Lloyds verse des dividendes pour la première fois depuis son sauvetage

 |  | 265 mots
Le groupe compte supprimer d'ici là de 9.000 emplois dans le monde, la fermeture de 150 agences et un renforcement de sa présence dans le numérique.
Le groupe compte supprimer d'ici là de 9.000 emplois dans le monde, la fermeture de 150 agences et un renforcement de sa présence dans le numérique. (Crédits : © Toby Melville / Reuters)
Le groupe bancaire britannique, dont l'État détient encore 24%, distribuera un dividende d'environ un euro par action au titre de l'exercice 2014. Lloyds a en effet renoué avec le bénéfice.

Fin de crise pour Lloyds Banking Group (LBG) ? La banque britannique est revenue dans le vert l'an passé pour la première fois depuis son sauvetage par l'État lors de la crise financière de 2008. Ainsi, LBG a annoncé vendredi 27 février qu'elle allait pouvoir verser de nouveau un dividende à ses actionnaires.

Elle leur distribuera ainsi 75 pence (environ 1 euro) par action au titre de l'exercice 2014 et explique se fixer pour objectif à moyen terme de distribuer au moins de 50% de ses bénéfices courants à ses actionnaires. L'Etat va ainsi recevoir un dividende de 130 millions de livres, une somme qui sera consacrée à la réduction de la dette publique, a précisé le chancelier de l'Échiquier.

Lloyds explique se fixer pour objectif à moyen terme de distribuer au moins de 50% de ses bénéfices courants à ses actionnaires.

Bénéfice net de 1,54 milliard d'euros en 2014

Le groupe, dont l'État conserve près de 24% du capital, a dégagé en 2014 un bénéfice net de 1,125 milliard de livres (1,54 milliard d'euros au taux de change actuel), contre une perte nette de 838 millions de livres en 2013. La banque a notamment divisé par près de quatre ses pertes liées à des crédits accordés à des clients non solvables.

Par ailleurs, Lloyds Banking Group (LBG) avait annoncé en octobre 2014 un plan pour réaliser un milliard de livres (1,29 milliard d'euros) d'économies par an d'ici 2017. Pour ce faire, le groupe compte supprimer d'ici là de 9.000 emplois dans le monde, la fermeture de 150 agences et un renforcement de sa présence dans le numérique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2015 à 10:20 :
Le dividende n'est pas de 1 euro par action mais de 1 centime par action.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :