Mario Draghi redit sa volonté d'une inflation à 2%

Le président de la banque centrale européenne s'est dit prêt à des mesures supplémentaires si l'objectif d'une inflation à 2% n'était pas atteint. Jeudi, il avait annoncé un train de mesures visant à amplifier sa politique monétaire accommodante mais qui n'avait pas convaincu les marchés.

1 mn

Mario Draghi veut rassurer les marchés et se dit prêt à de nouvelles mesures pour parvenir à une inflation à 2%.
Mario Draghi veut rassurer les marchés et se dit prêt à de nouvelles mesures pour parvenir à une inflation à 2%. (Crédits : Reuters)

La Banque centrale européenne est confiante dans la capacité de ses nouvelles mesures de politique monétaire à ramener l'inflation dans la zone euro vers 2%, son objectif, mais elle reste prête à mettre en oeuvre des mesures supplémentaires si nécessaire, a déclaré vendredi son président, Mario Draghi.

"Je peux donc dire avec confiance, et sans la moindre complaisance, que nous assurerons le retour de l'inflation à 2% sans délai indu parce que nous sommes en train de déployer des instruments qui, nous le pensons, permettront d'y parvenir, et parce que nous pouvons, dans tous les cas, déployer encore plus nos instruments si cela se révèle nécessaire", a-t-il dit dans une allocution publique à New York.

La BCE a annoncé jeudi une baisse de son taux de dépôt et une prolongation de six mois de son programme d'achats d'actifs sur les marchés mais ces mesures ont déçu les marchés financiers, qui espéraient des initiatives plus radicales encore.

(Avec Reuters)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 13/01/2016 à 13:39
Signaler
Donc Mario veut que vous payiez tout plus cher et vous appauvrir . Ne croyez pas que votre salaire augmentera , seul ceux au smic , c'est la loi , seront indexés sur l'inflation ( et encore avec beaucoup de retard , ce ne sera pas le mois suivant) ...

à écrit le 04/12/2015 à 22:37
Signaler
L'acharnement de pareille tchache est grotesque comme dévastateur. Trente ans après les pompeuses "désinflations compétitives", l'on se désole de l'absence d'inflation et l'on manipule et excite à qui mieux mieux. Pourtant l'on a bien fabriqué le kra...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.