BNP Paribas fera appel au marché pour financer ses futures grosses acquisitions

 |   |  250  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Dans un entretien au Financial Times, Baudoin Prot souligne les contraintes imposées par les nouvelles normes pour le financement des opérations de croissance externe. "Notre stratégie d'acquisition a toujours été très disciplinée, et cela devrait être encore plus le cas" explique le DG de BNP Paribas.

Le renforcement de la réglementation sur les fonds propres bancaires imposé par Bâle III aura un impact sur la stratégie d'acquisition de BNP Paribas. "Je ne pense pas que nous pourrons réaliser une importante acquisition sans lever des capitaux auprès de nos actionnaires" explique ce vendredi Baudoin Prot, son directeur général, dans un entretien au Financial Times. Et d'ajouter : "Notre stratégie d'acquisition a toujours été très disciplinée, et cela devrait être encore plus le cas".

Le groupe n'a cessé de batailler contre les contraintes imposées par Bâle III. Selon Baudouin Prot, un ratio core Tier One de 6% aurait été plus approprié que celui de 7% qui a été retenu.

Le DG de BNP Paribas n'entend évidemment pas renoncer, pour autant, à sa stratégie d'acquisition. Dans cet entretien, il explique notamment que la banque entend se développer sur de nouveaux marchés comme la Turquie, la Pologne ainsi qu'en Afrique du Nord, en particulier au Maroc, en Egypte et en Tunisie.

Jeudi, la presse polonaise citait BNP Paribas parmi les candidats au rachat d'une partie du capital de Polbank (328 agences), la filiale de la banque grecque EFG Eurobank. En août, la banque de la rue d'Antin s'était jointe à la course au rachat de Zachodni, détenue alors par Allied Irish Banks. Finalement, c'est l'espagnole Santander qui l'avait emporté, pour 3,1 milliards d'euros.

Sur ce sujet, retrouvez aussi les propos des dirigeants de la Société Générale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :