Les Vingt-Sept d'accord pour un report du Brexit jusqu'au 31 janvier 2020

Ce report, demandé par Boris Johnson faute d'avoir pu faire adopter à temps par le Parlement l'accord négocié avec Bruxelles, sera entériné par écrit, sans qu'il soit nécessaire de convoquer un nouveau sommet européen. Pour Donald Tusk, c'est une "flextension", ce qui permettra au Royaume-Uni de quitter l'UE avant le 31 janvier si le Parlement britannique devait ratifier d'ici là l'accord de Brexit.

2 mn

(Crédits : Yves Herman)

Les pays membres de l'Union européenne sont tombés d'accord pour reporter la date butoir du Brexit au 31 janvier, a annoncé lundi le président du Conseil européen.

Donald Tusk a précisé sur Twitter qu'il s'agissait d'une "flextension", ce qui permettra au Royaume-Uni de quitter l'UE avant le 31 janvier si le Parlement britannique devait ratifier d'ici là l'accord de Brexit.

Ce report, demandé par le Premier ministre britannique Boris Johnson faute d'avoir pu faire adopter à temps par le Parlement l'accord négocié avec Bruxelles, sera entériné par écrit, sans qu'il soit nécessaire de convoquer un nouveau sommet européen, a-t-il ajouté.

Londres doit encore approuver la "flextension" accordée par l'UE

L'UE attend désormais que Londres approuve la formulation de sa proposition de report du Brexit. Dès que ce sera le cas, la procédure écrite sera lancée, chaque Etat membre ayant 24 heures pour confirmer qu'il la soutient.

"Cela permettra d'entériner la décision demain (mardi)", a-t-on déclaré de source diplomatique européenne.

Un autre responsable européen a cependant prévenu que la confirmation pourrait ne pas intervenir avant mercredi, à la veille de la date butoir actuelle du 31 octobre, à laquelle le Royaume-Uni sortirait de l'UE sans accord.

La décision de soutenir une "flextension" a été prise lundi matin à l'issue d'une réunion de 30 minutes des ambassadeurs des Vingt-Sept à Bruxelles, la France ayant levé les objections qui avaient empêché un tel accord la semaine dernière.

Unanimité requise

Un nouveau report du Brexit ne peut être entériné qu'à l'unanimité des Etats membres.

"La perspective d'élections (au Royaume-Uni) s'est nettement renforcée au cours du week-end", a-t-on fait valoir de source proche d'Emmanuel Macron pour expliquer l'assouplissement de la position française.

"Les conditions de l'extension ont été précisées et renforcées, notamment sur le caractère non renégociable de l'accord et la possibilité de travaux à 27 pour préparer l'avenir", a-t-on ajouté de même source.

Initialement prévue pour le 29 mars dernier, la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne - fruit d'un référendum organisé en juin 2016 - a déjà été repoussée à deux reprises, au 12 avril puis au 31 octobre, en raison du rejet de l'accord par le Parlement britannique.

Lire aussi : Les principales étapes du Brexit depuis le référendum de 2016

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 29/10/2019 à 9:28
Signaler
Ben Macron a déjà changé d'avis dis donc ! Grotesque europe dénuée de pouvoir. Une maison de retraites à politiciens voilà tout ce que c'est.

le 29/10/2019 à 15:49
Signaler
L'europe est un projet collectif - Macron joue le jeu du collectif, alors même si il n'est pas d'accord, il s'aligne. Cela s'appelle la culture du consensus, c'est comme cela qu'on avance.

à écrit le 29/10/2019 à 8:06
Signaler
C'est bien, considérant les milliers d'emplois et les intérêts économiques de part et d'autre, on a des gouvernements pragmatiques en Europe, Macron en premier : c'est pas l'envie de botter les anglais dehors qui manque ! Mais faut se rendre à l'év...

à écrit le 28/10/2019 à 19:15
Signaler
Promis, juré, craché, Bojo ne demanderait JAMAIS de report ! Il se jetterait plutôt dans un fossé pour y mourir. Finalement il a préféré vivre... on finirait par le regretter. idem pour Macron.... il sera inflexible avec sa réforme sur les retr...

le 28/10/2019 à 20:25
Signaler
Bein le parlement anglais désavoue le résultat du référendum depuis 3 ans et alors que le parlement est le passage obligé piur acter le Brexit! Bojo demande donc des élections anticipées pour remettre tout a plat et virer les tra...

à écrit le 28/10/2019 à 18:40
Signaler
Personne ne veut prendre la responsabilité d'une sortie sur un no deal. ça peut se comprendre vu les enjeux Quel barnum!

à écrit le 28/10/2019 à 18:04
Signaler
Macron s'est couché une nouvelle fois devant l'Allemagne. Il y aura d'autres reports ...

à écrit le 28/10/2019 à 17:04
Signaler
Le RU a décidément beaucoup de mal à sortir de l'UE et cette fois on ne pourra pas dire que cela vient de Bruxelles qui doit accorder un délai à contre-coeur.

le 29/10/2019 à 11:10
Signaler
Pas évident d'en sortir qu'en on est englué dans cette guimauve!

à écrit le 28/10/2019 à 16:06
Signaler
... le petit fantoche élyséen dont le monde entier se fiche ? Vous savez, celui qui était contre un report "sans motif valable" ? Et comme motif valable, on a juste trois mois de plus pour que la nauséabonde propagande anti-Brexit continue à bourrer ...

le 29/10/2019 à 4:31
Signaler
C'est pas bien de parler comme ca de son president. "Signale" comme dirait le cb.

à écrit le 28/10/2019 à 14:56
Signaler
Et voila Bojo contraint de chambouler tous ses plans, il y a encore des gens en GB qui sont lucides et responsables face à ce tissus de mensonges qu'est le " Brexshit " ....

à écrit le 28/10/2019 à 14:22
Signaler
et que se passe t il 'si' le parlement n'enterine de nouveau pas cet accord?

à écrit le 28/10/2019 à 14:13
Signaler
voila le résultat de l entrée dans le nouveau monde ! Bruxelles et les lobby . le rejet de la mondialisation est souhaité par les français.CETA . ET cet accord de liberation commerciale entre EU et les 4 pays du mercosur Argentine/Brésil/Urugu...

le 28/10/2019 à 17:00
Signaler
"accord de liberation commerciale" Relisez-vous et indignez-vous après.

à écrit le 28/10/2019 à 14:13
Signaler
voila le résultat de l entrée dans le nouveau monde ! Bruxelles et les lobby . le rejet de la mondialisation est souhaité par les français.CETA . ET cet accord de liberation commerciale entre EU et les 4 pays du mercosur Argentine/Brésil/Urugu...

à écrit le 28/10/2019 à 14:07
Signaler
Comment régler un problème si ce n'est en n'en créant un autre! Le principal c'est que la population ne s'y retrouve plus!

à écrit le 28/10/2019 à 13:58
Signaler
Selon les augures le brexit devrait être effectif vers 2035...2040 au plus tard.

à écrit le 28/10/2019 à 13:42
Signaler
Malgré ses rodomontades, et celle de Jean-Yves Le Drian, Macron a fini par se coucher pour la 3e fois devant l'Allemagne et l'oligarchie ! Non seulement en acceptant un 3e report du Brexit, mais en acceptant un report de 3 mois alors qu'il n'avait...

le 29/10/2019 à 0:07
Signaler
En quoi Macron devrait aider un dissident ? Ce n'est pas ds son mandat ds lequel il est prévu qu'il soutienne l'UE. Il a été élu démocratiquement pour ça entre autres. Ne vous en déplaise. Ne prenez pas vos désirs pour des réalités. Vos "Faut qu'on"...

à écrit le 28/10/2019 à 13:26
Signaler
"Quand l'Europe ouvre la bouche, c'est pour bailler." François Mietterand En 1977, il y a donc de cela plus de 40 ans...

le 28/10/2019 à 14:08
Signaler
Disposant de toute la presse subventionnée pour fabriquer la narrative quotidienne les européistes, en éliminant l' opposition dissonante des eurosceptiques et à fortiori des "Xiteurs" , continuent d' avancer dans cet espace no...

le 28/10/2019 à 15:23
Signaler
L'Europe était un rêve formidable, une solution unique afin de pallier au déclin des pays européens déjà bien entamé mais il ne fallait surtout pas la construire sur les vieilles règles érigées dans la pierre ! Il fallait faire passer l'intérêt d...

le 28/10/2019 à 18:01
Signaler
@citoyen L' Europe est un rêve formidable, oui, PAS l' UE..

le 28/10/2019 à 18:02
Signaler
@citoyen L' Europe est un rêve formidable, oui, PAS l' UE..

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.