HSBC cède son siège parisien pour 400 millions d'euros

 |   |  278  mots
La filiale française du groupe bancaire britannique a signé une promesse de vente pour l'immeuble de l'ancien Elysées Palace, son siège depuis 90 ans. Elle restera locataire de ces 30.000 mètres carrés de bureaux et de salons, au moins jusqu'en 2015.

Qatar ou pas Qatar ? L'ancien hôtel Elysées Palace, aujourd'hui siège d'HSBC France, va changer de propriétaire mais on ignore encore qui se cache derrière French Properties Management, la société avec laquelle la banque britannique a négocié cette vente qui va lui rapporter 400 millions d'euros.

Selon le communiqué officiel, cette entreprise spécialisée dans la gestion de biens immobiliers "agit en France pour le compte d'investisseurs privés". HSBC se contente de préciser que la vente sera finalisée au cours du premier trimestre 2010 "à une filiale d'un OPCI français (Organisme de Placement Collectif Immobilier) constitué pour la transaction."

La promesse de vente porte à la fois sur l'immeuble du 103 Champs-Elysées et sur celui qui lui fait face au 15 rue Vernet, soit un peu plus de 30.000 mètres carrés de bureaux et de salons. Le Crédit Commercial de France (CCF), racheté voici presque dix ans par HSBC, avait acquis son siège en 1919. Trois années de travaux furent alors nécessaires pour transformer en bureaux et salons de réceptions les 400 chambres et appartements du palace - là où la vraie-fausse espionne Mata Hari avait été arrêtée le 13 février 1917.

Cette cession ne va pas se traduire par un départ de la banque, du moins à court terme. HSBC France va devenir locataire. Le contrat signé pour 9 ans prévoit tout de même une possibilité de sortie dès la fin de la quatrième année de location. En 2015, rien n'interdira à la banque d'installer son siège au-delà du périphérique, comme c'est le cas pour un nombre croissant de groupes financiers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :