Pourquoi les gros assureurs américains se désengagent de l'Obamacare

 |   |  582  mots
L'Affordable care act, réforme phare de Barack Obama, a été promulgué en 2010.
L'Affordable care act, réforme phare de Barack Obama, a été promulgué en 2010. (Crédits : © Jonathan Ernst / Reuters)
Cette année, trois des cinq plus gros assureurs santé américains ont annoncé restreindre leur présence géographique dans le cadre de l'Affordable Care Act, une réforme permettant à des millions d'Américains aux faibles revenus de bénéficier d'une couverture santé.

Nouveau coup dur pour l'Obamacare aux Etats-Unis. Le troisième assureur santé américain en termes de chiffre d'affaires a annoncé lundi 15 août qu'il allait se désengager partiellement de l'Affordable Care Act (appelé également Obamacare). Aetna se retirera du programme d'Obamacare dans 536 comtés. Il le maintiendra dans 242 comtés en 2017. L'année prochaine, il n'occupera plus que quatre Etats (contre 15 actuellement): l'Iowa, la Virginie, le Nebraska et le Delaware.

Pour rappel, l'Affordable Care Act est une réforme du système de santé américain promulguée en 2010. Elle permet aux non-assurés de pouvoir souscrire à un contrat d'assurance maladie à prix compétitif, et ce, quelle que soit leur situation professionnelle. Actuellement environ 12,7 millions d'Américains ont recours à l'Obamacare.

Le numéro 1 du secteur s'est déjà partiellement désengagé

En se désengageant, Aetna suit le mouvement de deux autres géants américains de l'assurance. En avril, le plus gros assureur santé des Etats-Unis, UnitedHealthcare (157,1 milliards de dollars de revenus en 2015) avait annoncé son intention de se retirer en 2017 de la plupart des Etats dans lesquels il participe au programme Obamacare.

Plus récemment, Humana (5e assureur américain avec plus de 54 milliards de dollars de revenus en 2015) a annoncé qu'il ne serait plus présent que dans 156 comtés répartis dans 11 Etats en 2017, contre 1.351 comtés et 19 Etats aujourd'hui dans le cadre de l'Affordable care act.

Pourquoi les assureurs se désengagent-ils ?

Principal argument mis en avant par les géants de l'assurance santé: les pertes financières enregistrées. Désormais, "le groupe Aetna s'exposera moins financièrement", explique ainsi son patron Mark Bertolini. Aetna explique avoir perdu 200 millions de dollars au deuxième trimestre dans le cadre de l'Obamacare. UnitedHealthcare quant à lui estime que le marché "est de petite taille et qu'il représente d'importants risques pour son groupe sur le court terme". Il a enregistré une perte de 475 millions dollars l'année dernière dans cette activité. L'Obamacare, qui selon Aetna devait être "une opportunité", s'est avéré moins lucratif que ce que prévoyaient les assureurs américains.

Selon une étude de Blue Cross Blue Shield Association, une fédération qui regroupe plusieurs compagnies d'assurance, le coût des soins par personne ayant souscrit à une couverture santé dans le cadre de l'Affordable Care Act était 22% plus élevé que ce qui était attendu en 2015 par les assureurs (559 dollars par mois, contre 457 dollars attendus).

"Ce n'est pas une surprise que les personnes ayant accès à l'Affordable care act ont besoin d'être soignés. C'est pour cela qu'ils été écartés de la couverture santé auparavant", expliquait Ben Wakana à la direction de la communication du Ministère de la santé.

Un coup de pression face à la volonté d'Obama de bloquer des fusions-acquisitions

Par ailleurs, les annonces coup sur coup d'Aetna et de Humana pourraient également mettre la pression sur Barack Obama, alors que celui-ci cherche à enrayer la vague de fusions-acquisitions. Alors que les deux assureurs tentent de fusionner, le ministère de la Justice américain (DoJ) a déposé des recours pour tenter de bloquer le processus estimant qu'une telle fusion risque de nuire à la concurrence et au consommateur.

Dans une lettre datée du 5 juillet adressée au ministère américain de la Justice, le patron d'Aetna explique qu'il se désengagera massivement de l'Obamacare si le gouvernement tente d'empêcher la fusion. Le blocage cette transaction entrainerait des "effets financiers négatifs" pour son groupe, juge Mark Bertolini,.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2016 à 23:14 :
Avec ls signature des TAFTA,TTIP et autres traités transatrlantiques, la Sécu a l'européenne sera considérée comme du "socialisme" et du "bolchéviquisme". Alors, on dépendra du bon vouloir des multinationales
a écrit le 18/08/2016 à 10:04 :
Il a essayé de se reposer sur des multinationales privées parce que dorénavant le néolibéralisme interdit aux états de faire du social il fallait bien se douter que ces gens uniquement motivés par l'appât du gain se désengageraient aussitôt que la marge bénéficiaire de leurs actionnaires n'augmenterait pas de 10% par an.

Se reposer sur le secteur privé pour faire du social c'est totalement contradictoire et paradoxal, du grand n'importe quoi seulement du à la compromission entre décideurs publics et décideurs privés.
a écrit le 18/08/2016 à 4:14 :
Etre pauvre aux US signifie une decision divine. On est loser parce qu'on le merite. Enseignement protestant type.
Bref, le reve americain.
Obama est un president a la hauteur quoiqu'en disent ses detracteurs.
a écrit le 17/08/2016 à 17:28 :
Un autre échec d'Obama, le dieu de la communication 2.0? Pas grave Il est beau, il danse bien. Il a la larme à l'œil au bon moment. Pour les médiats.
Au fait qu'a-t ‘il réussit en 8 ans? A part de la com.
Réponse de le 17/08/2016 à 19:23 :
Au moins lui, il a essayé, il a mouillé la chemise...
Réponse de le 17/08/2016 à 22:23 :
Obama qu'a t il fait?
Il a réussi a faire que l'essence coute deux fois moins chère.
Il a réussi a ce que le marché de l'emploi reparte à moins de 5% de taux de chômage.
Il a réussi a ce que la bourse soit a son plus haut historique.
Il a tué Ben Laden et donne pas mal de fil a retorde à DAESH.
Il a réussi a faire que des millions d'américains sans assurances santé finissent par en avoir une.
Il a réussi a diminuer la dette nationale.

Pas trop mal non?
Réponse de le 18/08/2016 à 0:57 :
> Au moins lui, il a essayé, il a mouillé la chemise...

C'est injuste. Nos dirigeants aussi ont mouillé la chemise. François Hollande à chaque déplacement sous des trombes d'eau. Et Manuel Valls pour ses discours devant un public hostile aux universités d'été du PS.
Réponse de le 18/08/2016 à 7:32 :
Monsieur, il faudrait s'informer un peu mieux sur les actes d' Obama:
L'essence deux fois moins chère? : Ok mais pour quel coût humain (Lybie, Syrie déjà 2 Millions de morts pour le pétrole...) dans des pays où les US comme la France n'avaient aucun droit d'intervenir. Mais c'est de l'impérialisme classique.
Le marche de l'emploi repart ? faux : 1 américain sur 5 (47 millions) vivent des bons alimentaires d'après le BIS américain, et 102 millions des américains sont inactifs. 20 % des jeunes adultes croulent sous les dettes et vivent chez leur parents, toujours d'après le BIS. Quelle est belle l'amérique en effet..
La bourse est au plus haut ? Oui en imprimant des milliards de dollars (monnaie de singe) grâce à la FED et des taux d'intérêts nuls voire négatifs, rien de plus simple. L'argent par contre ne va pas à l'économie réelle ou ne sert pas à investir dans le social ou les infrastructures du pays. non Il va engraisser des banques qui jouent au casino de la bourse tous les jours... La parasitocratie dans toute son oeuvre.
Il a tué Ben Laden ? avez-vous des preuves étant donné que son corps à été jeté dans la mer ? croyez-vous une administration qui a menti sur des soi-disantes Armes nucléaires en Irak ? des soi-disants gaz chimiques en Syrie ? libre à vous.
L' obamacare est en effet sa seule réussite, mais malheuresement il n'est pas assez fort contre les lobbies et ne peut imposer par la loi cette réforme sociétale indispensable au pays des inégalités.
La dette nationale diminue ? faux regarder l'endettement public américain, il a quasi doublé sous Obama passant de 10 000 Milliards en 2009 à 19 000 milliards en 2016... Renseignez-vous avant d'avancer des idioties...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :