Plus bas de quatre ans confirmé pour l'inflation en zone euro

 |  | 336 mots
Lecture 2 min.
Les prix à la consommation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique ont augmenté de 0,1% d'un mois sur l'autre et baissé de 0,3% par rapport à septembre 2019 après un recul de 0,2% en août. Ces chiffres sont conformes aux premières estimations publiées en début de mois.
Les prix à la consommation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique ont augmenté de 0,1% d'un mois sur l'autre et baissé de 0,3% par rapport à septembre 2019 après un recul de 0,2% en août. Ces chiffres sont conformes aux premières estimations publiées en début de mois. (Crédits : Antonio Bronic)
L'inflation dans la zone euro est restée négative en septembre, au plus bas depuis quatre ans, comme en août, a confirmé vendredi Eurostat, l'office des statistiques de l'Union européenne, en raison principalement de la baisse des prix de l'énergie.

Le spectre de la déflation plane sur l'économie européenne.  Les prix à la consommation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique ont augmenté de 0,1% d'un mois sur l'autre et baissé de 0,3% par rapport à septembre 2019 après un recul de 0,2% en août. Ces chiffres sont conformes aux premières estimations publiées en début de mois selon la dernière livraison du service de statistiques la Commission européenne.

Chute des prix de l'énergie

L'alimentation, l'alcool et les tabacs ont apporté une contribution positive à l'évolution de l'indice à hauteur de 0,34 point de pourcentage et les services à hauteur de 0,24 point mais la chute de 8,2% sur un an des prix de l'énergie a soustrait 0,81 point à l'évolution de l'indice global.

L'inflation dite de base, c'est à dire hors énergie et produits alimentaires non transformés, ressort à 0,1% d'un mois sur l'autre et à 0,4% sur un an. Une mesure plus étroite encore, qui exclut l'alcool et le tabac, montre une augmentation de 0,2% sur un mois comme en rythme annuel

En France, l'inflation reste stable

Les prix à la consommation ont accentué leur recul au mois de septembre et sont stables sur un an, après avoir progressé de 0,2% en août et de 0,8% en juillet, selon une estimation définitive publiée par l'Insee jeudi.

"Cette stabilité résulte d'un ralentissement des prix des services et d'une baisse accentuée de ceux de l'énergie", qui chutent de 8%, selon le communiqué de l'Institut national des statistiques.

Les prix des produits manufacturés reculent au même rythme qu'en août, de 0,2% sur un an, et ceux de l'alimentation augmentent au même rythme que le mois précédent, soit 0,9%, d'après ces chiffres définitifs.

Les prix des produits frais ont augmenté de 2,3% alors que pour les autres produits alimentaires, la hausse est limitée à 0,7%.

Les prix du tabac continuent à s'inscrire en forte hausse, de 13,7% sur un an.

Sur un mois, les prix à la consommation ont reculé de 0,5%, après -0,1% le mois précédent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :