Lagarde et Darling pour des "stress tests" bancaires européens

 |   |  298  mots
La ministre française de l'Economie et le ministre britannique des Finances encouragent la tenue de tests de résistances des banques en Europe et leur publication. La France est en train d'en mener. L'Allemagne se montre plus réticente.

La ministre de l'Economie Christine Lagarde se dit "personnellement favorable" à la réalisation et à la publication de tests de résistance ("stress test") des banques européennes, dans une interview à notre confrère Les Echos.

Elle révèle que le processus est déjà à l'oeuvre dans l'Hexagone :  "en France, le test le plus approfondi, qui s'est étalé sur six mois, se termine fin juin.

Et elle rappelle qu'"il y aussi des tests macro-économiques réalisés sous l'égide des régulateurs européens qui seront prêts en septembre dans chaque pays".

Son homologue britannique, le chancelier de l'Echiquier Alistair Darling , est lui favorable à une telle mesure. Il le dit ce vendredi dans une interview au Financial Times (FT) : "Concernant l'assainissement des banques, c'est essentiel et chaque pays, s'il y a un problème, doit le régler. Parce que si vous ne réglez pas ce problème vous ne redresserez jamais l'économie. Le crédit est essentiel dans toute économie développée moderne".

L'Allemagne, soupçonnée de sous-traiter le problème financier de ses banques et de ne pas régler assez vite le problème de l'opacité de certains établissements non cotés telles les Caisses d'épargne ("sparkassen") et les banques régionales semi-publiques, les Landesbanken des Etats-régions, les Lander ,n'est pas sur la même longueur d'onde. Le ministre des Finances Peer Steinbrück se dit contre de tels stress tests bancaires et surtout contre contre leur publication, estimant que cela pourrait avoir des "effets contre-productifs".

Les ministres des finances du G8 se réunissent ce week-end dans le sud de l'Italie, à Lecce, pour continuer les travaux du G20 face à la crise économique et financière. Ils pourraient aborder cette questions des stress tests bancaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :