Les ventes de Marks & Spencer en légère progression fin 2011 grâce aux pays émergents

 |   |  265  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Le distributeur britannique Marks & Spencer a annoncé mardi une légère progression de 0,8% de ses ventes au quatrième trimestre et a confirmé ses perspectives financières pour l'année, mais a prévenu que le marché était "difficile", en particulier en Europe.

Marks & Spencer sauve les meubles en terme de ventes, mais n'évacue pas les difficultés. Le distributeur britannique a annoncé mardi une légère progression au quatrième trimestre, de 0,8%. Dans la foulée, il a confirmé ses perspectives financières pour l'année, mais a prévenu que le marché était "difficile", en particulier en Europe.

Les ventes ont globalement progressé de 0,8% sur le trimestre achevé fin mars, a indiqué le groupe dans un rapport d'activité non détaillé. Au Royaume-Uni, elles ont augmenté de 1,2% mais reculé de 0,7% à périmètre comparable. "Marks & Spencer a continué de progresser dans un marché difficile", a commenté le directeur général, Marc Bolland.

Situation difficile en Europe

"Des marchés stratégiques à l'international, comme l'Inde et la Chine, ont produit une croissance à deux chiffres mais nous continuons à subir la pression macro-économique et des restructurations dans certaines parties de l'Europe", a ajouté Marc Bolland. La situation au Royaume-Uni est actuellement difficile pour les distributeurs, alors que le pouvoir d'achat des ménages est sous la pression du plan d'austerité gouvernemental, du chômage, de l'inflation qui reste élevée et d'une économie fragile.

Marks & Spencer indique que ses résultats annuels 2011/12, publiés le 22 mai, devraient être conformes aux attentes. Pour l'exercice suivant 2012/13, le groupe prévoit une marge brute stable ou en progression de 25 points de base. Il compte ouvrir de nouveaux magasins correspondant à un supplément de 3% de la surface au Royaume-Uni et de 20% à l'international, pour des investissements totaux de 825 millions de livres - soit environ un milliard d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :