Royal Bank of Scotland souhaite vendre ses activités en Chine

 |   |  186  mots
La banque britannique RBS a annoncé son intention de céder l'essentiel de ses activités en Chine, suite à la mise en vente de ses affaires bancaires en Asie afin d'assainir son bilan.

Après avoir enregistré une perte historique l'an dernier, la grande banque britannique Royal Bank of Scotland (RBS) cherche a assainir son bilan. Ce mercredi, elle a annoncé son intention de vendre l'essentiel de son activité bancaire en Chine. Ce projet s'inscrit dans le cadre de son désengagement d'Asie après l'achat malheureux du groupe néerlandais ABN Amro.

Rappelons que la banque britannique a été renflouée par des fonds publics. En janvier, elle a vendu la totalité de sa participation dans son partenaire stratégique Bank of China, soit 4,26% pour 2,34 milliards de dollars.

En 2007, la banque britannique s'est développée en Asie avec l'acquisition d'ABN Amro. Désormais, la banque britannique veut vendre les activités d'ABN Amro Chine dans la banque de détail et la banque commerciale.

Mais les activités mondiales d'ABN en Chine (Global Banking and Markets et Global Transaction Services) devraient être conservées ainsi que les deux bureaux en Chine, à Pékin et Shanghai, parce que RBS considère ce marché comme important. Morgan Stanley a été chargé d'aider la banque britannique à se désengager d'Asie.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :