Aegon en perte au troisième trimestre

 |   |  297  mots
Comme prévu, les comptes de l'assureur néerlandais sont dans le rouge de juin à septembre, avec une perte nette de 329 millions d'euros. Le groupe, qui a reçu trois milliards d'euros du gouvernement des Pays-Bas, avait déjà lancé un avertissement sur ses résultats fin octobre.

Touché par la crise financière, l'assureur néerlandais Aegon a publié ce jeudi une perte nette de 329 millions d'euros pour le troisième trimestre, à comparer à un bénéfice de 541 millions d'euros à la même période de 2007. Toutefois, cette perte est un peu moins importante que l'avertissement sur résultats donné le 28 octobre dernier par Aegon, qui disait alors s'attendre à une perte de 350 millions d'euros ce trimestre. (Retrouvez le communiqué d'Aegon sur ce résultat financier).

Sur les neuf premiers mois de l'année, le groupe a enregistré un bénéfice net de 100 millions d'euros, contre 1,9 milliard d'euros engrangés sur les neuf premiers mois de l'année 2007.

Le bénéfice interne avant taxes est en baisse de 28% à 500 millions d'euros, conformément à l'avertissement donné fin octobre et aux attentes des analystes de l'agence Dow Jones Newswires.

Aegon a également dû passer 407 millions d'euros pour des dépréciations d'actifs et 387 millions d'euros pour parer aux moindres performances de certains de ses investissements. Le groupe est notamment fortement exposé aux groupes financiers américains ayant connu d'importantes difficultés en septembre. Il totalise ainsi une exposition de 336 millions d'euros à Lehman Brothers et Washington Mutual.

Du côté de la solidité financière, l'Etat néerlandais avait annoncé le 28 octobre qu'il injectait trois milliards d'euros dans le capital d'Aegon. "Avec cette injection de capitaux, Aegon reste un groupe d'assurance sain et bien dirigé, avec une réserve de fonds propres qui en fait un des plus solides assureurs de la planète", avait indiqué alors le ministère des Finances néerlandais.

A la fin du trimestre, Aegon enregistre ainsi 9,4 milliards d'euros d'actifs en gestion. Son ratio de solvabilité est de 160% selon les normes européennes, pour un excès de capital de 5 milliards d'euros.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :