Mais pourquoi les Français épargnent-ils autant ?

 |   |  553  mots
Le taux d'épargne est de 11% en moyenne en Europe, et n'excède pas 4% au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. REUTERS.
Le taux d'épargne est de 11% en moyenne en Europe, et n'excède pas 4% au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. REUTERS. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le taux d’épargne des Français a atteint 15,7% au second semestre 2013. Or une baisse d’un point de ce taux d’épargne libérerait 14 milliards d’euros pour la consommation et, partant, pour la relance de la croissance économique.

"Notre pays continue à produire beaucoup d'épargne", a déclaré le sénateur UMP Philippe Marini, président de la commission des Finances du Sénat, en préambule aux 23èmes rencontres parlementaires sur l'épargne, qui se sont déroulées le 29 janvier, à Paris. L'entrée en matière du sénateur de l'Oise relève de l'euphémisme : au second semestre 2013, le taux d'épargne des ménages français s'est élevé à 15,7% (de leur revenu disponible). A titre de comparaison, la moyenne européenne ne dépasse pas 11%, et le taux d'épargne au Royaume-Uni et aux Etats-Unis est de l'ordre de 4% seulement.

 Pourquoi les Français jouent-ils autant les fourmis ? La première raison est structurelle, liée à un héritage historique : c'est dans leur ADN, les Français préfèrent mettre de côté l'argent nécessaire à leurs dépenses futures, alors qu'aux Etats-Unis, par exemple, les achats à crédit sont monnaie courants. La France est également, depuis le 19ème siècle essentiellement, un pays de propriétaires, contrairement à l'Allemagne, par exemple. D'où la nécessité, pour les Français, d'épargner afin de se constituer l'apport nécessaire à l'acquisition de leur résidence principale. En outre, l'achat de logements neufs est assimilé à de l'épargne. Il constitue d'ailleurs près des deux tiers du taux d'épargne de 15,7%.

 L'épargne comme substitut aux systèmes de protection collective

 Si les Français épargnent autant, c'est également pour des motifs conjoncturels, comme la dégradation de la conjoncture économique et la montée du chômage, qui alimentent la peur du lendemain. Les ménages se constituent alors une épargne de précaution. Mais aujourd'hui,

"le taux d'épargne très élevé des Français renvoie moins à la crise - et encore moins à l'enrichissement - qu'à des anticipations de long terme, comme la façon de sécuriser un parcours de vie qui s'annonce de plus en plus long",

estime Alain Tourdjman, directeur des études économiques et de la prospective de la banque BPCE.

 Vivre de plus en plus vieux, qu'il s'agisse de soi-même ou de ses proches, implique en effet de réfléchir au financement de la retraite, de la santé, de la dépendance. Toutes choses pour lesquelles les Français n'attendent plus grand-chose de l'Etat. "Les Français sont très pessimistes quant aux systèmes de protection collective", assure Alain Tourdjman. De fait, selon l'Observatoire BPCE paru en juillet 2013, près des trois quarts (72%) des individus majeurs interrogés estiment que, "dans la société actuelle, chacun doit se prendre en charge et moins compter sur l'Etat et la protection collective." D'où une motivation croissante à épargner.

 Une baisse d'un point du taux d'épargne = 14 milliards d'euros pour la consommation

 Reste que ce qui pourrait apparaître comme une vertu - jouer les écureuils en amassant des noisettes en vue de jours difficiles - ne l'est pas tant que ça. Car "une baisse d'un point du taux d'épargne des Français libérerait 14 milliards d'euros pour la consommation, une somme loin d'être négligeable", indique André Babeau, professeur des Universités, qui estime ainsi qu'un "tassement à 13% du taux d'épargne des ménages demeurerait très correct." Surtout à l'heure où la France est en pleine recherche de sa croissance économique perdue.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2016 à 13:43 :
Bjr. Pour moi, plus les taux d'épargne baisse, plus j'épargne pour compenser la perte d'intérêt. Les économistes ne tiennent pas compte de cet élément dans leurs calculs.
a écrit le 27/02/2014 à 13:52 :
merci le gouvernement
a écrit le 27/02/2014 à 10:59 :
Les Français épargnent pour payer les hausses d'impots
a écrit le 25/02/2014 à 12:01 :
Les français pas plus que d'autres ne savent gérer leur argent. Ce qu'ils prennent pour des actifs sont des passifs. L'immobilier est un concept car tant qu'il y a des acheteurs les prix montent quand la bulle éclate, les propriétaires se retrouvent pris au piége. Il faut investir en situation de crise et vendre quand tout va bien. Warren Buffet a toujours agit de la sorte il est maintenant l'homme le plus riche du monde.
Par ailleurs, sachez que 5% de la population se partage les 95% des richesses. Arrêtons d'être des moutons et de se faire tondre à chaque fois. Il y a des solutions à ce problème de salaires et de revenus.
On n'apprend pas à l'école à gérer son argent et pour cause car sinon nous n'en serions pas là. Même nos élus ne savent pas le faire.
a écrit le 18/02/2014 à 8:11 :
Si le gouvernement ne faisait pas n'importe quoi avec mon argent, peut-être que je le dépenserais un peu plus. Il n'y a qu'à regarder les frais de vie du gouvernement pour comprendre pourquoi les français dédaignent tant financer cet état.
a écrit le 17/02/2014 à 12:39 :
j’épargne car j'ai peur d'aller en maison ou ça coute trop chere
a écrit le 17/02/2014 à 8:41 :
on paye des impots sur ce que l'on gagne, on paye des impots sur ce que l'on achète, et on paye aussi des impots sur ce que l'on épargne, ça fait beaucoup non!!!!
épargner ne sert plus a grand choses puisque ça ne rapporte plus rien!!!!
a écrit le 15/02/2014 à 10:45 :
Oui hélas nous avons plus confiance à notre gouvernement. la chose qui les intéressent ,
nous enlever nos libertés et inventer de nouveaux impôts. Savez vous qu'ils reçoivent 4000 euros de prime de chauffage et qu'ils ont enlever les 90 euros qu'il donnaient au petit salaire.
a écrit le 15/02/2014 à 10:23 :
bizarre... moi, je fais partie de ceux qui épargnent le moins, sans doute à cause de la pression fiscale qui ne me laisse que peu d'argent enfin de mois (lesquelles sont de plus en plus difficiles).
a écrit le 15/02/2014 à 4:06 :
Je ne sais pas comment ils font pour épargner car les prix sont élevés, j'ai déjà du mal à ne pas être à découvert
a écrit le 10/02/2014 à 14:57 :
Il y a un peu plus de 25 ans un couple d'employés de bureau gagnant chacun un peu plus du SMIC de l'époque arrive à contracter un crédit pour devenir propriétaire d'une maison mitoyenne à 30 km de Paris. Aujourd'hui leur enfant, célibataire, ingénieur et cadre, avec un apport, demande un crédit pour être propriétaire à son tour. La banque lui propose un crédit qui ne lui permettrait même pas de racheter la maison de ses parents à sa valeur actuelle. Y'a comme un bug dans cette équation... Résultat, pour ne pas avoir un clapier à lapin, je continue d'épargner.
Réponse de le 15/02/2014 à 1:44 :
Bien dit!!
a écrit le 01/02/2014 à 22:41 :
les français épargnent aussi a cause des gouvernements qui les ruine de temps a autre , ainsi dans les années 70 , 80 , l'inflation a 15% merci bien et les dévaluations monétaires quelqu'un se rappelle un peu ? , depuis les années 2000 et les principes de précaution de ceci et de cela on a droit a festival de taxes sur tout une gamme de produits qui limite encore le pouvoir d'achat , en prime la fiscalité sur l'épargne hors livret A et vous avez un réflexe minimaliste qui epargne sur le moins risqué de tous .. avec en prime un euro en sursis avec le pessimisme ambiant pas de quoi dépenser plus déjà que les budgets sont limites , limites .. je me rappelle de mr Trichet alors président de la BCE en 2002 qui avait dit que l'euro allait contribuer a faire stabiliser les salaires .. donc comme on ne peut plus jouer avec la monnaie comme par le passé nous voila pris dans la nasse et l'épargne n'a pas fini de prendre des couleurs mais dans le livret A ..
a écrit le 01/02/2014 à 11:38 :
Il en va de la consommation comme du cholesterol : du bon et du mauvais. Si la consommation profite aux importations (nous produisons de moins en moins) cela n'arrangera pas nos affaires.
a écrit le 31/01/2014 à 17:06 :
Vous trouvez pas que la Scandinavie sur cette pièce ressemble à un sexe au repos?
Réponse de le 31/01/2014 à 17:25 :
Il fait froid en Scandinavie, non ?
Réponse de le 31/01/2014 à 17:32 :
l’épargne ne semble pas si excitante que ça.. A méditer.
a écrit le 31/01/2014 à 8:57 :
On épargne parce qu'on sait que le pétrole et l'énergie ne vont cesser d'augmenter, que les dérèglements climatiques sont de plus en plus impactants sur l'économie et l'alimentation, parce que les événements géopolitiques ont des implications mondiales, parce que la crise des métaux ( pic du cuivre dans 30 ans) est déjà là, parce que le fossé entre riches et pauvres n'a jamais autant creusé d'inégalités, et qu'il faudra bien se révolter un jour contre le pouvoir politique de la finance, qui contrôle les états.
A l'inverse, aux USA, et en UK, les gens sont tellement peu au courant des évolutions du monde qu'ils continuent à vivre comme si de rien n'était.
a écrit le 30/01/2014 à 23:25 :
La confiance voila la clef de tout ! Les français epargnent en temps de crise ,les entrepreneurs n'investissent pas ou peu les financiers n'injectent plus d'argent dans l'économie .Français ,n'ayez pas peu,r consommez ......Baladur il y a 20 ans environ .
a écrit le 30/01/2014 à 16:15 :
Les français épargnent parce qu'ils sont particulièrement mal instruits financièrement et en économie. Epargner en euro ne vaut rien, c'est une devise, elle vaut que dalle.

Si les gens cessaient de tomber dans les filets des banques et des assureurs qui leur vendent des contrats minables pour apprendre à créer de véritables actifs et avoir plus de contrôle, l'économie réelle s'en porterait mieux et on ne vivrait pas des crises.

Les épargnants sont des bêtes qu'on engraisse avant de saigner à chaque crise que ce soit par la finance ou la fiscalité. Evidemment, apprendre à gérer soi-même son revenu ça demande un effort, c'est sans doute cela l'obstacle, étant donné qu'on préfère apprendre aux petits à se travestir plutôt qu'à travailler dès leur plus jeune âge.
Réponse de le 31/01/2014 à 8:53 :
Excellent!
Réponse de le 24/02/2014 à 14:45 :
Ca me rappelle mon premier employeur, en 1996. Propriétaire de beaux bureaux sur Paris, et qui s'étonnait que du haut de mes 22 ans je m'oriente vers un achat plutôt que vers une location. A l'écouter, il valait mieux claquer son pognon, tant et si bien qu'il a vendu ses locaux pour se lancer dans la location, beaucoup plus intéressante à ses yeux. Quatre ans plus tard, je revendais mon appart avec une plus-value de ouf et je passais de l'appart à la maison de ville. Quatre ans encore plus tard, je revendais pour passer à la maison individuelle. Je rembourse aujourd'hui en crédit environ la moitié de ce que je paierai si je devais louer, ce qui me permet au quotidien de me payer quelques loisirs sympas.
a écrit le 30/01/2014 à 14:08 :
Les français épargnent car :1/ ils ont peur de l'avenir, une retraite non assurée, des besoins croissants etc. 2/ ils ne font plus confiance aux marchés boursiers (actions principalement) car trop volatile et manipulés par les grands groupes (banques, sociétés de gestion, etc) 3/ l'immobilier reste LE projet et cela coute cher, très cher.
Le premier point nécessite des réformes structurelles et de la stabilité ensuite. Autant dire impossible.
Le deuxième point dépasse les compétences de tout gouvernement de tous les pays.
Le dernier point nécessite de faire baisser les prix de l'immobilier de manière importante et sur longue période. C'est un système de vase communiquant.
Réponse de le 30/01/2014 à 16:56 :
Comme la plupart des obsédés des prix de l'immobilier, vous ne réfléchissez pas et vous faites erreurs. L'immobilier ne coûte rien à la nation, mais au contraire lui rapporte beaucoup. Lorsqu'un français emprunte ou déstocke son épargne pour acheter de l'immobilier, un autre français s'enrichit et dépense ou place l'argent : il n'y a aucune immobilisation en capital. Si le logement est neuf, la société de construction - locale et française par définition, s'enrichit après avoir fourni des emplois nationaux et de déploit ou place ses ressources. Conclusion : les prix immobiliers élevés ne coûtent rien à la nation. Au contraire : lorsqu'un étranger achète en France à un prix élevé, il apporte des devises. Bref, pour un pays, l'immobilier à coût élevé est une ressource nette. Et Londres, pays dont la croissance financière est la plus dynamique est également l'un des pays aux prix immobiliers les plus élevés au monde, et bien plus qu'en France. Le seul inconvénient prétendu résiderait dans la difficulté pour la population à se loger, mais il faut remarquer que seules les zones tendues ont des prix élevés, et ailleurs, souvent non loin, l'achat ou la location est à un prix raisonnable. Il suffit d'être malin et pas obsessionnel et de choisir un logement adapté et raisonnable. De toute façon, toute la France ne tiendra pas sur l'ile de la Cité (sauf à y construire une tour de 100 Km de haut).
Réponse de le 31/01/2014 à 1:26 :
@Krak

Quand on sait que les chantiers publics sont le moteur de l'économie du BTP, dire que l'immobilier ne coûte rien à la nation est complètement ridicule.
Réponse de le 01/02/2014 à 16:42 :
@KRAK Certes la hausse des prix de l'immobilier reste neutre en théorie, mais en pratique c'est bien un transfert des richesses des acheteurs (souvent jeunes avec des revenus plus modestes) vers les vendeurs (souvent plus agés avec des revenus plus importants). Alors oui cela reste un jeu à somme nulle sauf que le vendeur ne va pas s'acheter trois Peugeot 506 ou deux camions de marinière ! Il va épargner pour ses vieux jours et transmettre éventuellement à ses rejetons!
Ah ben c'est sur que l'Idf ne peut pas contenir toute la France mais où se trouvent les emplois ?
Réponse de le 01/02/2014 à 16:47 :
@KRAK j'oubliais si vous deviez vous loger avec mari/femme et enfants à 2h de votre lieu de travail pour 1500€/mois et vous taper 4h de transport par jour vous me trouverez moins obsédé des prix l'immobilier. A moins que ne vous soyez un retraité multi-propriétaire...
a écrit le 30/01/2014 à 13:47 :
Pourquoi les Français épargnent ils autant... ben déjà, parce qu'ils le peuvent... et par ce qu'ensuite, contrairement à l’Angleterre ou USA, ici quand tu demandes un crédit si t'as pas d'apport, tu te fais refouler... Christine, avant d'écrire un article basé sur des suppositions et des théories à deux balles, euh pardon, à un euro, faudrait peut être juste aller faire un petit tour sur le terrain voir comment ça se passe... ah mais oui suis-je con? Sa Sainte Seigneurie ne daigne se mélanger au peuple et aux prolos, et préfère nettement se complaire dans une réalité douillette, mais qui n'en n'est ni plus ni moins que virtuelle autant qu'illusoire...
a écrit le 30/01/2014 à 11:39 :
Mais pourquoi les Français épargnent-ils autant ?

Pour payer les prochaines augmentations impôts!!!!
Réponse de le 30/01/2014 à 14:07 :
J'allais le dire! En tout cas c'est mon cas... Vu qu'on sait jamais à l'avance comment on va être mangé, pas le choix on est obligé d'avoir des réserves...
a écrit le 30/01/2014 à 11:15 :
xxx
a écrit le 30/01/2014 à 11:03 :
Saud erreur de ma part : 14 milliards d'euros pour 66 millions de français, cela ne fait qu'un peu plus de 212 euros par personne... waow l'avenir est à nous !!!
Réponse de le 30/01/2014 à 11:20 :
Ce serait plus juste de raisonner en terme de ménages !
a écrit le 30/01/2014 à 10:52 :
Si on enlève l'immobilier, le taux d'épargne tombe à moins de 5%.
On n'est pas sensiblement différent des autres, sauf que l'on préfère la propriété de sa résidence principale à la location. Vu les retraites qui s'annoncent, ce n'est pas forcément un choix idiot.
Réponse de le 30/01/2014 à 13:05 :
en commission nous avons presente a matignon concernant les retraites possedant de l'immobilier a titre de logement principal valeur superieure ou egale a 134000 euros une reduction de la pension de base de 29 % , vote cession de printemps avec effet retroactif 01/01/2013
Réponse de le 30/01/2014 à 13:50 :
Cette proposition est révoltante et absurde.
Ce serait plus malin de mettre à égalité les pensions DOM TOM et de supprimer les pensions de ceux qui ont leur résidence principale hors de france (et donc qui ne font pas tourner l'économie)
a écrit le 30/01/2014 à 10:50 :
Ils voient les impôts augmenter, de 50 à 75 et le déficit augmente... C'est comme le gruyère, plus y a de fonx, plus y a de chômeurs... Seulement aux municipales, la préoccupation première, c'est les impôts, puis l'emploi et la sécurité. On prendrait pour cible des familles françaises?
a écrit le 30/01/2014 à 10:48 :
Les français sont inquiets pour leurs retraites et pour l'avenir de leurs enfants. Logique, qu'ils mettent de côté. Dun autre côté, la société de consommation à l'américaine et son lot de déchets et de surconsommation d'énergie a aussi ses côtés pervers.
Beaucoup achètent maintenant des produits d'occasion ou font appel à la location et font jouer la concurrence.
a écrit le 30/01/2014 à 10:43 :
"Les Français sont très pessimistes quant aux systèmes de protection collective", assure Alain Tourdjman. Les français ont raison à force d'entendre que le trou ne cesse de se creuser et qu'arrive le temps de la réduction de toute prestation voire même la fermeture des guichets. Réduire se consommation premier objectif et que les robots nous donnent toujours plus de temps libres. Le système moribond actuel doit être revu au fond.
a écrit le 30/01/2014 à 9:45 :
pourquoi faire???????? donner encore plus de travail aux chinois??????
a écrit le 30/01/2014 à 9:36 :
14 milliards potentiels, pour consommer quoi ? De la merdouille chinoise et de l'électronique pas fiable ? Sans intérêt
a écrit le 30/01/2014 à 9:18 :
Ne faut-il pas aussi voir la fin d'une société de consommation qui achetait tout et n'importe quoi, avec comme le dévoile Science & Vie une montagne annuelle mondiale de 850 m de haut... d'ORDURES pour l'année 2013, et pire dans l'avenir !§!
Les règles économiques et de valeurs de "croissance" sont à changer mondialement, pour aller vers le plus juste et moins de gosses fait à tout va !

Cela viendra-t-il de la sagesse 'peau-pue-l'air'..., comme inévitablement en 'Chient-inns' populaire ?
a écrit le 30/01/2014 à 8:53 :
En espérant que cet épargne accumulé ira s'investir dans l'immobilier afin de renouer avec la hausse des prix.
a écrit le 30/01/2014 à 8:48 :
"une baisse d'un point du taux d'épargne des Français libérerait 14 milliards d'euros pour la consommation", si c'est pour acheter chinois ou autre, je ne vois pas ce que cela va rapporter à notre économie, hors quasiment tout ce qui est bien de consommation un peu high-tech n'est pas fait en France, reste des espadrilles et des charentaises, mais bon quand on en a une paire (de chaque) on a fait le tour....
a écrit le 30/01/2014 à 8:10 :
Avec une balance commerciale aussi déficitaire, taper dans l'épargne des Français ne servirait qu'à améliorer la situation économique en Chine.
Et votre article oublie l'essentiel : ce taux d'épargne, est très inégalitaire : 80% n'épargnent pas, 20% épargnent pour tout le monde : quel est le taux d'épargne de Liliane Bétencourt ou de François Pinault ?
a écrit le 30/01/2014 à 8:07 :
Après avoir engraissé les promoteurs, les assureurs, les banquiers certains se demandent pourquoi les gens épargnent et pourquoi l'immobilier krach?
a écrit le 30/01/2014 à 7:05 :
Avant, je pouvais épargner. Mais ça, c'était avant !!!
a écrit le 30/01/2014 à 6:57 :
Dés que les échéances fiscales auront été passées l'épargne diminuera vu le baston qu'on prend sur le dos. Je paye l'ISF, c'est une chance, je suis riche !!! Hélas non, je suis obligé de conserver assez pour faire face. Si j'investis et que je perds, mon capital sera quand même ponctionné. Si je gagne je devrai donner en plus la moitié (au bas mot) de mes gains pour payer l'entretien de la résidence de la lanterne ou les bureaux et voitures etc...des anciens présidents,.La fiscalité change tous les 6 mois et la rétroactivité n'et plus tabou. Bref, je ne prendrai pas le risque de faire confiance donc je thésaurise.
a écrit le 30/01/2014 à 5:38 :
Toute cette épargne, est une énorme chance, car elle ne demande qu'à s'investir dans des produits sécurisés dédiés à de grands projets nationaux et européens. Il faut juste créer les dispositifs règlementaires et les assurances pour sécuriser ces placements. A quand des politiciens et décideurs nationaux et européens capables de comprendre cette chance ?
a écrit le 30/01/2014 à 5:33 :
Sans retraite et sans épargne, on fera(it) comment ? Tout se paye : supprimer les retraites et pré-retraites, c'est augmenter le chômage des seniors et des juniors, c'est diminuer la consommation : c'était donc une décision idiote.
a écrit le 29/01/2014 à 22:28 :
cassez votre tirelire et achetez des bougies ,de l huile et des nouilles et aussi des conserves,et des venerlis car ca vas saigner dans le futur,maintenant si vous etes retraites ,les sous en suisse et la carcasse au portugal ...!
a écrit le 29/01/2014 à 22:10 :
A lire certains commentaires, beaucoup en France n'ont pas encore compris que les hommes politique ne sont pas des Dieux mais justes des êtres humains. Ca fait 30 ans que les français épargnent "en prévision" du lendemain.....et les choses ne cesse s'empirer depuis!!!!! Ne soyez donc point en souci pour le lendemain; car le lendemain prendra soin de ce qui le regarde; à chaque jour suffit sa peine. Parole de Dieu...le vrai, cette fois ci!!!
a écrit le 29/01/2014 à 22:03 :
Consommation veut dire déficit de la balance commerciale, car on fabrique de moins en moins en France. On ne fait que remplir les poches des commerçants qui nous facturent au coût Français les objets manufacturés ailleurs à des prix cassés, faisant ainsi des marges très importantes.
a écrit le 29/01/2014 à 21:46 :
bien sur on va sacrifier notre épargne pour relancer l'économie chinoise !!!
Réponse de le 29/01/2014 à 22:04 :
Vous l'avez déjà fait puisque vous utilisez un accès à internet dont le réseau repose sur du matériel chinois aussi bien que votre terminal d'accès.
a écrit le 29/01/2014 à 21:32 :
Parce qu'en France , sans apport tu n'achetes ni logement, tu n'obtiens pas de prêt pour créer en entreprise, parce que les taxes en fin d'année sont trop lourdes, parce qu'avec tous l'argent qu'on nous ponctionne en assurance maladie on arrive qd meme à nous facturer les montures des lunettes 2 fois plus chers que tout le monde, parce que pour faire un plein d'essence il faut sortir 5% de son salaire, des exemples ils y en auraient des tas...
a écrit le 29/01/2014 à 20:19 :
les français dépensent moins " bouffent " moins depuis quelques années et comme par hazard ils trouvent que c'est bien ! alors ils continuent et !!si il reste quelques billets en fdm hop ! au coffre . bientôt la non consommation sera réprimée par une loi !!! foutu pays
Réponse de le 29/01/2014 à 21:20 :
C'est déjà le cas puisque l'état se goinfre sur l'épargne au titre d'acompte de l'impôt sur le revenu. La France suit hélas le chemin de la Graisse...
Réponse de le 30/01/2014 à 8:52 :
@Michel Graisse c'est volontaire ou c'est de l'humour...
Réponse de le 31/01/2014 à 0:01 :
@Monteloup

Les deux mon capitaine! :-)
a écrit le 29/01/2014 à 19:58 :
Curieux, toutes ces réactions venant légitimer le comportement des épargnants : Cela veut-il dire que tous ces gens épargnent eux aussi plus de 15% de leurs revenus? parce que si c'est le cas, alors qu'on arrête de se plaindre car pour ma part, et pour beaucoup je le crois, l'épargne c'est NADA!
Réponse de le 29/01/2014 à 21:23 :
C'est que vous avez peut être placé vos économies dans la pierre qui est un placement aussi improductif que l'épargne.
Réponse de le 30/01/2014 à 8:40 :
Et alors vous êtes jaloux.
a écrit le 29/01/2014 à 19:48 :
Quand sera en place un gouvernement capable d'épargner une partie de mes impôts et taxes alors je dépenserait tout mon pognon car plus je dépenserai plus il épargnera.
a écrit le 29/01/2014 à 19:38 :
En temps que fonctionnaire me préparant à une baisse de mon traitement, je ne vois pas pourquoi j'irais consommer.
Réponse de le 30/01/2014 à 8:48 :
Je suis dans le privé je fais comme vous. Par contre je suis frontalier avec l'Espagne je fais toutes les coures là bas, c'est nettement moins cher, alimentaire, meuble, vêtements, cigarettes etc.. Et le peu d'argent qu'il me reste je le planque chez moi. Le moins que je donne à ces pourris de politiques me satisfait.
a écrit le 29/01/2014 à 19:33 :
La véritable question serait pourquoi les français n'investissent que si peu avec leur épargne malgré la fiscalité avantageuse d'un PEA? Si les français investissaient ne serait-ce 10 % de leur épargne, cela serait bien plus utile à l'économie et plus profitable pour les épargnants plutôt que laissez les banques prendre les risques avec leurs dépôts.
Réponse de le 29/01/2014 à 19:49 :
La question contient sa réponse. Parce que la cavalerie financière avec liquidités abondantes et produits sophistiqués opaques fourgués dans les fonds "vendus" aux déposants rapporte énormément plus que le métier traditionnel des banques ; celles-ci interdisent même à leurs agents de raison de parler des < titres vifs > ; l'ignarité de ces derniers est conternante et l'épargnant Français est dégouté à juste titre, les kracks provoqués y concourant.
Réponse de le 29/01/2014 à 22:08 :
C'est une bonne remarque. Le Français se refuse de prendre des risques. Il n'investit pas dans l'industrie et il s'étonne que les entreprises "Française" ne le sont que de nom.Quand ça va bien, les dividendes vont aux propriétaires (non Français) et quand ça va mal,les arbitrages sont pris par ces mêmes propriétaires sans tenir compte de l'intérêt de la France.
a écrit le 29/01/2014 à 19:17 :
Il faut bien payer les impôts votés par l'UMPS
Réponse de le 29/01/2014 à 22:10 :
Avec le FN pas d'impôt. Que des allocations. Ce sera sans doute le paradis?
Réponse de le 30/01/2014 à 8:42 :
Ce ne sera pas pire mais vous avez tout loisir de continuer à vous faire rouler avec bonheur par l'UMPS.
a écrit le 29/01/2014 à 19:13 :
Et donc, d'après le titre, et confirmé par le reste de l'article, la réponse est simple : parce que les Français ne sont pas si idiots que cela. Et, dans exactement le même courant de pensée, parce qu'ils savent que cela profiterait à d'autres qu'eux. Sinon, je vous rappelle que notre pays a produit le plus grand nombre de penseurs et scientifiques sur terre en ratio de population. Reste des traces, manque de bol pour les financiers.
a écrit le 29/01/2014 à 19:11 :
Des politiciens qui ne savent pas gérer un pays en faillite. Initiateur : VGE suivi par tous les autres gouvernements. A quand un président avec un gouvernement sachant "gèrer"
A chaque élection nous devrions avoir une présentation des résultats et le plan économique a venir, recettes et dépenses. Ce serait alors idéal pour voter.
a écrit le 29/01/2014 à 19:10 :
Une ponction sur votre épargne se prépare...Ils sont juste en train de préparer le terrain. Quand on a échoué, on est prêt à tout pour réussir.....
Réponse de le 29/01/2014 à 20:05 :
Qu'ils préparent la planche a billet. L'épargne ne rapporte plus grand chose, si ils font ça les matelas vont grossir et les bas de laine s'arrondir. Ca va leur coûter cher de fabriquer assez de billets pour que nous ayons tous nos économie dans nos placards...
a écrit le 29/01/2014 à 19:07 :
salauds de riches!!!!!!!!! sus a tous ces epargnants qui ne comprennent rien a l'economie.
Heureusement, la gauche est la pour vous tondre. C'est bien mieux de fabriquer des precaires, ca gonfle sa base electorale. Et puis de toute facon, comme on pardonne aux surendettes....
L'ideal: un pays de chomeurs surendettes => beaucoup de temps libre pour apprecier la culture subventionnee. Mais patience, on y arrive...
Réponse de le 29/01/2014 à 22:13 :
Le temps étant de l'argent, les chômeurs sont donc riches.
Réponse de le 30/01/2014 à 0:06 :
Erreur mon cher, la France a bâti son épargne sur les "petits" épargnants donc pas sur les riches comme vous dites.
Au demeurant, vous seriez étonné du nombre d'actifs surendettés parmi lesquels quelques chefs d'entreprises...mais bon, belle envolée lyrique.
Signé : un pauvre pas surendetté et qui épargne !!!
a écrit le 29/01/2014 à 19:06 :
Parce qu'ils n'ont pas confiance dans les gens au pouvoir, qu'il voit bien que l'Etat en France déteste le citoyen et que le gouvernement en a peur, alors ils économisent en prévision de jours plus désastreux encore, car rien ne les incitent à changer d'opinion pour le moment.
a écrit le 29/01/2014 à 18:57 :
L'état va vous aider à baisser votre épargne ! Il suffit d'un train de plume pour créer un nouvel impôt confiscatoire. N'oubliez pas que nous sommes en soviétisation rampante !
a écrit le 29/01/2014 à 18:46 :
Ce chiffre est totalement faussé puisque l'on considère que rembourser un crédit immobilier c'est épargner! La capacité d'épargne serait divisé par deux si on prenait juste en compte l'épargne financière, on verrait que les Français ne sont pas des écureuils. La seule épargne qui compte c'est le cash, l'argent qui peut être débloqué instantanément pour consommer.
Réponse de le 29/01/2014 à 22:17 :
Epargner, c'est se constituer un stock, peu importe la nature du stock
Réponse de le 30/01/2014 à 9:35 :
@jennot lapin
l immobilier c est pas vraiment de l epargne car c est en theorie surtout un bien d usage (se loger) comme une voiture ca sert a se deplacer. on ne met pas encore l achat a credit d une voiture dans l epargne !
Sinon parler de placement pour acheter quelque chose de surrevalue d au moins 20 % et pire le faire a credit me semble du delire ...
a écrit le 29/01/2014 à 18:46 :
Si les politiques avaient géré la France comme les "vilains épargnants" on n'en serait pas la.
a écrit le 29/01/2014 à 18:42 :
"Mais pourquoi les Français épargnent-ils autant ?" : Tant que nous avons les poches vides, nous lâchons le tiers de nos revenus pour nous loger.
a écrit le 29/01/2014 à 17:56 :
vu la confiance que l'on peut porter à nos politiques en place depuis 40 ans, il est mieux de penser par soi même et de prévoir l'avenir, cela s'appelle l'anticipation responsable.
Réponse de le 29/01/2014 à 18:21 :
Tout à fait d'accord , il vaut mieux anticiper , d'autre part les Français semblent mieux gérer leur argent que les politiques.
a écrit le 29/01/2014 à 17:44 :
La deutsche bank et le FMI sont favorable à piquer 10% de votre patrimoine ... Et Bruxelle va appeouver... pour les pays en faillite comme la France alors préparez vous.... C est pour bientôt? Acheter de l or et le planquer dans son jardin ? En tout cas pas de LBleu ou PEL ..
Réponse de le 29/01/2014 à 19:04 :
Malheureusement, si vous achetez de l'or, il y aura toujours une trace informatique. Les banquiers savent tout sur vous.
Et je sais de quoi je parle....
Réponse de le 29/01/2014 à 19:13 :
Mon commentaire est passé à la trappe. Je le remets, on verra. Acheter de l'or, il y aura toujours une trace informatique. Les banquiers savent tout sur vous...
Réponse de le 29/01/2014 à 19:29 :
La Deutsche Bank est un groupe banquier privé que vous confondez avec la Deutsche Bundesbank.
Réponse de le 30/01/2014 à 0:51 :
Merci la Tribune, j'ai cru un moment que mon commentaire était censuré parce que je parlais des banquiers. ¨Par les temps qui courent, la liberté d'expression est importante.
a écrit le 29/01/2014 à 17:42 :
On épargne pour plusieurs raisons, quand on a vécu sans argent, dès qu'on en gagne un peu on essaye de l'économiser au cas ou l'on se retrouverait en galère. Bref on fait le contraire de nos chers élus. Par ailleurs comme nos chers élus ne font aucun effort d'épargne, ils détestent les épargnants et les matraques fiscalement.
a écrit le 29/01/2014 à 17:42 :
Les français épargnent parce qu'ils n'ont ni confiance en l'avenir, ni en nos charlots qui nous gouvernent. Le problème c'est que leur épargne (assurance vie en euros et différents livrets) est facilement saisissable par l'état (cf Chypre) en cas d'asphyxie étatique. L'immobilier ou les actions le sont beaucoup moins...
Réponse de le 29/01/2014 à 22:19 :
Détrompez vous. Si l'état veut vous imposer sur la valeur de votre bien quelque soit sa nature, il le peut.
a écrit le 29/01/2014 à 17:31 :
Mon épargne est fait pour payer mes impôts ou cas de problème de voiture.....
a écrit le 29/01/2014 à 16:58 :
Mais cher monsieur demain plus de retraite, plus de secu, plus de prise en charge de la dépendance, des incompetents au pouvoir, une politique de depenses orientee sur l'extérieur les français prévoient que leurs reprochez-vous
a écrit le 29/01/2014 à 16:28 :
"Vivre de plus en plus vieux, qu'il s'agisse de soi-même ou de ses proches, implique en effet de réfléchir au financement de la retraite, de la santé, de la dépendance. Toutes choses pour lesquelles les Français n'attendent plus grand-chose de l'Etat."

Cette citation intéressante renvoie à la contradiction dans la politique menée - et dans les discours qui l'accompagnent. Le discours dit qu'il faut réduire l'Etat-providence et qu'il est irresponsable de prétendre le contraire, au nom du fait qu'il y a trop de charges qui obèrent les entreprises.

Oui mais les français, fort logiquement, répondent en se constituant une épargne et donc en consommant moins. CQFD.

Vincent
a écrit le 29/01/2014 à 16:23 :
Les Français savent mieux gérer leur argent que les hommes politiques. La raison, les Français gèrent LEUR argent, les hommes politiques gèrent l'argent qui ne leur appartient pas.
Et l'argent que les Français économise est placé quelque part en achat de produits financiers et participe donc a l'économie.
Réponse de le 29/01/2014 à 17:04 :
@jmarcel. Bien vu!
a écrit le 29/01/2014 à 16:14 :
Chercher une croissance par la consommation est un leurre puisque la France est ouverte a tout vent et les produits viennent de l'étranger et, quand on ne peux pas compter sur les autres, on ne compte que sur soi même, voilà ce qui est contradictoire a dépendre d'une Europe non accepté!
a écrit le 29/01/2014 à 16:10 :
Les Français épargnent parceque l'état dépense.Ils pensent pour les "mauvais jours ".Ce qu'ils ne savent pas c'est que quand les mauvais jours arrivent c'est pas eux qui vont profiter de leurs epargnes ,ils vont se le faire piquer par l'état sous un pretexte de solidarité et ils n'auront que comme petit gibus dans la guerre des boutons
a écrit le 29/01/2014 à 16:08 :
La confiance pourrait revenir avec un changement complet de notre classe politique Qui est malhonnête et arriviste
a écrit le 29/01/2014 à 16:06 :
Epargner oui mais en secret ,cacher son argent chez soi et pas le laisser à la banque à la merci d'une razzia du gouvernement.Ou alors jouer les années 30 dépenser et jouir de la vie avant que Bercy ne pique tout et se dire ce qui est pris et pris après moi le déluge
a écrit le 29/01/2014 à 16:05 :
On sait où ils vont taper ces gros nullards qui gèrent notre pays !
Si on épargne c'est peut-être parce qu'on a aucune garantie pour l'avenir. Pas comme tous ces pourris de politicards avec leurs retraites cumuls à 5 chiffres.
Et marini avec son enveloppe parlementaire de 4 millions, il a pas des petits comptes à droite à gauche ... lamentable !
a écrit le 29/01/2014 à 16:02 :
Si les Français sont capables d'épargner c'est qu'ils n'en sont pas encore au seuil critique donc on peut encore les ponctionner.Epargner plus pour donner plus à l'état.
Réponse de le 17/02/2014 à 15:16 :
Il faudrait que l'on consomme de plus en plus et à qui cela profite....toujours aux mêmes, à ceux qui ont en jamais assez. Le jour où la justice du partage de l'effort de chacun sera de mise, peut-être que les Français oseront dépenser plus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :