Le patronal allemand vise une croissance de 2% du PIB en 2015

 |   |  214  mots
L'Inde, les Etats-Unis, l'Espagne et la Grande-Bretagne sont des marchés susceptibles de soutenir l'activité en Allemagne
L'Inde, les Etats-Unis, l'Espagne et la Grande-Bretagne sont des marchés susceptibles de soutenir l'activité en Allemagne (Crédits : © Kai Pfaffenbach / Reuters)
La fédération de l'industrie allemande (BDI) relève ses prévisions de croissance et s'attend "à une hausse du produit intérieur brut (PIB) d'environ 2%".

La fédération de l'industrie allemande (BDI) est plus optimiste qu'il y a trois mois sur les perspectives de croissance de l'Allemagne cette année en raison de la faiblesse des cours du pétrole, de la vigueur de la consommation et de la baisse de l'euro. "Pour cette année, nous nous attendons à une croissance du produit intérieur brut (PIB) d'environ 2%", a assuré le président de la BDI, Ulrich Grillo, cité dimanche par le quotidien Handelsblatt. La BDI prévoyait en janvier une croissance de 1,5% cette année pour la première économie d'Europe.

Tout en exprimant ses inquiétudes quant aux perspectives économiques en Russie et au Brésil, Ulrich Grillo évoque l'Inde, les Etats-Unis, l'Espagne et la Grande-Bretagne comme des marchés susceptibles de soutenir l'activité en Allemagne, dont l'économie s'appuie traditionnellement sur les exportations. "L'Europe profite du soutien fourni par les taux d'intérêt bas mais sur le long terme, des réformes structurelles sont nécessaires", a-t-il expliqué.

Berlin a déjà relevé les prévisions de croissance

Citant eux aussi la faiblesse du pétrole et de l'euro, les conseillers économiques du gouvernement allemand ont relevé le mois dernier leur prévision de croissance pour 2015, de 1,0% à 1,8%. L'Allemagne a connu en 2014 une croissance de 1,6%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2015 à 20:58 :
Pendant ce temps la france patine. Merci à l'infecte gauche française....
Réponse de le 12/04/2015 à 23:01 :
ah parce que les 10 ans du pouvoir UMP ont fait avancé les choses ? Bravo pour cette mémoire sélective.
Réponse de le 13/04/2015 à 5:54 :
Ca fait 40 ans que la France patine grâce à nos gouvernants socialistes de droite et de gauche. STOP AUX IDEOLOGIES, A QUAND LES STRATEGIES QUI MARCHENT ???
Réponse de le 13/04/2015 à 11:44 :
Cher, Monsieur, l'Allemagne avait commencé par remettre son déficit à zéro dés 2008 avant la crise. Contrairement au génie précédent. (l'hyppercompétent du déficit et de la sou-compétitivité) . Cela aide un peu. Mais pour se rendre compte de cela, il faut un peu bosser l'économie? Et bosser, c'est fatigant. Il faut mieux critiquer sans savoir.
a écrit le 12/04/2015 à 20:06 :
Nombre d'entreprises exportatrices en Allemagne: 300 000
Nombre d'entreprises exportatrices en France : 120 000

Le niveau de prélèvement est comparable. En terme de fiscalité les grosses différences sont une plus grande simplicité en Allemagne avec moins de déductions, niches.. et surtout une plus grande stabilité. En terme de dialogue social, les partenaires sociaux en Allemagne ont avant tout pour objectif de préserver l'intérêt de l'entreprise, au lieu d'entretenir une lutte des classes d'un autre siècle. En Allemagne, un responsable politique qui a échoué est mis d'office sur la touche et ne peut moralement pas se représenter, je ne parle pas des casseroles judiciaires, les protestants ne plaisantent pas du tout avec ça...
a écrit le 12/04/2015 à 19:27 :
Ils sont certainement un modèle pour les pays européens en difficulté, comme la Grèce, et bientôt la France...
a écrit le 12/04/2015 à 17:40 :
ils auront certainement 5 % de croissance car ils montent en puissance en ce moment .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :