La population mondiale frôlera les 10 milliards d'habitants en 2050

 |   |  648  mots
Au total, la population mondiale augmentera de 83 millions d'être humains chaque année en moyenne. Ces informations sont essentielles pour l'ONU, afin de fixer les Objectifs de développement durable (SDG).
Au total, la population mondiale augmentera de 83 millions d'être humains chaque année en moyenne. Ces informations sont essentielles pour l'ONU, afin de fixer les Objectifs de développement durable (SDG). (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La moitié de la croissance de la population sera le fait de seulement neuf pays, selon les projections de l'ONU. L'Inde devrait notamment dépasser la Chine et devenir le territoire le plus peuplé du monde d'ici 2024.

En forte progression depuis le XXe siècle, la population mondiale, qui compte d'ores et déjà 7,6 milliards d'habitants, devrait encore largement progresser dans les décennies à venir. Dans son rapport World Population Prospects publié mercredi, l'ONU prévoit que l'humanité gagnera 1 milliard d'individus dès la fin de la prochaine décennie, pour s'établir à 8,6 milliards au total en 2030. La progression devrait continuer, se rapprochant de la barre des 10 milliards en 2050 avec 9,8 milliards d'individus, puis la dépassant à la fin du siècle à 11,2 milliards. En moyenne, la population mondiale augmentera de 83 millions d'être humains chaque année. Ces informations sont essentielles pour l'ONU, afin de fixer les Objectifs de développement durable (SDG).

■ Neuf pays vont concentrer 50% de la population supplémentaire

Entre 2017 et 2050, la moitié de la croissance de la population mondiale sera le fait de seulement neuf pays : l'Inde, le Nigéria, la République démocratique du Congo, le Pakistan, l'Éthiopie, la Tanzanie, les Etats-Unis, l'Ouganda et l'Indonésie. Le haut du classement sera alors bouleversé, à commencer par le pays le plus peuplé. A ce titre, l'Inde qui compte aujourd'hui 1,3 milliard d'habitants devrait dépasser la Chine (1,4 milliard) d'ici 2024. Enfin, le Nigéria est le pays dont la population progresse le plus rapidement. Actuellement septième pays le plus peuplé, il devrait dépasser les Etats-Unis et se hisser à la troisième place mondiale juste avant 2050.

Lire aussi : la Chine confrontée au vieillissement de sa population

■ Le taux de fécondité en baisse, sauf en Europe...

Chose surprenante, malgré ces prévisions positives, le rapport affirme que la fécondité a décliné dans presque toutes les régions du monde ces dernières années, y compris en Afrique. La seule exception est l'Europe, avec un taux de fécondité qui est passé de 1,4 enfant par femme entre 2000 et 2005 à 1,6 entre 2010 et 2015. Mais cela reste en-dessous du seuil de renouvellement de la population, établi à environ 2,1 enfants par femme, que de plus en plus de pays peinent à atteindre. Les mouvements de population, en particulier en Europe, ne suffiront pas à compenser la perte de population résultant du faible taux de fécondité. A ce sujet, le rapport estime que 4,2 millions de personnes ont fui la Syrie entre 2010 et 2015.

Lire aussi : Allemagne : une croissance record de sa population en 2015 due aux migrants

■ ... résultat d'un vieillissement de la population mondiale

Ce phénomène résulte principalement du vieillissement de la population. Par rapport à 2017, le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus devrait plus que doubler d'ici 2050, passant de 962 millions à 2,1 milliards. Ceux-ci pourraient même être 3,1 milliards à la fin du siècle. En Europe, le quart de la population est déjà âgé de plus de 60 ans. Cette proportion devrait passer à 35% d'ici 2050 et se stabiliser à ce niveau jusqu'à 2100. L'Afrique, qui est aujourd'hui le plus jeune continent, devrait connaître un vieillissement rapide de sa population, tout en conservant une population relativement jeune pendant plusieurs décennies.

■ 6,6 ans d'espérance de vie supplémentaires en Afrique entre 2010 et 2015

Dans le monde, l'espérance de vie est passé de 65 ans pour les hommes et 69 ans pour les femmes entre 2000 et 2005, à respectivement 69 ans et 73 ans entre 2010 et 2015. Si de larges disparités demeurent entre les régions, elles ont toutes bénéficié d'une hausse. Les Africains ont gagné 6,6 ans d'espérance de vie entre 2010 et 2015, contre seulement 2 ans entre 2000 et 2005, ce qui constitue la plus forte progression. Cette performance résulte d'une baisse de la mortalité de 30% dans 89 pays, notamment grâce à la lutte contre le VIH.

De manière général, l'écart s'est réduit entre l'espérance de vie à la naissance des pays les moins développés (PMA) et celle des pays développés, passant de 11 ans à 8 ans sur les mêmes périodes. Il faudra attendre 2045 pour que ces disparités commencent à se réduire significativement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2017 à 17:48 :
De 7,5 a 10 milliards, 2,5 milliards en plus, soit environ 33% d'augmentation en 30 ans. Ça en fait du monde. Et le mode de vie occidental confortable et luxueux fait de nombreux adeptes.
a écrit le 23/06/2017 à 11:37 :
Le changement climatique qui aura des effets néfastes sur les productions agricoles règlera une partie du problème. Les pressions migratoires qui vont s'accentuer sur les pays de destination devraient exacerber les nationalismes qui ne s'embarrassent en général pas de scrupules pour régler ce genre de problème. La notion d'espace vital est un concept qui devrait faire son retour. Cela a déjà commencé avec les "mur de Trump",Israélien, Hongrois, d'autres suivront. Les frontières deviendront plus étanches. Le Brexit n'est rien d'autre que la protection de l'espace vital des Anglais par l'abandon de ce pays de la "Libre circulation" qui à défaut d'être une utopie est un danger mortifère.
a écrit le 23/06/2017 à 8:37 :
10 milliards moins 1, puisque je ne serai plus là :-) :-)
a écrit le 23/06/2017 à 7:00 :
Relation entre taux de fecondité qui augmente en Europe et flux migratoires?
a écrit le 22/06/2017 à 20:58 :
Investissez dans l'industrie d'armement !
a écrit le 22/06/2017 à 19:59 :
On voit bien avec ces chiffres que c'est l'Afrique qui pose problème. Comment ce continent pourra t il supporter 4 milliards d'habitants en 2100 c'est la catastrophe annoncée !
Pourtant c'est très loin 2100. Rien qu'en dix ans si on le voulait vraiment on pourrait faire chuter le taux de fécondité de manière drastique.
Il s'agit de faire un plan Marshall pour le continent entier, sur 50 ans, financé par tous les grands pays tels l'Europe, USA, Russie, Chine et Inde et Japon, qui ne viserait que l'éducation et l'agriculture. Objectif : tous les enfants filles et garçons sur les bancs d'une école jusqu'à l'obtention d'un métier et envoyer les meilleurs dans toutes les grandes universités mondiales. Ecoles type militaire, avec discipline et internat, trois vrais repas par jour, tout gratuit. Les meilleurs éléments seraient incités à devenir ingénieur agronome et si le diplôme est acquis, on leur offre une ferme moderne clé en main de 200 ou 300 hectares.
Chaque élève se verrait fournir une formation poussée sur quand et comment choisir d'être parent.
Ça coûterait des milliards mais ça en rapporterait combien, avec des millions de jeunes bien formés et éduqués ?
Réponse de le 23/06/2017 à 10:31 :
Completement illusoire:
1) La chine ou la russie sont des pays ou une partie de la population vit pauvrement. Vous voulez les faire payer ?
S il y a un probleme avec la natalite en afrique, c ets l europe qui va morfler. Pourquoi les autre continent devraient payer alors qu ils n auront aucun desagrement ?
2) si vous voulez faire baisser la natalite rapidement, il faut helas des methode cohercitive a la chinoise. Impensable pour des europeens droit de l hommiste
3) Pour elever le niveau economique de l afrique il faudrait eradiquer la corruption ... bonne chance, on arrive meme pas a le faire dans les pays de l UE comme la Bulgarie ou roumanie
4) vos 300 hectare de ferme, vous allez les prendre a qui ?
Réponse de le 24/06/2017 à 11:08 :
@ CD: l'Afrique va passer à 2.5 milliards d'habitants en 2050, et à 4 milliards en 2100. C'est une folie. Ne pas intervenir c'est du suicide, pas seulement pour l'Europe. Mais intervenir ne signifie pas forcer les Africains à ne faire que deux enfants c'est impossible à mettre en oeuvre.
La solution passe par l'éducation uniquement. Des personnes éduquées choisissent librement quand et comment avoir des enfants. Et des millions de travailleurs africains éduqués deviennent rapidement un bénéfice et non un coût. Vous faîtes d'une pierre deux coup en quelque sorte.
Quand à la Chine, pays immensément riche, elle est déjà seule responsable du bon développement actuel de l'Afrique, car au lieu de remplir les comptes en Suisse de quelques dictateurs elle fait des routes ,des écoles, des voies ferrées. Elle sera la première à dire oui à un tel plan.
Pour les hectares de terre il faut un système comme la SAFER en France (rachat et redistribution des terres remembrées) qui a contribué à la modernisation de l'agriculture. L'Afrique en a bien besoin : là encore c'est un coût qui devient rapidement un bénéfice car des professionnels à haute qualification permettraient une forte élévation des rendements à l'hectare.
Ne rien faire c'est avoir des millions de réfugiés à accueillir tous les ans en Europe...
a écrit le 22/06/2017 à 18:56 :
"taux de fécondité de 1,4 enfant". Bon, vous m'en mettrez 1 entier et 4 tranches de l'autre :-)
a écrit le 22/06/2017 à 18:53 :
Si l'on veut réduire la pollution, réduire le réchauffement climatique, réduire les prélévements des ressources naturelles, limiter le bétonnage qui réduit les terres agricole
il est temps de faire comme à essayé de le faire la chine, réduire de 50% la population mondiale, les dégats arrivent ont fait semblant de les ignorer.
a écrit le 22/06/2017 à 17:33 :
la folie... tout simplement la folie....
Faudra-t-il se battre pour préserver son bout de territoire, ses coutumes, sa culture et sa douceur de vivre ou alors se laisser envahir jusque dans son arrière cour au nom des droits de l'homme ? Et nos enfants ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :