Les Européens épargnent, épargnent, épargnent

L'excédent de la balance des échanges courants a atteint un niveau record sur 12 mois, annonce la BCE. Même en France, la balance courante devient excédentaire. Le signe de la faiblesse des dépenses -consommation, investissement- en regard d'une épargne croissante. L'héritage des politiques de restriction budgétaire menées de 2001 à 2014.
Ivan Best
(Crédits : Décideurs en région)

Qui a dit que les Français vivaient au-dessus de leurs moyens ? Au cours du deuxième trimestre, la balance des transactions courantes a dégagé un excédent, certes léger (1,3 milliard d'euros), mais ce signe positif pour la balance courante a une signification statistique clairement établie : considérés globalement, les Français (ménages, entreprises) épargnent plus qu'ils ne consomment et investissent. Si ce n'était pas le cas, ils achèteraient plus de biens et services à l'étranger qu'ils n'en produisent, et la balance courante serait alors clairement négative. Sur l'ensemble de l'année, le FMI a prévu pour la France un léger déficit (0,1% du PIB), mais on est là dans l'épaisseur du trait.

Toute la zone euro à l'unisson

Bien sûr, il n'y a pas que les Français. Toute l'Europe s'est mise à épargner, ou tout au moins la zone euro, car la Grande-Bretagne est un cas à part. Qu'on en juge : la BCE a annoncé ce mercredi que l'excédent de la balance courante de la zone euro avait atteint un record de 265,5 milliards d'euros sur 12 mois, à fin juin. Cela signifie que la zone euro épargne globalement à hauteur de 2,6% de son PIB. Comme on le sait, les Allemands sont pour beaucoup dans ce résultat.

Leur excédent record de 219,7 milliards d'euros en 2014 pour la balance courante sera largement dépassé en 2015. Le FMI prévoit pour nos voisins d'Outre Rhin un excédent courant de 8,4% du PIB en 2015, après 7,5% de la richesse nationale en 2014. Des excédents largement dus à une balance commerciale (uniquement les échanges de biens, à la différence de la balance courante qui regroupe aussi les services et les revenus courants) toujours plus positive.

Les Allemands devraient être sanctionnés par Bruxelles... en théorie

En théorie, les Allemands devraient être soumis à une procédure spécifique en raison de ce déséquilibre, caractérisé par une situation de sous consommation et de sous investissement. Le FMI estime que l'épargne allemande (entreprises et ménages confondus), atteindra cette année 26,9% du PIB, en hausse, pour un investissement en baisse, lui, à 18,5% de la richesse nationale. L'écart, 8,4% du PIB, correspond exactement à l'excédent de la balance extérieure courante. Mais la commission européenne ne s'empresse pas de poursuivre nos voisins...

Les autres pays de la zone euro sont un peu plus dépensiers, mais le mouvement est à l'unisson. L'excédent courant italien est toujours plus élevé (2,6% du PIB cette année, toujours selon le FMI), l'Espagne en dégage un aussi (1,9% du PIB)... de sorte que la zone euro afficherait globalement, en 2015, une balance courante excédentaire à hauteur de plus de 3% du PIB. Cela signifie très concrètement que cette zone épargne à hauteur de 3% de la richesse qu'elle produit, épargne investie dans le reste du monde.

L'effet des politiques restrictives

Cette situation est sans aucun doute sous l'effet de politiques budgétaires restrictives de 2011 à 2014, sous pression germano-bruxelloise, qui ont contribué à minorer les dépenses de tous les acteurs économiques. Engendrant au passage une récession que seule la zone euro a eu la « chance » de connaître alors. Pas plus les Etats-Unis que la Grande-Bretagne n'ont mené de telles politiques. Résultat: la zone euro est la seule zone économique dans le monde à afficher un tel niveau d'épargne nette (après investissement, mesuré par l'excédent courant). A 3,3% du PIB en 2015, il dépasse largement l'excédent japonais (1,9% du PIB) ou russe (2,5%). Les Etats-Unis dépensent plus qu'ils ne produisent, comme toujours (2,3% de déficit courant), tout comme nos voisins britanniques: la balance courante y est largement déficitaire, à hauteur de 4,8% de la richesse créée en 2015 au Royaume Uni.

Ivan Best

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 29/08/2015 à 11:12
Signaler
"Les Allemands devraient être sanctionnés par Bruxelles." Quelle blague!!! il est bien plus probable de voir un gendarme donner un P.V. au ministre de l'Intérieur que de voir l'Allemagne -le maître absolu de l'Europe- sanctionnée.

à écrit le 22/08/2015 à 21:53
Signaler
L'epargne des mènages est necessaire, car en cas de crise elle permet a la famille de surnager. Mais si on arrete d'investir, comme c'est le cas, on va a la catastrophe, au retard sur les autres pays du monde. Mais en France, investir, c'est comme...

à écrit le 22/08/2015 à 21:25
Signaler
il est temps de méditer la mémorable sentence de Sacha Guitry dans le roman d'un tricheur : " il y a pire que le chèque sans provision…la provision sans chèque."

à écrit le 22/08/2015 à 17:22
Signaler
Chic, on va pouvoir investir dans des SUBPRIMES ou dans des nouvelles technologies aux USA. Avant de tout perdre, comme en 2009 et en 2001....

à écrit le 22/08/2015 à 10:39
Signaler
L'encours total des économies facilement quantifiables des Français (livret A: 350 Md, comptes courants:370 Md , assurance vie:1530 Md ; chiffres piochés sur Internet et facilement vérifiables) est supérieur à la dette publique du pays. On sait malh...

à écrit le 22/08/2015 à 8:20
Signaler
C'est la preuve que les Européens ont une confiance toute relative avec les politiques menées.

à écrit le 22/08/2015 à 8:20
Signaler
C'est la preuve que les Européens ont une confiance toute relative avec les politiques menées.

à écrit le 21/08/2015 à 7:46
Signaler
Pour investir, il faut avoir confiance. La France Hollandaise a crée une telle insécurité fiscale rétroactive qu'investir relève au mieux de l'inconscience. Les Français sont lessivés donc l'épargne doit être en conséquence.

à écrit le 20/08/2015 à 21:26
Signaler
Tous ceux qui peuvent épargner le font. C'est logique. Le système des retraites va s'effondrer et les ménagent épargnent pour atténuer le choc et acquérir leur logement. Les entreprises en pressant les salaires et en se dérobant à l'impôt étouffent l...

à écrit le 20/08/2015 à 19:01
Signaler
Les gouvernements ont pouvoir leur chyprer leur argent.

à écrit le 20/08/2015 à 16:35
Signaler
Dans l'article, il me semble qu'il y est un raisonnement un peu faux. Il ne suffit pas de moyenner les excédents courants de chaque pays pour avoir l'excédent courant de la zone euro, car ces excédents se font aussi entre pays de la zone euro. On pou...

le 20/08/2015 à 21:20
Signaler
La somme algébrique des excédents courants est égale à l'excédent courant total de la zone (ou le déficit s'il est négatif). En effet, les excédents des pays membres se compensent. Si l'Allemagne affiche un excédent de 100 vis-à-vis de l'Italie, cela...

à écrit le 20/08/2015 à 15:50
Signaler
"héritage des politiques de restriction budgétaire menées de 2001 à 2014." Et Godin on t'as reconnu. C'est vrai qu'avec un deficit budgétaire en defict de 4% (pour la 40eme année consécutive ) ,une dette de 100% , des dépenses publiques de 57% et ...

le 21/08/2015 à 12:32
Signaler
à court terme effectivement, soit un effet ricardien soit un effet austerité à long terme (votre horizon de temps ) c'est une question différente austérité dans la grande récession = plus intense encore que la laissez faire laissez aller de H...

à écrit le 20/08/2015 à 11:33
Signaler
A force de répéter dans toutes les langues le leitmotiv allemand qui décrète que la dette c'est pas bien, il ne faut s'étonner de voir l'épargne monter et l'investissement stagner. La dette c'est pas bien, voila. Mais c'est bête comme chou puisque n...

le 20/08/2015 à 14:18
Signaler
Francis, on rembourse pardi ! Vous préférez que ce soit nos enfants ?

le 22/08/2015 à 9:06
Signaler
Eh quoi cher Yves, on n'a rien fait pour nos enfants ? Je ne sais pas si en terme de bien public et privé nos enfants (et petits enfants) sont (en général, statistiquement) si mal lotis. Autoroute, hôpitaux, tgv, infrastructures diverses, systèm...

le 22/08/2015 à 9:06
Signaler
Eh quoi cher Yves, on n'a rien fait pour nos enfants ? Je ne sais pas si en terme de bien public et privé nos enfants (et petits enfants) sont (en général, statistiquement) si mal lotis. Autoroute, hôpitaux, tgv, infrastructures diverses, systèm...

à écrit le 20/08/2015 à 11:24
Signaler
Beaucoup ne comprennent pas sur ce forum que ce ne sont pas les pauvres qui épargnent. L'épargne est aussi une conséquence de la hausse des profits qui ne trouvent pas à s'investir dans une zone où la demande est à la ramasse.

le 29/08/2015 à 11:23
Signaler
Dans les pays du Sud touchés par la rigueur, ce sont aussi les classes moyennes -et surtout la partie la moins favorisée- qui rogne désespérément sur tout pourpouvoir épargner un peu. Car ces gens-là, qui ont encore un pouvoir d'achat (malgré le fait...

à écrit le 20/08/2015 à 9:58
Signaler
Je pense qu'on est un certain nombre à penser que l'immobilier va encore baisser et dans des proportions assez importantes et donc que ce n'est pas le moment d'investir. Secondo, quand on augmente mes impôts, je consomme moins, j'épargne autant.

le 20/08/2015 à 12:05
Signaler
@AI : Tout est dit dans ce post. Investir pour le Français, c'est l'achat immobilier. Tout le monde s'étonne ensuite que l'industrie dite Française n'appartient plus aux Français. Nous pourrons toujours blâmer tous les gouvernements, mais c'est bien ...

le 20/08/2015 à 16:15
Signaler
L'immobilier n'est pas le placement préféré des français qui reste l'assurance vie avec 1700 milliards d'euros. La plupart des français achètent de l'immo pour se loger et non pour y placer un locataire.

le 21/08/2015 à 12:14
Signaler
Cela fait bientôt 10 ans que l'on dit que l'immobilier va baisser (en 2005, quasiment au plus fort de l'immobilier, TOUT le monde disait, les vendeurs compris, que c'était trop et que cela ne durerai pas). Je comprends les inquiètes et je pense que ...

à écrit le 20/08/2015 à 9:25
Signaler
Epargner autant alors que les taux d interêt sont ras des pâquerettes ne parait pas très rationnel...surtout comparé aux besoins massif, par exemple (parmi d 'autres) pour la transition énergétique. Europe de vieux pour les vieux.

le 22/08/2015 à 9:09
Signaler
+1. j'ajouterai Europe de vieux esprits pour esprits fatigués et France de la plainte généralisée (du medef à la cgt…)

à écrit le 20/08/2015 à 9:21
Signaler
Ceci est bien la preuve de l'anxiété de nos concitoyens et de l'incompréhension des actes de leurs gouvernements respectifs...en total décalage avec leurs opinions publiques

le 20/08/2015 à 11:22
Signaler
il semble que ce soit tous les citoyens d'Europe qui aient peu foi en leurs gouvernants respectifs.... si l'investissemetn en Allemagne est si bas .... et l'epargne elevé est ce à dire que les allemands ne supportent plus Mme Merkel ? bien sûr que n...

le 24/08/2015 à 9:17
Signaler
En même temps, quand on investit... On perd vite beaucoup de plumes. Perso, je ne veux plus jouer le jeu en France, dans l'industrie. C'est trop risqué. Les salaires sont trop élevés comparativement à nos voisins et les règles sociales sont des piège...

à écrit le 20/08/2015 à 8:29
Signaler
vu l'explosion imminente de la bulle immo, il serait débile d'acheter alors que les prix sont au plus fort. Bien sur qu'il faut épargner en attendant.

le 20/08/2015 à 12:57
Signaler
Imminent, c'est combien pour vous? Parce que ça commence à être long! Continuez à épargner, mon banquier a besoin de votre argent pour que je puisse investir... Merci.

à écrit le 20/08/2015 à 8:01
Signaler
Si les européens épargnent c'est qu'ils sont inquiet, qu'ils n'ont pas confiance dans l'avenir de cette union européenne qui les laisse dans l'austérité, dans l'individualisme et dans l'insécurité!

à écrit le 19/08/2015 à 22:25
Signaler
Et pourtant notre monnaie baisse et la livre monte....étrange...

le 19/08/2015 à 23:34
Signaler
Si les bourses et marches de change etaient calques sur l economie reelle ca se saurait!

à écrit le 19/08/2015 à 21:59
Signaler
Epargner epargner, il en restera toujours quelque chose. Mais pour épargner faut avoir des "tunes" he oui.....

à écrit le 19/08/2015 à 20:16
Signaler
on verra si épargner sera gagnant avec la future crise que prépare la chine .la fin de l année servira de révélateur !

à écrit le 19/08/2015 à 19:40
Signaler
Vivre en Europe aujourd'hui c'est principalement épargner. D'abord pour acheter son logement et échapper ainsi aux loyers complètements délirants. Comme tout le monde fait pareil (avec raison) il faut épargner de plus en plus. Ensuite il faut se c...

le 20/08/2015 à 9:38
Signaler
il y a juste un probleme a votre raisonnement: quand un etat europeen sera en faillite, qui va payer ? Pas les retraités actuels qui sont les gros beneficiaire de la gabegie car ils seront mort Pas les pauvres car on ne peut pas tondre un oeuf ...

à écrit le 19/08/2015 à 18:47
Signaler
D'après les chiffres, l'Allemagne qui fait 80-90% de l'excédent de la ZE ou UE (?) et que la France est juste à l'équilibre.... Cordialement

le 19/08/2015 à 21:33
Signaler
Ce qui sera surtout rigolo, c'est quand les argentiers de Bruxelles se seront servis dans toute cette epargne pour rembourser les dettes publiques.

le 19/08/2015 à 22:11
Signaler
@bruno: quand Bruxelles aura mis a zéro les assurances vies des français pour rembourser les dettes de l’état français, ceux-ci épargneront encore plus en assurance vie. C'est un reflex pavlovien désormais. Too Big To Fail. Les spins doctors n'aur...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.