Le pape demande aux réfugiés de Lesbos de ne pas "perdre espoir"

Le pape a effectué ce samedi un voyage de cinq heures sur l'île de Lesbos où il a visité un camp de réfugiés. "Nous sommes tous des migrants", a-t-il martelé. Pour appuyer le devoir d'accueil qu'il a cherché à mettre en avant, le pape a ramené à Rome avec lui douze réfugiés de Lesbos.
Le pape a rencontré des réfugiés sur l'île de Lesbos.
Le pape a rencontré des réfugiés sur l'île de Lesbos. (Crédits : POOL)

Le pape François est resté cinq heures sur l'île de Lesbos, en Grèce, ce samedi 16 avril 2016. Une visite centrée sur la rencontre avec les réfugiés retenus au camp de rétention de Moria où environ 3.000 personnes attendent, dans le cadre de l'accord entre l'UE et la Turquie, la décision des autorités helléniques et, dans la majorité des cas, leur renvoi vers la Turquie. Les premières déportations vers la Turquie, considérant ce pays comme « un pays tiers sûr » ont débuté. Pour chaque réfugié relocalisé en Turquie, l'UE s'est engagée à accepter un autre réfugié.

Pas de message politique ?

Selon le Saint-Siège, cette visite papale à Lesbos n'avait qu'un but « humanitaire et religieux », visant à porter l'attention du monde sur le drame des réfugiés et inciter les Catholiques à apporter leur pierre à l'accueil de ces derniers. Les autorités vaticanes ont ainsi tenté de réfuter l'idée selon laquelle François cherchait à critiquer l'accord turco-européen. Pour appuyer le devoir d'accueil qu'il a cherché à mettre en avant, le pape a ramené à Rome avec lui douze réfugiés de Lesbos.

Message œcuménique

A Lesbos, le pape s'est entretenu avec l'archevêque d'Athènes Ieronymos, première personnalité religieuse orthodoxe de Grèce et le Patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomé, première personnalité spirituelle du monde orthodoxe. Les trois personnalités ont montré une grande unité qui tranche avec des relations encore très tendues entre Catholiques et Orthodoxes voici quelques années. Les trois hommes ont ensemble jeté à la mer trois couronnes de fleurs dans la baie de Mytilène, la capitale de l'île, en hommage et souvenir pour les réfugiés qui ont perdu la vie en tentant la traversée entre la Turquie et Lesbos.

Rencontres

A Moria, le pape s'est entretenu avec des jeunes gens qui ont effectué la traversée et a rencontré de nombreuses personnes retenues, dont certaines lui ont adressé des suppliques pour que leur situation s'améliore, se plaignant notamment des conditions de l'accord avec la Turquie. Dans son discours, le pape qui avait déclaré auparavant que « nous devons faire face à la pire crise humanitaire depuis la seconde guerre mondiale », a lancé aux réfugiés : « ne perdez pas espoir ! » Dans les rencontres avec les réfugiés, il leur a promis son « aide. »  Puis, il a déclaré « nous sommes tous des migrants. » Même ton du côté du patriarche Bartholomé qui a estimé que « le monde sera jugé sur la façon dont les réfugiés seront traités. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 19/04/2016 à 11:19
Signaler
Que tout bon chrétien arrête de culpabiliser les autres à propos des catastrophes humanitaires, ce serait déjà bien ! Agir c'est mieux que de faire des discours moralisateurs.

à écrit le 18/04/2016 à 19:49
Signaler
"le monde sera jugé sur la façon dont les réfugiés seront traités" : la religion n'a pas changé de stratégie, culpabiliser, culpabiliser, culpabiliser ... De quel façon seront jugés les pays européens qui ont refusé d'accéder à la supplique du Pape J...

le 19/04/2016 à 6:06
Signaler
De la pub de francois 1er et les humanistes fond quoi ?

à écrit le 18/04/2016 à 14:49
Signaler
dans son bref voyage à Lesbo, le papa n'a pas dit un seul mot pour les chrétiens qui sont des martyrs en moyen orient. Bergoglio fait seulement politique et cherche des consentements en aidant les musulmans et en les portant même en Italie. Question ...

à écrit le 18/04/2016 à 6:26
Signaler
Le plan communication est parfait: on va à Lesbos, les caméras sont là, on visite les camps, on bénit ici et là, on critique l'Europe et son plan, et on ramène "au hasard" trois familles...musulmanes. Qui ont déclaré à peine arrivées à Rome , où le P...

à écrit le 17/04/2016 à 14:59
Signaler
Le Saint Homme..... Le bon Samaritain n'a pas emmené le blessé abandonné chez lui mais dans une auberge où il a payé les frais. Il ne faut pas déformer le message de Jésus. Qui a des oreilles entende. Amen.

à écrit le 17/04/2016 à 12:11
Signaler
LE PAPE RESTE DANS LA VERITE? LE MONDE SERAS JUGES POUR CE QU IL A FAIT POUR LES MIGRANTS???

à écrit le 17/04/2016 à 2:18
Signaler
Des leçon de moral et apôtres bum 💥

à écrit le 17/04/2016 à 2:15
Signaler
Ils fait de l'humanisme ils fait sa pub ?

à écrit le 16/04/2016 à 23:07
Signaler
Que font les pays du golf pour aider les réfugiés ? Ils doivent être trop occupé a armer et financer les différents milices qui font la guerre eb Syrie

le 17/04/2016 à 2:13
Signaler
Ils achetons des canon

à écrit le 16/04/2016 à 22:33
Signaler
Qu elle ridicule ce pape des immigrés au Vatican le Vatican islamiste et moi qui qui est cretian ? Ils nia pas des malereux en Europe la maison de dieux c est un blasfeme je suis hâtée le 16/4/2016 ?

à écrit le 16/04/2016 à 18:22
Signaler
c'est l'heure du mieux disant religieux ? ou alors baisserait t'il sa soutane devant l'islam .....

le 17/04/2016 à 2:17
Signaler
Ce ce qu'ils fait ils est bon ?

à écrit le 16/04/2016 à 15:52
Signaler
Oh, que c'est beau (ce show). Encore un Pape à canoniser.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.