Zone euro : la croissance plus forte que prévu, l'inflation déçoit encore

Croissance économique, inflation, taux de chômage... L'Office européen des statistiques Eurostat a publié une première estimation de différents indicateurs conjoncturels, qui font dans l'ensemble mieux que ce qu'attendaient les analystes.

3 mn

La taux d'inflation annuel de la zone euro a légèrement reculé en octobre, à 1,4%, contre 1,5% en septembre.
La taux d'inflation annuel de la zone euro a légèrement reculé en octobre, à 1,4%, contre 1,5% en septembre. (Crédits : Alkis Konstantinidis)

Des signaux positifs pour l'économie européenne. La croissance économique de la zone euro a été plus soutenue qu'attendu au troisième trimestre, montre la première estimation publiée mardi par Eurostat. Le produit intérieur brut (PIB) des pays ayant opté pour la monnaie unique a progressé de 0,6% sur la période juillet-septembre par rapport aux trois mois précédents, un chiffre supérieur au consensus des économistes interrogés par Reuters qui était de +0,5%. La première estimation d'Eurostat ne détaille pas les différentes composantes du PIB.

Par rapport au troisième trimestre de l'an dernier, la croissance est estimée à 2,5% contre 2,4% attendu.

La croissance avait atteint 0,7% dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique européenne au deuxième trimestre 2017 et 0,6% au premier trimestre. En comparaison avec le troisième trimestre 2016, le PIB corrigé des variations saisonnières a enregistré une hausse de 2,5%. La Commission européenne doit présenter la semaine prochaine ses nouvelles perspectives économiques pour la zone euro. Début octobre, le FMI avait revu à la hausse ses prévisions de croissance pour les deux années à venir, misant désormais sur une croissance de 2,1% en 2017 et de 1,9% en 2018.

L'inflation toujours loin de l'objectif de la BCE

La taux d'inflation annuel de la zone euro a légèrement reculé en octobre, à 1,4%, contre 1,5% en septembre.

Ce chiffre est inférieur à celui attendu par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset qui tablaient sur 1,5%, et reste éloigné de l'horizon des 2,0% souhaité par la Banque centrale européenne (BCE).

L'inflation sous-jacente (hors énergie, produits alimentaires, boissons alcoolisées et tabac, qui exclut par conséquent les produits particulièrement volatils) était de 0,9% en octobre contre 1,1% en septembre. Ce chiffre est très inférieur à celui anticipé par les analystes, qui tablaient sur 1,2%.

Le chômage sous les 9%

Le taux de chômage dans la zone euro est repassé en septembre sous la barre des 9,0%, pour atteindre 8,9%, a annoncé mardi l'Office européen des statistiques Eurostat.

Ce chiffre, meilleur que celui anticipé par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset qui tablaient sur 9,0%, soit le même niveau qu'en août, est le plus faible enregistré dans la zone euro depuis janvier 2009, est-il souligné dans un communiqué. Un an plus tôt, en septembre 2016, le taux de chômage dans la zone euro était repassé sous le seuil symbolique de 10,0%. Il ne cesse de reculer depuis. En dépit de cette baisse constante, les disparités restent importantes parmi les 19 pays qui ont adopté la monnaie unique.

Par pays, le chômage est très faible en Allemagne (3,6%) et à Malte (4,1%), mais il reste à un niveau élevé en Grèce (21,0% en juillet, dernier chiffre disponible) et en Espagne (16,7%). Le taux de chômage est encore plus élevé chez les moins de 25 ans dans ces deux pays - 42,8% en Grèce, 37,2% en Espagne - ainsi qu'en Italie (35,7%), alors qu'il n'est que de 6,4% en Allemagne. En France, le chômage atteint 9,7% en septembre, le même taux qu'en août.

Dans l'ensemble de l'Union européenne, le taux de chômage s'établit à 7,5% en septembre, stable par rapport à août. Il s'agit du niveau le plus faible enregistré depuis novembre 2008. La République tchèque enregistre le taux le plus bas parmi les 28 pays de l'UE (2,7%)

(avec AFP et Reuters)

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 02/11/2017 à 13:15
Signaler
Article de LT du 31/10 : tout va bien aux USA, le chômage est au plus bas ... ah ben l'inflation est loin des 2% (=> la FED ne monte pas les taux d'intérêts). Article de LT du 31/10 : tout va bien au Japon, la croissance repart ... ah ben non, l'infl...

à écrit le 01/11/2017 à 15:30
Signaler
Rien n’est plus comme avant. Inflation réelle, ou inflation virtuelle ? puisqu’il faut tenir compte de l’effet spéculatif des marchés financiers et des fortes volatilités des taux (d’intérêt et de change), pas obligatoirement en %, mais en volume....

à écrit le 31/10/2017 à 23:23
Signaler
Fort heureusement le taux d'inflation reste faible. Il serait autrement prétexte à augmenter les taux d'intérêt, ce qui ravirait les banques, ferait tomber la croissance, relancerait la spirale inflationniste qui pénalise l'investissement. L'échelle ...

à écrit le 31/10/2017 à 19:46
Signaler
Ce drôle hollande partis !! Macron arrivé !! Et tout vas très bien macron donne 1€ de revalirisation avec nos impots des minimas sociaux ? Ils em prend 3€ Bravo monsieur de la précarité nous sommes de naïf ?

à écrit le 31/10/2017 à 19:14
Signaler
L'inflation déçoit?A priori l'inflation doit reflèter la variation globale des prix.Le prix d'un appart a Paris,d'une paire de chaussures ou d'un poulet roti nous en disent plus sur la hausse des prix que les maigrelettes statistiques de l'insee

à écrit le 31/10/2017 à 17:48
Signaler
Ce n'est pas avec la politique monétaire accommodante de la BCE qui déverse des centaines de milliards d'euros dans l'économie que l'inflation risque de revenir.

à écrit le 31/10/2017 à 17:14
Signaler
Croissance et chômage sont de l'ordre économique alors que l'inflation est d'ordre monétaire, auparavant le monétaire était le reflet de la vie économique maintenant on impose l'inverse!

à écrit le 31/10/2017 à 17:14
Signaler
Croissance et chômage sont de l'ordre économique alors que l'inflation est d'ordre monétaire, auparavant le monétaire était le reflet de la vie économique maintenant on impose l'inverse!

à écrit le 31/10/2017 à 16:16
Signaler
Il faut se féliciter de ces petites améliorations, mais les statistiques officielles du taux de chômage, en France par exemple et pas seulement, ne donnent pas une image exacte de la situation de précarité que connait une beaucoup plus grande partie ...

à écrit le 31/10/2017 à 14:42
Signaler
Vois pas pourquoi on devrait se plaindre d'avoir une inflation faiblarde...c'est bien pour le pouvoir d'achat et en plus ça permet de garder les taux très bas. J'ai envie de dire pourvu que ça dure!

à écrit le 31/10/2017 à 14:28
Signaler
L'inflation reprendra avec la hausse des taux, d'ici la fin de l'année.

à écrit le 31/10/2017 à 14:07
Signaler
Croissance en hausse, inflation stable c'est le signe d'une économie sous perfusion d'argent étatique de l'offre dans laquelle on stimule artificiellement la croissance, permettant ainsi de gaver toujours plus les propriétaires de capitaux et d'outil...

à écrit le 31/10/2017 à 13:38
Signaler
Certains graphiques montrent clairement une embellie depuis 2014. Le problème de l'industrie française c'est vraiment le taux de change euro/dollar, qui peut le nier en regardant ça ? sauf qu' il est impossible de dévaluer l' euro dans l' Ue ...

le 31/10/2017 à 14:46
Signaler
Le Brexit c'est -20% sur la Livre, des salaires réels en perdition et des chiffres de commerce extérieur toujours aussi dégueulasses On vous le dit pas ça dans votre secte? Tiens à toutes fins utiles demandez une homélie sur les chaines de fournisse...

le 31/10/2017 à 16:39
Signaler
Commentaire ridicule l'Euro, à fortement baissé par rapport au dollar au cours de l'année 206 et 2017 avec une cote d'alerte car un euro trop bas en dessous de la parité dollar serait un problème pour notre balance commerciale car l'énergie et autres...

à écrit le 31/10/2017 à 13:07
Signaler
...où l'on constate que la France, malgré sa démographie, reste à la traîne de la zone €...

le 31/10/2017 à 13:27
Signaler
Pouvez-vous nous expliquer votre propos et nous rapporter vos éléments de comparaison ..?

à écrit le 31/10/2017 à 12:58
Signaler
Vous devez écouter RTL je ne sais pas ou vous voyez de la croissance, a si peut etre l'INSEE ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.