La banque allemande Hypo Real Estate va supprimer la moitié de ses effectifs

 |   |  434  mots
La banque, touchée par la crise des subprimes, exposée à Lehman Bothers, tente ainsi de se sauver d'une quasi-faillite. Le titre quittera, lundi 22 décembre, l'indice Dax de la bourse de Francfort.

la banque allemande Hypo Real Estate a annoncé hier samedi 20 décembre qu'elle allait se séparer de plus de la moitié de ses effectifs pour se sauver d'une quasi-faillite. Cette opération se déroulera en deux temps. Un millier d'employés seront licenciés d'ici à 2013, sur un effectif total de 1.800 personnes. "Deux tiers des emplois qui vont être touchés (sur les trois prochaines années) se trouvent hors d'Allemagne", précise Hypo Real Estate. Cette restructuration devrait permettre d'économiser 600 millions d'euros d'ici 2011, et 500 millions d'euros supplémentaires jusqu'en 2013, selon le groupe.

Son programme de restructuration implique des dépenses de 400 millions d'euros, dont les deux tiers figureront dans les comptes du quatrième trimestre, pour lequel elle s'attend à de "nouvelles pertes". Son résultat annuel devrait lui aussi tomber dans le rouge, selon M. Wieandt.

"Au regard de la nouvelle situation sur le marché des capitaux (...), il n'y a pas d'alternative à la vaste restructuration programmée de notre modèle d'activités", a prévenu en conférence de presse le président du directoire Axel Wieandt, nommé il y a deux mois. HRE compte "externaliser et vendre" certaines de ses activités et filiales et espère par ce moyen "éviter les licenciements (secs) autant que possible". Axel Wieandt a ajouté que le groupe se concentrerait sur son secteur clé du crédit hypothécaire en Allemagne, mais aussi à Paris, Londres et New York.

Après avoir tardivement reconnu son exposition à l'effondrement des "subprime" américains, c'est sa filiale germano-irlandaise Depfa, spécialisée dans le financement de projets d'infrastructures ou publics, qui lui a valu en septembre une crise de liquidités sans précédent, entraînant coup sur coup deux plans de sauvetage menés par l'Etat allemand pour un montant total de 50 milliards d'euros. Très exposée à la déroute des banques islandaises et de la banque d'investissement américaine Lehman Brothers, la HRE a accusé une perte nette de 3,1 milliards d'euros au troisième trimestre.

HRE a bénéficié par la suite du plan fédéral d'aide au secteur bancaire lancé en octobre, afin d'obtenir 30 milliards d'euros de garanties supplémentaires. Les discussions avec ce Fonds d'aide fédéral "se poursuivent en vue de nouvelles mesures", a précisé M. Wieandt.

Le scandale d'une débâcle aussi brutale qu'insoupçonnée a fait plonger Hypo Real Estate en Bourse, qui a perdu 80% de sa valeur ces trois derniers mois. Le titre quittera lundi l'indice Dax de la place de Francfort en raison d'une capitalisation boursière devenue trop faible.


 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :