cela fait que notre europe est prise en otage par le 3ème et 4ème age mais au moins on n'envoie pas des humains à abattoir.
a écrit le 23/06/2017 à 6:55 :
Notre pays est "vide" en comparaison de nos 2 voisins...On s'est jamais remis des guerres de Louis XIV à Napoléon, qui ont fauché à la racine les générations de la transition démographique.
On en a payé le prix à la révolution industrielle (moins de bras et moins de consommateurs) déjà, puis à la seconde guerre mondiale ( même nombre de morts comparativement que les Allemands à la première guerre mondiale, mais relativement plus lourd pour nous)

Si c'est pas malheureux que sur leur ile étroite et inhospitalière, les Britanniques soient aussi nombreux que nous quand même..pfff
Réponse de le 23/06/2017 à 11:13 :
si la taille de la population est un facteur à prendre en compte dans le dynamisme d'un pays, il n'est pas inutile de s'intéresser aussi aux conditions de vie: en France: précarité, chômage de masse, chômage de longue durée, nombreux bénéficiaires de minima sociaux: vous en voudriez deux ou trois fois plus?
Réponse de le 23/06/2017 à 11:48 :
Exact, il suffit de se promener dans nos campagnes et de regarder les monuments aux morts de la guerre de 14; il arrive qu'il y ait quasiment autant de noms sur le monument que d'habitants dans la commune. La chair à canon paysanne était utilisée sans retenue.
a écrit le 22/06/2017 à 19:55 :
Bon , beaucoups de pays europen ons des population qui chaque jour sont plus âgée , le baby bom et les 30 glorieuses nous ons donner de nombreux enfants ... Mais bon les choses sont en trains de changer , les jeune femme on de moins bonne condition de vie, alcool et travail postée , donc leur condition de vie on beaucoup changé en 20 àns... Ensuite reste la natalité des pays europeen , mais cela dépends des aides familiale , dès conditions d'aide au eme pour la reprise du travail.... Mais bon pourquoi avoir des enfants alors qu'il n'y a pas de travail pour les générations actuelle ....
a écrit le 22/06/2017 à 18:27 :
Avec toujours la même photographie de braves retraités sur un banc...
a écrit le 22/06/2017 à 17:31 :
Ces générations sont nombreuses, puisque l'Allemagne a connu un regain de natalité entre 1934 et 1942.

Ils l'aimaient leur führer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :