Dexia plonge après de lourdes pertes et la cession de sa filiale américaine FSA

 |  | 490 mots
La banque franco-belge, secourue fin septembre par les Etats français, belge et luxembourgeois, affiche une perte de 1,5 milliard d'euros au troisième trimestre en raison de la crise financière. Le groupe a décidé de vendre l'essentiel des activités de sa filiale américaine en difficultés, FSA afin de limiter son exposition à la crise. Le titre a chuté de 11,50%.

Dernière banque française à publier ses résultats du troisième trimestre, la banque franco-belge Dexia est aussi la plus touchée par la crise financière sur la période. Le groupe, qui a dû être secouru fin septembre par les Etats français, belge et luxembourgeois, a enregistré au troisième trimestre une perte colossale de 1,544 milliard d'euros, contre un bénéfice de 439 millions d'euros sur la même période l'an passé. (Retrouvez le communiqué de Dexia sur cette perte au troisième trimestre).

L'impact de la crise financière sur la résultat net part du groupe se monte à -216 millions d'euros. Sans cet élément, le bénéfice net aurait été de 647 millions d'euros. Sur les neuf premiers mois de l'année, les comptes sont également dans le rouge, avec une perte nette de 723 millions d'euros.

Le résultat brut d'exploitation affiche également une perte de 740 millions d'euros, contre un bénéfice de 485 millions un an plus tôt. Les revenus de la banque tombent pour la part à 315 millions d'euros, en chute de 78,3%. La crise financière a eu un impact négatif de 1,606 milliard d'euros.

Seul point positif : les garanties d'Etat ont permis de surmonter la crise de liquidités. L'injection de capital de 6,4 milliards d'euros a renforcé le ratio de solvabilité de la banque (Tier one), qui s'élève à 14,5% à la fin septembre contre 11,4% fin juin.

L'autre grande annonce de Dexia est la cession de sa filiale américaine, FSA. La banque va vendre l'essentiel des activités de sa filiale (portefeuille de 425 milliards de dollars) pour ne conserver plus que l'activité Financial Products (portefeuille de 16,5 milliards de dollars). Cette transaction permet à la banque " de se désengager d'une activité d'assurance ne faisant plus partie de son activité de coeur de métier et présentant une exposition significative au marché américain".

Un accord contraignant en vue de la cession de l'activité d'assurance de FSA (FSAH) à Assured Garanty, un assureur obligataire coté à la Bourse de New-York, a été conclu. Dexia va recevoir de la vente 361 millions de dollars en cash et 44,6 millions d'actions Assured Garanty nouvellement émises, soit une prise de participation de 24,7% au capital de l'américain.

Pour l'activité de Financial Products restant sous le giron de Dexia, celle-ci va  être garantie par les Etats. Dans son communiqué, la banque explique qu'elle "couvrira la première perte de 3,1 milliards de dollars excédant les provisions existantes de 1,4 milliard au 30 septembre. Si les pertes finales dépassent les 4,5 milliards de dollars, les Etats pourront recevoir des actions ordinaires de Dexia ou actions préférentielles".

Enfin, du côté des perspectives, la banque annonce que "les résultats comptables du quatrième trimestre seront influencés défavorablement, même si la solvabilité restera solide".

La Bourse a très mal réagi à ces annonces ce vendredi. A la clôture, le titre enregistre une baisse de 11,50% à 4,42 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les têtes pensantes de Dexia doivent prioritairement penser à un dégraissage vigoureux surtout pour les cadres trop gâtés !. Le client - épargnant mérite mieux !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les marchés n'avaient pas si tord que cela
DEXIA est un grand malade qui ne survit que par les perfusions massives de capitaux de l'état.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dexia devrait déposer au plus vite son bilan !
------------------------------------------------------
L/injection de capitaux par notre gouvernement n/est pas acceptable !

-----------------------------------------------------------------------------------------

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :