Les actionnaires de Barclays approuvent la levée de capitaux

 |   |  295  mots
Les actionnaires de la banque britannique ont donné leur accord ce lundi au projet de l'établissement de lever sept milliards de livres pour renforcer ses capitaux.

Les actionnaires de la banque britannique Barclays ont approuvé ce lundi le projet de leur groupe de lever sept milliards de livres, principalement auprès d'investisseurs du Golfe, une mesure qui avait suscité le mécontentement de certains actionnaires-clé. La principale résolution autorisant l'opération a été adoptée, avec 87% de votes favorables, lors d'une assemblée générale extraordinaire organisée par le groupe à Londres.

Barclays veut lever quelque 7,05 milliards de livres (8,5 milliards d'euros) pour renforcer ses capitaux, une opération en majorité souscrite à des conditions avantageuses par des investisseurs membres des familles régnantes du Qatar et d'Abou Dhabi, qui se retrouveront avec près d'un tiers du capital de la banque à l'issue de l'opération.

Challenger, fonds souverain du Premier ministre du Qatar Hamad ben Jassem ben Jabr al-Thani, Qatar Holding, le fonds souverain du Qatar, et le cheikh Mansour ben Zayed Al Nahyan, membre de la famille régnante d'Abou Dhabi, seront les principaux bénéficiaires de l'augmentation de capital annoncée par Barclays, notamment pour les deux derniers via des actions préférentielles RCI assorties de coupons à 14% jusqu'en 2019.

Par ailleurs, le président de Barclays, Marcus Agius, a affirmé devant l'assemblée générale que la direction était "profondément désolée de ce qu'ont dû subir les actionnaires durant les douze derniers mois", notamment la "forte chute" du cours du groupe. Il est également revenu sur les raisons pour lesquelles la banque avait refusé la main tendue du gouvernement, expliquant que Barclays préférait garder son indépendance alors que le gouvernement avait "indiqué qu'il y aurait des conséquences" à son entrée au capital, en termes de dividendes, de politique de prêts, de gestion opérationnelle ou encore stratégie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :