Bank of America paiera 16,65 milliards de dollars pour régler les litiges liés aux subprimes

 |   |  233  mots
Bank of America va verser 9,65 milliards de dollars d'amendes, auxquelles s'ajouteront environ 7 milliards de dollars de compensation pour les consommateurs.
Bank of America va verser 9,65 milliards de dollars d'amendes, auxquelles s'ajouteront environ 7 milliards de dollars de compensation pour les consommateurs. (Crédits : reuters.com)
Un record. Bank of America a annoncé jeudi avoir accepté de payer 9,65 milliards de dollars d'amendes, auxquelles s'ajouteront environ 7 milliards de dollars de compensation pour mettre fin à des poursuites liées aux "subprime", les crédits immobiliers à risque à l'origine de la crise financière.

16,65 milliards d'euros. Cette pénalité financière que Bank of America (BofA) a annoncé jeudi avoir accepté de payer est la plus élevée jamais infligée à une entreprise aux Etats-Unis, a précisé le département de la Justice.

Les autorités américaines reprochaient à BofA d'avoir commercialisé avant la crise financière de 2008 des placements complexes, adossés à des crédits immobiliers à risque.

La banque fait valoir jeudi que les faits reprochés ont essentiellement eu lieu au sein de ses filiales Countrywide et Merrill Lynch, avant qu'elle ne les rachète.

9,65 milliards de dollars d'amende et 7 milliards decompensation

Dans le détail, BofA va verser 9,65 milliards de dollars d'amendes, auxquelles s'ajouteront environ 7 milliards de dollars de compensation pour les consommateurs, entre autres sous forme de renégociations de prêts immobiliers et d'aide à la construction de logements abordables destinés à la location, détaille-t-elle dans son communiqué.

L'accord passé avec les autorités va se traduire par une charge avant impôts de 5,3 milliards de dollars dans ses comptes du troisième trimestre. Mais cela lui permettra aussi d'échapper à des poursuites d'une série d'organismes gouvernementaux et de régulateurs.

Le record de l'amende bancaire la plus élevée est actuellement détenu par JPMorgan Chase, qui avait accepté en novembre de verser 13 milliards de dollars pour éviter des poursuites dans un dossier également lié aux prêts subprimes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2014 à 13:22 :
C'est bien fait ! Ces banksters auront bien d'autres occasions de se refaire la cerise sur notre dos. En attendant, ils payent cash leurs arnaques et il leur reste encore, du pèse, même après ces punitions légitimes vis à vis des petits porteurs abuses.
a écrit le 22/08/2014 à 13:00 :
Les Etats Unis sont fort: ils favorisent ces montages, ensuite ils font payer les banques responsables et l'Europe..... bas l'Europe..... ne fait rien. Ils nous ont mis dans la situation dans laquelle on se trouve mais l'Europe ne va rien leur facturer!!!
a écrit le 22/08/2014 à 9:40 :
L'état prend sa commission sur le bénéfice dégagé par les escrocs. Ceux qui ont tout perdu restent les dindons de la farce.
A quand la prochaine magouille?
a écrit le 22/08/2014 à 2:31 :
la justice us fonctionne pas comme en france
Réponse de le 22/08/2014 à 3:40 :
elle a oublié que elle était au gouvernement hollande premier?
a écrit le 21/08/2014 à 20:32 :
Que broutille tout ceci!
a écrit le 21/08/2014 à 16:17 :
Soit, comme d'hab', une "amende" de 5 à 10 % de ce que la manip a rapporté.
Réponse de le 22/08/2014 à 13:39 :
Chiffres?
a écrit le 21/08/2014 à 16:13 :
C'est bien la preuve que si la BNP a été condamnée ce n'est pas pour punir la France! Obama fait passer les banques à la caisse parce qu'il considère qu'elles sont responsables de la crise. Tout le contraire de l'Europe!
Réponse de le 21/08/2014 à 16:19 :
Yankee, je comprends votre nationalisme. Sauf que la bnp a été "punie" pour avoir utilisé le dollar. C'est pas le même plan... Et ça va vous retomber dessus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :