UBS devrait afficher une perte historique en 2008

La première banque helvétique pourrait enregistrer une perte de 13 milliards d'euros en 2008. Soit un record pour la banque, mais aussi la plus grosse perte jamais enregistrée par une entreprise suisse.

1 mn

L'année 2008 aura été véritablement cauchemardesque pour la première banque suisse UBS, frappée de plein fouet par la crise financière. Selon la presse suisse, le groupe bancaire devrait annoncer pour 2008 une perte globale de 20 milliards de francs suisses, soit plus de 13 milliards d'euros! Il s'agit d'une perte historique pour la banque, mais c'est aussi la plus grosse perte jamais enregistrée par une entreprise suisse.

Pourtant, au troisième trimestre, UBS avait repris quelques couleurs en affichant un bénéfice de 296 millions de francs suisses après un an dans le rouge. Mais le quatrième trimestre a réduit à néant les efforts de la banque. La perte pour les trois derniers mois de l'année devrait en effet se monter à 8 milliards de francs suisses (5,3 milliards d'euros). On connaîtra les chiffres officiels le 10 février lors de la présentation des résultats annuels.

UBS avait déjà prévenu lors de la présentation de ses résultats du troisième trimestre que la fin de l'année risquait d'être délicate en raison de l'aggravation de la crise financière mondiale consécutive à la faillite de Lehman Brothers le 15 septembre dernier. Elle avait alors averti qu'elle pourrait subir de nouvelles dépréciations, jusqu'à 4,8 milliards sur le dernier trimestre.

La banque, parmi les plus exposées à la crise des "subprime", a bénéficié du plan de sauvetage historique des autorités suisses, qui ont débloqué 60 milliards de dollars pour voler à son secours en octobre. Mais ce plan n'a pas suffi. Le titre de la banque, également impliquée dans l'affaire Madoff et exposée à la faillite de la filiale américaine du groupe néerlandais LyondellBasell, a été divisé par trois au cours de l'année.
 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est ce qui arrive quand on joue les apprentis sorciers. La fin de cette période funeste où les marchés et le travail sur l'argent (au lieu de travailler pour gagner de l'argent) est-elle réellement derrière nous ? Rien n'est moins sûr !!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
L'ancienne compagnie aérienne Swissair remercie de son aide l' UBS qui a trouvé de meilleurs vols pour se faire plumer. Y avait t-il un pilote chez UBS?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les banques dont l'UBS- ont sensiblement réduit- leurs coûts. Dès lors que les investisseurs reviendront vers des actifs plus risqués (actions ou Corporate bonds notamment), elles renoueront avec la profitabilité. l'activité économique est faite de ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.