En 2050, plus d'un Français sur quatre aura 65 ans ou plus...

 |   |  767  mots
En 2050, le nombre des personnes âgées de plus de 75 représentera 16,4% de la population totale (avec une pointe à 21,5 en Corse) contre seulement 9% en 2013.
En 2050, le nombre des personnes âgées de plus de 75 représentera 16,4% de la population totale (avec une pointe à 21,5 en Corse) contre seulement 9% en 2013. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)
La France vieillit! En 2050, avec plus de 20 millions de personnes, les plus de 65 ans représenteront 27,2% de la population globale. Mais ce vieillissement sera plus ou moins marqué selon les régions. C'est en Corse où il y aura le plus de seniors.

Plus nombreux mais plus vieux. A l'horizon 2050, la population de chaque région française va progresser mais dans le même temps, il y aura davantage de personnes âgées, notamment en Corse mais aussi en Bretagne et en Normandie... Et le rapport entre population âgée et jeune augmentera fortement, si l'on en croit une intéressante note que l'Insee vient de publier.

La population va plus fortement progresser en Corse et Occitanie

Si les tendances démographiques se poursuivent, la France comptera 74 millions d'habitants en 2050, soit 8,2 millions de plus qu'en 2013. Et si la quasi-totalité des régions françaises sera concernée par cette augmentation de la population, ce sera cependant à des degrés divers. Ainsi, la population ne progressera que de 0,1% par an en moyenne en Normandie et dans le Grand Est, contre 0,3% pour l'ensemble de la France. A l'inverse, la progression de la population sera plus forte, dépassant 0,5%, en Corse, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et dans les Pays de la Loire. Toujours en 2050, les deux régions les plus peuplées resteraient les mêmes : l'île-de-France compterait 13,2 millions d'habitants (12 millions en 2013) et l'Auvergne-Rhône-Alpes 9,5 millions (7,8 millions en 2013).

Mais la population va vieillir et en 2050 les décès vont excéder les naissances dans la plupart des régions. Un phénomène dû à l'arrivée aux âges de forte mortalité des générations nombreuses du baby-boom, nées entre 1945 et 1975. Ainsi, le solde naturel (rapport entre naissances et décès) resterait positif dans seulement quatre régions : Pays de la Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France et Hauts-de-France.

Une population vieillissante, notamment en Bretagne, Auvergne-Rhône-Alpes

Globalement, en 2050, la France compterait plus de 20 millions de personnes de 65 ans ou plus, soit... 8,6 millions de plus qu'en 2013. La proportion des seniors représentera ainsi 27,2% de la population, soit une hausse de 9,7 points par rapport à 2013. Cette population senior augmenterait nettement plus que l'ensemble de la population : + 1,5% en moyenne par an contre + 0,3%. Cette tendance sera très marquée en Corse, Pays-de-la-Loire, Bretagne, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France et dans les DOM.

Mais cette population âgée sera inégalement répartie sur le territoire. Ainsi, l'Île-de-France se caractérise par un très fort déficit migratoire structurel à l'âge de la retraite. Dit autrement, beaucoup plus de seniors quittent la région pour d'autres régions ou l'étranger que l'inverse. Entre 2013 et 2050, la première région de France va ainsi perdre en moyenne 23.200 seniors chaque année. Cette tendance est également vraie pour les Hauts-de-France, le Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes. A l'inverse, deux régions littorales connaîtraient un excédent migratoire pour les plus de 65 ans plus élevé qu'ailleurs : la Bretagne (près de 2.300 seniors en plus chaque année via les migrations) et la Corse.

Ce sera également le cas mais à un niveau moindre pour l'Occitanie, les Pays de la Loire et la Nouvelle Aquitaine.

Et parmi ces seniors, la population des 75 ans et plus augmenterait particulièrement. Cette classe d'âge atteindra 12,1 millions de personnes en 2050, soit 16,4% (avec un record de 21,5% en Corse) de la population contre 9% en 2013. L'accroissement de cette population dépassera 2% par an en Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France, Bretagne, Pays-de-la-Loire et Corse.

122 seniors de plus de 65 ans pour 100 jeunes de moins de 20 ans

A l'inverse, quelle sera l'évolution de la population des plus jeunes ? Le nombre des personnes de 20 à 64 ans, soit l'essentiel de la population active, baisserait de 588.000 personnes entre 2013 et 2050. A cet horizon, elle ne représentera que 50% de la population globale, soit une diminution de 7,3 points par rapport à 2013. Le recul serait notamment fort dans le Grand Est et en Normandie.

Le constat est encore plus troublant pour les moins de 20 ans : en 2050, la France comptera seulement... 265.000 jeunes de plus qu'en 2013. Les moins de 20 ans représenteraient alors 22,3% de la population, soit 2,3 points de moins qu'en 2013. Toutes les régions seraient concernées par cette « baisse des jeunes », mais les Hauts-de-France, le Grand Est ou la Normandie seraient particulièrement touchées.

Résultat, le rapport entre population âgée et population jeune va fortement progresser. A l'échelle nationale, il s'établirait en 2050 à 122 personnes de 65 ans ou plus pour 100 personnes de moins de 20 ans. En 2013, ce ratio était de... 71 seniors pour 100 jeunes. Ce ratio seniors/jeunes se dégraderait particulièrement en Guadeloupe, Martinique, Corse et dans une moindre mesure en Bretagne et Normandie. A l'inverse, le ratio augmenterait nettement moins qu'ailleurs en Île-de-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes.

Des données très importantes et même fondamentales pour déterminer les politiques sociales, de santé, de logement, d'équipement, etc. à mener.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/06/2017 à 6:30 :
Est qu'on sera vraiment "vieux" à 65 ans en 2050...pas dit, certes âgé.
Réponse de le 23/06/2017 à 8:34 :
@nico: pas du tout ! Tu seras tellement jeune qu'on pourra t'employer au marteau-piqueur le jour et à la construction des autoroutes la nuit. Tout cela avec demi ration alimentaire pour que tu n'aies pas de cholestérol. Tu regardes un peu autour de toi ou tu t'imagines que tu es éternel ? Dans la série des commentaires idiots, le tien vient en tête :-)
a écrit le 22/06/2017 à 21:05 :
Merci pour cet article plein d'espoir....comme disait F Mitterrand : la vieillesse est un naufrage! Eh oui encore payer des retraites à tous ces vieux..... (dont j'espère bien être tout de même)....
Réponse de le 23/06/2017 à 9:43 :
La phrase est de De Gaulle, pas de Mitterrand
Et vous paierez longtemps les dettes leguees par Mitterrand et ses heritiers spirituels incapables (Chirac, Hollande)
a écrit le 22/06/2017 à 19:13 :
En gros vous préparez les mentalités à "plus de migrants ", "4 français sur 2 veulent acceuillir plusieurs familles de migrants chex eux"
Un peu comme "Macron va être président "......
Il suffit de le dire pour que cela arrive.
a écrit le 22/06/2017 à 18:45 :
ALORS ET puisque ce sont les seniors qui tirent la consommation et l'économie :
Arretez de les tuer avec la CSG et autres c....ies si vous ne voulez pas tuer la maigre reprise éco et augmenter les abonnés à polemploi .
Réponse de le 23/06/2017 à 9:46 :
a votre avis, il vient d ou l argent qui finance les fameux seniors ? des impots sur les actifs en majorite ! Apres les actifs doivent encore payer de lourdes cotisations maladies alors que ce sont les retraités qui coutent le plus cher ... Cerise sur le gateaux, leurs impost servent aussi a maintenir une belle bulle immobiliere qui permet a pepe de louer ou vendre cher ...


Alors desolé, le retraité qui pleure car il va payer un peu plus de CSG, j ai du mal. Ils ont deja un taux inferieur et beneficie de favuer fiscales comme un abattement de frais professionnel alors que par definition ils ne font plus rien !
a écrit le 22/06/2017 à 18:01 :
bon en 2050 je n'aurais que 106 ans... c'est tres jeune... je suis un peu a la retraite depuis mes 65 ans madame aussi on continuent tous les deux a travailler dans nos métiers, on paye des impôts sur le revenu depuis 1965 des charges sociales depuis 1964, et on continue a payer des impots....nous avons deux enfants et trois petits enfants...un chat un chien....nous avons toujours travaillés oui on va avoir des problèmes mais je n'ai pas pris ma retraite a 58 ans... madame de meme....j'ai eu dans ma vie professionnelle 3 semaines d'arret merci madame trois cancers...
a écrit le 22/06/2017 à 17:08 :
Que la population vieillisse, et qu'elle quitte la région parisienne pour la Corse ou la Bretagne, c'est vrai on y avait pas pensé, merci l' INSEE.
Par contre les chiffres annoncés laissent supposer que les nationalistes seront au pouvoir d'ici là, parce qu'on ne parle pas d'immigration, ce qui permettrait de mettre en perspective le chiffre de 2,5 milliards , qui correspond à la projection du nombre d'habitants de l' Afrique en 2050.
a écrit le 22/06/2017 à 17:00 :
"des générations nombreuses du baby-boom, nées entre 1945 et 1975."

Pas vraiment ,selon le découpage des démographes, quatre générations composent actuellement la société occidentale : la génération silencieuse (née entre 1901 et 1944), la génération des baby-boomers née entre 1945 ( pour certains pays comme la France, elle a commencé plus tôt dès 1942 jusqu’en 1959 et non 1975 ), la génération X (née entre 1960 et 1978) et la génération Y (née entre 1979 et 1995).
Réponse de le 23/06/2017 à 6:27 :
je sais que le temps passe vite mais on est plus en 1995 cher ami depuis un petit moment.
Réponse de le 23/06/2017 à 16:24 :
@mouai

Génération Z,née à partir de 1995 jusqu'à 2015, ça te va ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :