Pour Paris, Barroso doit "renoncer" à travailler pour Goldman Sachs

"M. Barroso fait le lit des anti-européens. Je l'appelle donc solennellement à renoncer à ce poste", a déclaré le secrétaire d'Etat aux affaires européennes Harlem Désir devant les députés français.

2 mn

José Manuel Barroso, qui a présidé la Commission de 2004 à 2014, a été engagé par la banque d'affaires américaine pour la conseiller dans le contexte du départ du Royaume-Uni de l'UE
José Manuel Barroso, qui a présidé la Commission de 2004 à 2014, a été engagé par la banque d'affaires américaine pour la conseiller dans le contexte du départ du Royaume-Uni de l'UE (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)

La France a demandé "solennellement" mercredi à l'ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso de "renoncer" à travailler pour la banque Goldman Sachs, et à Bruxelles de changer ses règles applicables aux anciens commissaires.

"M. Barroso fait le lit des anti-européens. Je l'appelle donc solennellement à renoncer à ce poste", a déclaré le secrétaire d'Etat aux affaires européennes Harlem Désir devant les députés français.

José Manuel Barroso, qui a présidé la Commission de 2004 à 2014, a été engagé par la banque d'affaires américaine pour la conseiller dans le contexte du départ du Royaume-Uni de l'UE, suscitant des critiques, notamment en France et au Portugal.

Une embauche "scandaleuse"

Cette embauche "est particulièrement scandaleuse, compte tenu notamment du rôle joué par cette banque dans la crise financière de 2008 mais aussi du trucage des comptes publics de la Grèce", a estimé le responsable socialiste.

"Moralement, politiquement, déontologiquement, c'est une faute de la part de M. Barroso, c'est le pire service qu'un ancien président d'une institution européenne pouvait rendre au projet européen, à un moment de l'histoire où il a au contraire besoin d'être soutenu, porté et renforcé", a-t-il ajouté.

Changer "le code de conduite"

Le secrétaire d'Etat a également demandé à Bruxelles de changer le "code de conduite", selon lequel les commissaires doivent, dans les 18 mois suivant la fin de leur mandat, demander une autorisation à leur ancien employeur avant de pouvoir rejoindre un groupe privé, mais qui ne prévoit rien au delà.

"Il faut étendre la durée d'interdiction à être embauché par une entreprise privée, élargir les incompatibilités, renforcer les contrôles", a commenté Harlem Désir.

"Il pourrait y avoir un organe indépendant au sein duquel serait représenté le Parlement dans toute sa diversité et des juristes internationaux pour évaluer les conflits d'intérêt et interdire ce genre d'embauche", a-t-il suggéré.

 (Avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 14/07/2016 à 15:57
Signaler
Voilà un secrétaire d'état qui a de l'humour non la mémoire courte. M. Barroso n'a jamais été condamné pour abus de biens sociaux ce qui n'est pas le cas de notre secrétaire d'état qui aurait du s'il avait été respectueux de ce pays ne pas accepter ...

à écrit le 14/07/2016 à 10:46
Signaler
il est jaloux harlem. cest pas à lui qu'on proposera un poste dans le privé

à écrit le 14/07/2016 à 9:32
Signaler
et le coiffeur de hollande a 10.000 euros par mois, il doit aussi quitter son poste, ou ca va comme ca?

à écrit le 14/07/2016 à 9:32
Signaler
et le coiffeur de hollande a 10.000 euros par mois, il doit aussi quitter son poste, ou ca va comme ca?

à écrit le 14/07/2016 à 8:06
Signaler
Qui est Harlem Desir obscur secretaire d'état français pour demander ''solennellement '''à Barosso de renoncer à son nouveau poste ? Personne ne peut lui demander de le faire y compris la totalité des chefs d'état européens car il est totalement libr...

à écrit le 14/07/2016 à 1:25
Signaler
Barroso a choisi le camp UK ; le camp UE en est-il affaibli ?

à écrit le 13/07/2016 à 23:03
Signaler
Surtout pas! Si Paris veut perpétuer l'erreur pour que le dogme persiste!

à écrit le 13/07/2016 à 21:58
Signaler
Les donneurs de leçons condamnés pour emploi fictifs sont les ratés de la politique déportés à Bruxelles...

à écrit le 13/07/2016 à 21:38
Signaler
je reconnais que Mr Barroso n'a pas été très exigeant sur le choix de son nouvel employeur... Mais mr Harlem Desir n'est pas sans savoir que toute clause de "non concurrence" doit etre à la fois limitée dans le temps, et indemnisée... Que les popul...

à écrit le 13/07/2016 à 20:37
Signaler
Et vous Monsieur Desir comment êtes vous arrivé oú vous êtes? Pas par vos talents, tout de même ?

à écrit le 13/07/2016 à 19:08
Signaler
C'est que les politiciens français sont inquiets, les gens risqueraient de comprendre que les politiciens européens sont presque tous corrompus et se font souvent payer après coup par les multinationales et l'oligarchie corruptrice, tout comme chez l...

à écrit le 13/07/2016 à 18:24
Signaler
Ce n'est pas seulement, et si tardivement, au niveau d'un obscur Secrétaire d'Etat que la République doit s'opposer à cette nomination, c'est au sommet du gouvernement et de l'Etat que l'on doit se remuer. Et de même à la tête des "grands" partis pol...

à écrit le 13/07/2016 à 18:02
Signaler
Harlem Désir, une fois de plus, fait la seule et unique chose qu'il sait faire: etre démagogue... N'a t-il rien d'autre à faire que de s'occuper de cette affaire, dont on parle beaucoup trop d'ailleurs dans le contexte actuel... Bref, un peu triste ...

le 13/07/2016 à 20:26
Signaler
@ Desuet , Comme tu ne le sais pas , on est dans une guerre économique mondiale.....Les Us pour avoir une mainmise sur le monde utilise la finance, l' espionnage, le militaire( Otan), bref la pieuvre ce n' est plus cosa nostra mais le sac....cordi...

le 13/07/2016 à 22:39
Signaler
Envoyez leur votre CV tant que vous y êtes. Alors sur quoi devons nous nous concentrer mon bon M. Destuet ? Les fraudeurs du RSA ? Responsables de tous les maux, non, mais des crises financières, économiques puis sociales sans aucun doute !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.