Merkel prête à entendre les nouvelles propositions d'Athènes

Si le gouvernement allemand se montre inflexible face à la Grèce, Angela Merkel a néanmoins accepté qu'Athènes présente de nouvelles propositions au sommet européen prévu mardi. Alexis Tsipras insiste sur le fait que la victoire du "non" ne signifie pas une sortie de la zone euro.
La Grèce veut formuler de nouvelles propositions et ne souhaite pas sortir de la zone euro.
La Grèce veut formuler de nouvelles propositions et ne souhaite pas sortir de la zone euro. (Crédits : Reuters Yannis Behrakis)

Le Premier ministre grec "s'est mis d'accord lundi lors d'un entretien téléphonique avec la chancelière Angela Merkel pour qu'Athènes présente mardi, lors du sommet européen, des propositions du gouvernement grec" visant à conclure un accord avec les créanciers, UE et FMI, a indiqué un bref communiqué du gouvernement grec.

Pas de rupture

Après la victoire écrasante du "non" au référendum dimanche, Alexis Tsipras a assuré que le message n'était pas "une rupture" avec l'Europe mais "le renforcement du pouvoir de négociation" d'Athènes pour continuer ses efforts en vue d'un accord avec les créanciers sur l'avenir financier de la Grèce.

Le sommet européen est prévu mardi à 18h à Bruxelles. Quelques heures auparavant, Jean-Claude Juncker se sera exprimé devant le Parlement européen réuni en séance plénière à Strasbourg.

De son côté, Sigmar Gabriel, ministre allemand de l'Economie, a déclaré que le sommet abordera probablement la question d'une aide humanitaire à la Grèce.

(Avec AFP et Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 07/07/2015 à 12:02
Signaler
Si c'est pour donner aux Grecs une fin de non recevoir, inutile de continuer la comédie, deux visions s'opposent et elles ne sont pas grecques pour l'une et le reste de l'union pour l'autre. l'une prône la visions Merkelienne (deutchland uber alles)...

à écrit le 07/07/2015 à 9:08
Signaler
la Merkel a pris une bonne claque ça va lui faire un grand bien.

à écrit le 07/07/2015 à 5:20
Signaler
Heureusement que l'on a merkel, elle va lui casser les reins au Grec. marre de payer pour ces lézards de Grecs. S'ils ne veulent rein faire continuer à siroter leur ouzo tout en étant payé, conduire des taxis tout en étant aveugles, ne pas payer d’im...

le 07/07/2015 à 7:48
Signaler
Encore un grecophobe primaire.... commentaire sans intêret.

à écrit le 07/07/2015 à 0:58
Signaler
Merkel doit etre vaincue, sinon l'Europe est perdue. Pour vaincre Merkel, il faut vaincre l'austérité. Pour vaincre l'austérité, il faut que la Grèce fasse défaut, qu'elle relance son économie tout en restant dans l'euro. Je crois que la Grèce peut ...

à écrit le 06/07/2015 à 23:53
Signaler
Comme depuis 6 mois il va faire ces propositions conforte par son référendum Comme toujours depuis 6 mois il va proposer de ne PS rembourser les vieilles dettes et d'en faire des nouvelles avec nos sous La provocation de ce référendum qui n a serv...

à écrit le 06/07/2015 à 23:51
Signaler
les grecs ont un lourd passé de guerre civile qui couve toujours et leur sortie de la zone euro serait tout bénéfice pour l' Europe . Qu'ils aillent enrichir les chinois , les russes ou mieux leurs frères turcs !

à écrit le 06/07/2015 à 23:22
Signaler
Le gouvernement grec devrait mettre en demeure ses collègues européens de respecter le Traité de Lisbonne qui interdit à la BCE de couper les liquidités. En cas de refus, le gouvernement grec pourrait déclarer l’état d’urgence, confisquerait la Banq...

à écrit le 06/07/2015 à 22:40
Signaler
Papa Schultz est comme Juncker le bouffi, sait plus trop où il habite en ce moment, finiront jugés et au gibet ..

à écrit le 06/07/2015 à 22:30
Signaler
Angela est une dame bien élevée et tres polie. Elle va écouter.

à écrit le 06/07/2015 à 21:33
Signaler
A part l'effet défouloir on voit mal ce que le référendum apporte à la capacité de négociation d'Athènes, dont la situation est plus critique qu'il y a une semaine. Ce plébiscite incongru a fait perdre une semaine de plus, en plus des près de 6 mois ...

le 06/07/2015 à 23:12
Signaler
Quand le médecin tue son malade alcoolique à coup d'injection d'Arsenic, vous croyez que c'est le malade qui se suicide ? L'euro est une foi, pas une monnaie, ce qui explique votre haine et votre absence de clairvoyance. Tsipras n'est ni bon ni mauva...

le 07/07/2015 à 5:15
Signaler
Tout ceci est de la littérature, de la pensée bobo intello gaucho, irrationnelle complétement déconnectée de la réalité que dis-je des réalités. C'est très grisant de planer, de réver bouche bée et de crier "halte à l'austérité avec le porte monnaie ...

à écrit le 06/07/2015 à 18:51
Signaler
Je viens d’écouter Martin Schülz sur Euronews France. Il avait l’air d’avoir avalé un parapluie. Il a du admettre la volonté du peuple grec mais il a quand même eu le culot de dire que tout le monde allait souffrir et que c’était la faute de ce gouve...

le 06/07/2015 à 21:34
Signaler
C'est agaçant, hein, le réel qui refuse de se plier à l'idéologie.

le 07/07/2015 à 0:00
Signaler
On a les socialistes qu'on mérite. En France, on a Macron, qui compare le FN à Syriza. Le PS et le SPD finiront balayés par le vent de l'histoire, tout comme leurs homologues grecs du Pasok.

à écrit le 06/07/2015 à 18:41
Signaler
Contrairement à la propagande qui s'étale sur nos petits écrans, ce n'est pas la "troïka" qui va sauver la Grèce mais la Chine. Il existe déjà des négociations entre Pékin et Athènes mais le SRF (service de rideau de fumée) de l'UE oblige le silence ...

le 06/07/2015 à 20:12
Signaler
@pmxr: pas de naiveté, les Chinois avancent leurs pions et ils ont raison. Chacun a ses intérêts personnels. De là à croire que c'est dans l'intérêt des Grecs, je me permets d'en rire d'avance :-) Mais bon, tant mieux si les Grecs ont trouvé un aute ...

le 06/07/2015 à 21:44
Signaler
@pmxr : la Chine ne fait jamais rien gratuitement.... @Patrickb : la Chine ne se laissera sûrement pas pigeonner comme le contribuable européen... A propos du contribuable européen, on constate que le contribuable français est nettement plus disposé...

à écrit le 06/07/2015 à 18:29
Signaler
Deux des principaux responsables de Syriza viennent de confirmer que c'était un référendum pour rire, où il n'avait jamais été question de sortir de l'euro : . a)- Gabriel Sakellaridis, porte-parole du gouvernement, vient de déclarer que « les négoci...

à écrit le 06/07/2015 à 18:26
Signaler
UNE CORRESPONDANCE D'ATHENES Vers un immense scandale en Grèce.... Athènes, dimanche 5 juillet 2015, à 22h30. On s'oriente vers un IMMENSE SCANDALE en Grèce, qui pourrait éclabousser les autorités européennes… DE SOURCE OFFICIELLE, DES PLAINTES V...

le 06/07/2015 à 18:44
Signaler
Et la bataille va faire encore rage car l'UE ne veut pas lâcher l'os grec. Des nouvelles aventures vont encore se produire, restez attentifs et bon courage, Yannis Youlountas.

le 06/07/2015 à 19:32
Signaler
@yannis: faisons simple: que la Grèce quitte l'UE et que les Grecs et pro-Grecs arrêtent de nous les casser avec des arguments aussi stupides les uns que les autres !!!

le 06/07/2015 à 19:45
Signaler
@ Patrickb : Faisons encore plus simple : quittons l'euro, revenons au bon et vieux franc français et ainsi on ne nous cassera plus les pieds avec ce blablabla de monnaie unique ni d'austérité !!!

le 07/07/2015 à 0:14
Signaler
On ne compte plus les scandales dans la "Nouvelle prison des peuples", qu'est cette Union Européenne depuis Maastricht et même avant avec la PAC. Les responsables du scandale Eurostat, institut de sondages, basé au Luxembourg, ont-ils été traduit en...

à écrit le 06/07/2015 à 17:12
Signaler
selon certaines sources, Madame Merkel accepterai de remettre sur la table des négociations toutes les dettes, aussi les dettes de guerre de l'Allemagne envers la Grèce, la France, l'Italie, qui ont été "suspendues" jusqu'à nouvel ordre. Pour le b...

le 06/07/2015 à 18:35
Signaler
il faut rendre va cesar qui aPpartient a cesar, est bien renegosier la vrais dette en supriment les interezS car on ne tire pas sur une anbulance, reechelone le reste sur plus lontg TERNE ; en continuent a faire confiance aux nouveaux gouvernement i...

à écrit le 06/07/2015 à 17:05
Signaler
Aujourd'hui c'est l'Allemagne qui est "humiliée" et ca peut faire très mal (drexit). le Bild a mené un sondage sur 200 000 personnes: 90% ne veulent pas qu'un aide supplémentaire soit versée a ce pays.

le 06/07/2015 à 19:23
Signaler
Nous ne nous intéressons décidément pas aux mêmes médias..!

à écrit le 06/07/2015 à 16:58
Signaler
Sans présumer ou préjuger de sa décision finale, c'est le type de langage auquel on doit s'attendre de la part d'un(e) dirigeant(e) respectable...et pas les vociférations de Tsipras et Varouf. Je sais, certains vont me dire que Sarko et Hollande sont...

à écrit le 06/07/2015 à 16:44
Signaler
La grande crainte des prêtres de l'Euro Car, disons le, une chose terrorise totalement les responsables européens: que la Grèce fasse la démonstration qu'il y a une vie hors de l'Euro, et que cette vie peut, sous certaines conditions, s'avérer mei...

le 06/07/2015 à 18:13
Signaler
Faire de la cavalerie financière pour payer ses dettes, c'est cela, pour vous, l'esprit (ou la lettre) des traités européens ? Je crois que vous les avez mal lys !

le 06/07/2015 à 19:13
Signaler
@sapir: en effet, que la Grèce nous démontre qu'il y a un vie en dehors de l'UE. Cela va soulager beaucoup, en particulier le contribuable européen :-)

le 06/07/2015 à 19:48
Signaler
Tu parles, même si cette Europe reste à trois, les contribuables vont y verser autant d'argent voire plus que maintenant !!

le 07/07/2015 à 12:19
Signaler
Faire de la cavallerie financiére là j'hallucine, tous les plus grands pays le font pour gérer leur dette, vous vivez dans quel monde, vous confondez un état et un particulier ou une pme. on emprunte toujours pour rembourser un emprunt précedent çà ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.