Réfugiés : les députés européens font bloc derrière Juncker

 |   |  409  mots
Lors de son premier discours sur l'état de l'Union du mercredi 9 septembre, Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a exhorté les Etats membres à se répartir d'urgence l'accueil de 160.000 réfugiés, déjà sur le sol européen.
Lors de son premier discours "sur l'état de l'Union" du mercredi 9 septembre, Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a exhorté les Etats membres à se répartir d'urgence l'accueil de 160.000 réfugiés, déjà sur le sol européen. (Crédits : Reuters)
Les députés européens ont approuvé les mesures d'urgence pour les réfugiés proposées mercredi par Jean-Claude Juncker, et dénoncent "un manque de solidarité regrettable des gouvernements envers les demandeurs d'asile". Ils soutiennent le principe d'un mécanisme d'accueil permanent et contraignant.

Le Parlement européen a approuvé ce jeudi les mesures d'urgence proposées par le président de la Commission Jean-Claude Juncker pour mieux répartir l'accueil des réfugiés entre les Etats membres. Ils soutiennent également sa proposition de créer un mécanisme de répartition permanent et contraignant.

Dans une résolution adoptée à Strasbourg à une large majorité (432 voix pour, 142 contre, et 57 abstentions), les députés européens ont dénoncé un "manque de solidarité regrettable des gouvernements envers les demandeurs d'asile" et se sont dits prêts, le moment venu, à donner leur aval législatif "au moyen d'une procédure accélérée" au projet présenté mercredi par Jean-Claude Juncker. Ils réclament une "clé de répartition équitable et obligatoire" entre Etats membres.

Pour une répartition équitable et obligatoire des réfugiés

Lors de son premier discours "sur l'état de l'Union" du mercredi 9 septembre, largement dominé par la pire crise migratoire en Europe depuis 1945, le président de la Commission a exhorté les Etats membres à se répartir d'urgence l'accueil de 160.000 réfugiés, déjà sur le sol européen. "Ceci doit être fait de façon obligatoire", a-t-il prôné hier, pour ne pas laisser "l'Italie, la Grèce et la Hongrie se débrouiller seules".

Pour un mécanisme d'accueil permanent et contraignant

Jean-Claude Juncker a également préconisé que, après ces mesures d'urgence, "un mécanisme de relocalisation permanent" et contraignant soit adopté.

Dans son discours, Juncker a également pressé les Etats membres d'adopter une liste commune de pays tiers considérés comme "sûrs", afin de faciliter le traitement des demandes d'asile. Sur ce point, les parlementaires ont souhaité que cette liste "n'aille pas à l'encontre du principe de non-refoulement et du droit d'asile de chacun".

Pour la mise en place de couloirs et de visas humanitaires

Les députés ont déploré que les migrants "n'aient pas d'autre option que le recours à des passeurs et à des itinéraires dangereux pour trouver une protection en Europe", jugeant "urgent" que les Etats membres mettent en place "des voies sûres et légales", notamment "des couloirs humanitaires et des visas humanitaires".

Le Parlement européen appelle également à la tenue d'une "conférence internationale", associant l'Union européenne et ses membres ainsi que l'ONU, les Etats-Unis, les Etats arabes et des ONG internationales, afin de traiter de toutes ces questions.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2015 à 19:46 :
Finalement, pour que l'on s'occupe des français, je propose en matière de logement, de santé et d'aides en tout genre, d'informer la presse, et de vous mêler à la foule de migrants en réclamant haut et fort les mêmes droits. Peut être serez vous entendu.
a écrit le 11/09/2015 à 9:52 :
Quand on parle des "députés européens" s'agit il uniquement des pro UE et du dogme appliqué?
a écrit le 11/09/2015 à 2:33 :
j'étais pour l'Europe mais là elle montre son incapacité à régler un problème qui touche tous les européens c'est une situation grave et qui ne concerne pas que les parlementaires mais les européens je crois qu'ils ont leur mot à dire
a écrit le 10/09/2015 à 23:28 :
Les flots d'émigrés et de réfugiés stigmatisent l'état de guerre permanente, militaire ou économique ou les deux qui domine la mondialisation disputée entre le vainqueur de la deuxième guerre mondiale et ses rivaux sinon challengers. La destruction créatrice y est à la manoeuvre au point que face au risque planétaire de ravages écologiques, les élites dirigeantes macro-économiques en appellent à des trillions sinon des dizaines de trillions à investir pour survivre, prétendus disponibles sur le gigantesque marché financier, riche de sa cavalerie avec ses flux phénoménaux de liquidités déversées. La pauvre vieille Europe, vassale ridicule d'antagonistes asservis, est bousculée de migrants désespérés du fait des pompes et des oeuvres occidentales anti-orientales. Faire bloc derrière un Juncker manipulateur financier bien connu, c'est comme suivre une marionnette commanditée.
a écrit le 10/09/2015 à 22:32 :
Avec le problème de l immigration incontrôlée et incontrôlable, le crépuscule de l Europe pourrait bien sonner. L Europe, c était au départ une grande et belle idée. Elle est devenue une tyrannie parce qu'elle a été dévoyée . L Europe actuelle c est toujours moins de démocratie, plus de violence, de guerre, d appauvrissèment. On est loin de la vocation de départ : paix, démocratie, création de richesses utiles et équitablement réparties.
a écrit le 10/09/2015 à 21:22 :
Vu ce soir dans le journal de propagande de TF1, un reportage sur un petit village rural. On nous explique que les migrants sont une chance pour le village car il font vivre les commerces du village. Dans le même reportage, on nous dit qu ils touchent 120 € par mois et par personne. J aimerai qu on m explique car avec 4 € par jour, je ne vois pas comment ils vont vivre ce village !!!
a écrit le 10/09/2015 à 21:18 :
Pas d argent pour les retraite pas de travail pour les chômeurs gel des retraites et allocation ok et on va leurs donner des loges ment allocation familial les couvertures sociales la cmu tout quoi et les européens de a la rue non ?
a écrit le 10/09/2015 à 21:10 :
Ils non pas de légitimités pour présentes les européens j ai le droit de votez ils votez à ma place c est pas de la démocratie c est une dictature le choix aux peuples de décider l'Europe en sursis ????????????????????))))
a écrit le 10/09/2015 à 20:40 :
@ BONSOIR .....: mal logés plus d'inquiètude à avoir pour l'attribution de vos logements que vous attendiez depuis de très nombreuses années cette attente est terminée puisque ..........vos appartements seront attribués en priorité aux membres de DAECH ALORS HEUREUX !!!!!
a écrit le 10/09/2015 à 20:28 :
L'Europe veut montrer qu'elle gère mais c'est le foutoir intégral.
a écrit le 10/09/2015 à 20:24 :
Juncker et le parlement européen sont totalement hors des réalités de peuples d'Europe, qui subissent un peu plus chaque jour la dictature de privilégiés.
a écrit le 10/09/2015 à 19:28 :
Je crois bien qu'une cassure va bientôt se faire entre Bruxelles et le reste des pays. Je ne reconnais plus aucune légitimité dans ce parlement fantôme.. Indépendance et liberte pour les peuples Européens de décider de leur sort !!!!
a écrit le 10/09/2015 à 19:24 :
Quand des technocrates impose aux peuples leurs idée !!!!! C'est la fin de l'Europe ils sont devenues fou. Ils viennent de signer l'arrêt de mort de l'Europe
a écrit le 10/09/2015 à 19:21 :
@ BONJOUR : en FRANCE il va être procédé à un recensement des immeubles, appartements maisons de campagne ou résidences secondaires inoccupés pour pouvoir loger les amis de la gauche les membre de DAECH !!! alors propriétaires méfiez vous faites occuper vos maison appartements par des amis en retraites ou membres de votre famille. Le Gouvernement s'apprête à publier un démenti mais que vos la parole de ce gouvernement quand on voit comment M. HOLLANDE nous ment !!!!!! DES REFUGIES NON DES MEMBRES DE LA MILICE DAECH VOILA LA VERITE !!!!!
a écrit le 10/09/2015 à 19:02 :
les élus européens sont plus dynamiques et déterminés sur le problème des migrants que sur l'harmonisation fiscale et sociale de l'europe qu'ils commencent à montrer l'exemple en abandonnant une part significative de leurs indemnités ( au moins 50%) pour aider au financement de cet accueil
Réponse de le 11/09/2015 à 9:55 :
Il s'agit de rendre la situation irréversible et un "changement" de peuple y participe!
a écrit le 10/09/2015 à 18:23 :
C'est simple que ce soit Junker ou les députés européens ils connaissent très l'adage qui dit qu'une immigration ubit se termine toujours très mal, et c'est ce qu'ils veulent nous faire.. Attendons nous a des lendemain qui déchantent.
Réponse de le 10/09/2015 à 21:09 :
Bien sûr..
a écrit le 10/09/2015 à 18:10 :
Comment comprendre ----1) tous ces malheureux qui étaient dans les rues et les décharges (calais) , sous les ponts des grandes villes et autoroutes , que l'on a délogé sans ménagement (images interventions musclées à la télé), et qui y sont toujours ; un peu plus loin ...... faute de logements , argent , etc sans travail ...... Maintenant ici plusieurs milliers de nouveaux malheureux arrivent ........
2) a entendre il n'y aurait aucun problème (pourquoi pas avant) , tous seront heureux .......? ou sont -- les logements , l'argent , les emplois -- quant ici le pays va très mal .? ........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :