Pour Lagarde, un allègement de la dette est indispensable

Alors que les députés du Bundestag débattent ce vendredi du nouveau plan européen d'aide à la Grèce, la directrice du FMI Christine Lagarde appelle à alléger le fardeau de la dette grecque. Une option à laquelle Berlin se refuse.
Christine Lagarde, la patronne du FMI, conditionne la participation du FMI au troisième plan d'aide à la Grèce à un allègement de sa dette.
Christine Lagarde, la patronne du FMI, conditionne la participation du FMI au troisième plan d'aide à la Grèce à un allègement de sa dette. (Crédits : Reuters)

L'Allemagne va t-elle céder face à la pression du FMI pour alléger la dette grecque ? A la question d'un nouveau plan d'aide à la Grèce sans allègement de sa dette, Christine Lagarde, directrice du FMI affiche une position claire :

"La réponse est assez catégorique: "non", a-t-elle assuré au micro d'Europe 1 ce vendredi matin.

Et précise que "c'est la raison pour laquelle les partenaires européens ont admis l'allègement de la dette" dans l'accord intervenu lundi. Elle a toutefois souligné que si ce "principe est acquis", le montant et les modalités n'ont pas encore été définis.

Cette déclaration intervient quelques jours après la publication d'un rapport. Dans une note du 14 juillet, le Fonds monétaire international estime que la zone euro doit aller "beaucoup plus loin" que prévu pour alléger la dette de la Grèce, et pourrait même être contrainte d'en effacer une partie. Mercredi matin, le ministre des finances Michel Sapin, a assuré que la France soutenait, elle aussi, l'idée d'un allègement de la dette.

Dans cette note, l'institution financière de Washington considère que la dette en l'Etat n'est pas viable, ce qui suppose que les créanciers européens d'Athènes lui accordent un délai de grâce de 30 ans.

Le FMI pose ses conditions à sa participation au plan d'aide

Si ce rapport ressemble sérieusement à un ultimatum, la patronne de l'institution financière de Washington a de nouveau rappelé que la participation du FMI à l'éventuel troisième plan d'aide actuellement à l'étude est conditionnée à un allègement de la dette. "Pour qu'on participe il faut qu'il y ait un programme complet" , cela signifie que la Grèce doit se réformer se discipliner, mais que les créanciers doivent restructurer la dette "pour en alléger le fardeau", a-t-elle précisé sur Europe 1.

Il faut dire que la dette grecque frôle actuellement les 320 milliards d'euros, soit 177% du PIB. Et les prévisions du FMI ne sont guère optimistes puisque l'institution estime que l'endettement de la Grèce devrait atteindre 200% du PIB en 2017.

Vers un allongement des échéances ?

Sur les modalités de cet éventuel allègement, excluant des transferts budgétaires et des réductions de dette, Christine Lagarde a privilégié "l'autre procédé" qui "consiste à allonger considérablement les échéances, allonger également la période de grâce --période durant laquelle aucun remboursement n'est effectué- et réduire les intérêts au maximum" pour "rendre la dette soutenable".

Pour rappel, le Parlement grec, la Vouli, a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi une série de réformes demandées par les créanciers de la Grèce en préalable à un nouveau plan d'aide. Ce vote était une condition sine qua non posée lundi par la zone euro à la Grèce à la poursuite d'un processus qui pourrait aboutir à la signature, dans quatre semaines environ, d'un nouveau plan d'aide financière à Athènes, évalué entre 82 et 86 milliards d'euros sur trois ans.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 18/07/2015 à 8:59
Signaler
La patronne du fmi, qui a donné 400 millions a tapi, qui ne paie aucun impôt sur ses 35000 e mensuel a toujours des bonnes recettes avec l argent des autres. Quelle commence par donner l exemple en abandonnant interets et creance sur la grece. Elle l...

à écrit le 18/07/2015 à 2:47
Signaler
Merkel doit vraiment regretter d'avoir imposé le FMI autour de la table des créanciers lors de la précédente restructuration de la dette grecque. Il lui demande de faire tout ce qu'elle se refuse d'entrevoir depuis des mois !!!

le 18/07/2015 à 10:14
Signaler
Où alors elle sait que les européens ne verront plus tout leur argent et sachant que le grexit n'est pas acceptable, elle a choisi 1) de repartir l'aide sur le plus grand nombre 2) d'utiliser le fmi pour "imposer" l'allègement

le 18/07/2015 à 13:20
Signaler
D'après ce que j'ai compris (mais je peux me tromper) le FMI doit être sollicité en premier pour les aides. C'est assez clair dans le texte de l'accord de juillet 2015 entre Chefs d'Etats: "A euro area Member State requesting financial assistance fr...

le 19/07/2015 à 1:49
Signaler
Merkel sait très bien, comme tout le monde, et leurs chiens, que la dette n'est pas soutenable. tout le monde, sauf apparemment l’électeur moyen Allemand, cet "accord" étant uniquement destiné à remporter des voix auprès de lui. Elle sait aussi (comm...

à écrit le 17/07/2015 à 23:48
Signaler
Au lieu de donner des conseils aux autres, Mme Lagarde est en mesure d'agir : rien ne lui interdit d'alléger la dette de la Grèce envers le FMI, l'institution qu'elle dirige... sauf la réelle envie ! Allez... halte aux paroles, mme Lagarde : passez ...

à écrit le 17/07/2015 à 21:40
Signaler
Attention à ne pas confondre l'allège de Lagarde avec Lagarde de l'allège hein ? La méprise (sic) serait grave ? Lagarde à l'allègement ? Pour les grecs ? C'EST DU NANAN ? (C'est pour la rime bien sur) Ben tant qu'à se marrer hein ? Pourquoi pas nou...

à écrit le 17/07/2015 à 21:40
Signaler
Attention à ne pas confondre l'allège de Lagarde avec Lagarde de l'allège hein ? La méprise (sic) serait grave ? Lagarde à l'allègement ? Pour les grecs ? C'EST DU NANAN ? (C'est pour la rime bien sur) Ben tant qu'à se marrer hein ? Pourquoi pas nou...

à écrit le 17/07/2015 à 19:20
Signaler
Nous aurais t'on menti ? Notre pays qui a 2 000 M€ de dette et qui est champion du monde des impôts taxes divers et varie, a pour mission de sauver le monde. Notre chère président élu pour sortir de la crise les Français, passe plus de temps a sauvé ...

le 18/07/2015 à 10:03
Signaler
Vous oubliez 3500 milliards HORS BILAN

à écrit le 17/07/2015 à 18:14
Signaler
si Mme lagarde veut alleger la dette de la grece il faut quelle sorte le carnet de cheque du FMI ,car les français en ont assez de payer pour la grece ou les plus riches ne paient pas un euro d'impot!!!

le 17/07/2015 à 19:57
Signaler
Mr Godin payera avec plaisir Ainsi que tous ceux qui pensent que dépenser sans compter est une bonne chose. LOL

à écrit le 17/07/2015 à 18:13
Signaler
L'incompréhension qui était née de l'acceptation par Tsypras des conditions des créanciers se trouve éclairée desormais d'une nouvelle explication. Un contact entre Tsypras et les US à certainement eu lieu durant la semaine qui a suivi le 5 juillet...

à écrit le 17/07/2015 à 17:13
Signaler
Mme Lagarde à posé ses conditions pour se permettre de ne rien faire . Le problème est européen , et les euros bonds vont de nouveau faire parler d eux , il serait grand temps de s en servir . 5 ans sans inflation les retraités allemands devraient fa...

le 17/07/2015 à 18:51
Signaler
Lagarde fait ou Washington lui dit de faire.

le 17/07/2015 à 19:52
Signaler
Ne demandons pas aux autres ce que l'on est incapables de faire nous mêmes.Dés qu'il s'agit de mettre la main a la poche,j'en connais peu qui le font avec joie:surtout quand il s'agit d'aider les cigales,alors que l'on a fait toute sa vie la fourmi.

le 18/07/2015 à 7:58
Signaler
Onc que cherchez vous ? à me faire réfléchir sur les euros bonds qui serait issus de la paresse . Non ! ils ne sont que de la redistribution issu de la non inflation qui contribue à augmenter le poids des dettes nationales . Dans un groupe d amis l...

à écrit le 17/07/2015 à 15:21
Signaler
Il est de plus en plus évident que les Américains ont plus que poussé a la roue.Sans eux pas d'accord.La France seule devant l'Allemagne et les pays du nord, d'Est, n'aurait pas pesé lourd.Maintenant, le tout c'est de savoir jusqu'à quand les Alleman...

le 17/07/2015 à 15:47
Signaler
Quand on raisonne en fonction de la prochaine élection peut être mais pas sur le long terme.

le 18/07/2015 à 17:50
Signaler
Quand on raisonne en fonction des maîtres US pour être dans leur petit papier et être ainsi autoriser a se présenter devant les électeurs! Sonne mieux a mes oreilles!

à écrit le 17/07/2015 à 14:52
Signaler
Pourquoi on ne demande pas aux États-Unis de nous sponsoriser pour sauver la Grèce ? C'est eux qui souhaitent que la grece reste dans l'EU .... pour leur base et leur intérêt géopolitique,il me semble !!!

le 17/07/2015 à 20:47
Signaler
Les intérêts de la dette grecque ont déjà bien "sponsorisés" la France. Quelques centaines de millions d'euros. Et ce n'est pas fini, avec le nouveau plan d'aide, tous les pays prêteurs s'offrent une confortable rente à vie.

le 17/07/2015 à 23:44
Signaler
FAUX : les prêts de l'Europe sont sans intérêt !!

à écrit le 17/07/2015 à 14:49
Signaler
Il y a aucun avenir dans ce énième plan d'aide , donc on se tourne un film en refusant de voir , la réalité en face . Il n'y a pas trente six solutions , la cohésion de l'Euro zone est mise à mal et d'autres contributions dans l'avenir sont plombées...

le 17/07/2015 à 20:44
Signaler
@ Mik C'est précisément ce que demandait Yanis Varoufakis, il y a ... 6 mois.

à écrit le 17/07/2015 à 14:44
Signaler
Comme dans une bonne série télévisée, les rôles du bon flic et du méchant flic chers à Stasky et Hutch sont repris en main. Hollande jouait le bon flic dans le précédant épisode avec une distribution presque obligée liée à ses mauvais résultats, mais...

à écrit le 17/07/2015 à 14:40
Signaler
LOL FMI et BCE disent que la dette grec doit alléger mais pas leur part..... J'adore les gens qui sont généreux avec l'argent des autres !!!!

à écrit le 17/07/2015 à 14:05
Signaler
Les contribuables français vont perdre les 50 milliards déjà prêtés plus les 16 que l'on va débloquer dans le nouveau plan d'aide. J'espère qu'Hollande va renégocier notre dette de 2100 milliards d'euros et que les autres pays endettés feront la mê...

à écrit le 17/07/2015 à 13:49
Signaler
Avec le FMI c'est Washington qui décrète de maintenir la Grèce dans l'Otan avec l'argent des européens!

à écrit le 17/07/2015 à 13:08
Signaler
Depuis le debut on savait que le contribuable allait payer pour les banques et grecs....avec la complicité des politiques...maintenant attendons l espagne portugal italie etc....avec le meme processus...

le 17/07/2015 à 14:45
Signaler
Attend que les taux remontent, on pourra rajouter la France dans ta liste

à écrit le 17/07/2015 à 12:15
Signaler
Amusant que cette onéreuse Lagarde se sente coincée : vu la dette grecque, l'appauvrissement généralisé et les coupes sociales, les gars se retrouvent à bosser JUSTE pour rembourser les intérêts d'une dette... Le système montre ses limites de façon ...

à écrit le 17/07/2015 à 12:11
Signaler
je suis toujours fasciné par la facilité dans laquelle tombe si facilement les politiques (et pas qu'eux malheureusement). Tout le monde est d’accord pour dire que la Grèce se porterait mieux avec une dette plus légère. Jusque là rien de bien compliq...

le 17/07/2015 à 12:18
Signaler
Le FMI est juridiquement un créancier privilegié. Dans toute restructuration de dette il donc automatiquement mis en priorité. Mettre fin à cela ferait probablement disparaitre l'institution qui deviendrait incapable de preter quoi que ce soit a l'av...

le 17/07/2015 à 19:21
Signaler
Avec le FMI c'est Washington qui décrète de maintenir la Grèce dans l'Otan avec l'argent des européens!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.