Cartes de crédit : après JP Morgan, Bank of America épinglée pour des pratiques illégales

 |   |  276  mots
Bank of America a déjà réglé à l'amiable des pratiques illicites, notamment en matière de prêts immobiliers. (Photo : Reuters)
Bank of America a déjà réglé à l'amiable des pratiques illicites, notamment en matière de prêts immobiliers. (Photo : Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La banque serait prête à payer 800 millions de dollars pour que les autorités américaines abandonnent les poursuites à son encontre.

Bank of America pourrait débourser plus de 800 millions de dollars afin de clôturer des poursuites à son encontre pour des pratiques illégales en matière de cartes de crédit. La banque est accusée par le Consumer financial protection bureau (CFPB, le bureau américain de protection financière des consommateurs) d'avoir poussé ses clients à contracter des produits annexes à leurs cartes: notamment des protections contre l'usurpation d'identité ou des assurances en cas de perte d'emploi.

Une part importante du montant versé par la banque américaine serait destiné à revenir aux consommateurs lésés.  L'accord, en cours discussions, pourrait être annoncé dans les prochains jours, rapporte ce jeudi le Wall Street Journal.

D'autres banques poursuivies

Selon le quotidien économique ce règlement amiable, s'il se concrétise, serait le plus important jamais conclu en matière de produits annexes entre les autorités fédérales et un fournisseur de cartes de crédit. Il serait néanmoins le cinquième de ce genre signé par le CFPB.

D'autres banques américaines, dont American Express et JPMorgan, ont en effet déjà été épinglées par le CFPB ainsi que par d'autres autorités pour avoir induit en erreur leurs clients quant à la valeur des produits supplémentaires et ont soldé leurs contentieux par des règlements à l'amiable. En septembre 2013, JPMorgan avait notamment accepté de payer 309 millions de dollars à ses clients et 80 millions d'amende.

Bank of America a aussi déjà été poursuivie pour d'autres pratiques illicites. La semaine dernière, la banque américaine a notamment accepté de verser 9,5 milliards de dollars pour régler un contentieux concernant des prêts immobilier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :