Les Banques irlandaises ont besoin de 12 milliards d'euros

L'inquiétude monte sur la santé des banques en Irlande. Selon les experts, les banques ont un besoin urgent de capitaux qui pourrait s'élever à 12 milliards d'euros.

1 mn

Copyright Reuters

Les banques irlandaises devraient être les premières bénéficiaires du plan d'aide internationale en cours de négociation avec le Fonds monétaire international et l'Union européenne. Le montant qui serait nécessaire à leur recapitalisation s'éleverait à 12 milliards d'euros selon une information du Financial Times. L'agence de notation financière Moody's évaluait pour sa part les besoins entre 8 et 12 milliards d'euros en début de semaine. Surtout, les spécialistes insistent sur l'urgence du déblocage des fonds.

Les marchés financiers sont en effet de plus en plus inquiets face à la perspective d'une déstabilisation grave du système bancaire du pays. Le taux des emprunts d'Eta irlandais, qui a passé ce jeudi la barre des 9%, illustre cette montée de l'inquiétude des investisseurs. Malgré son ampleur, le plan d'austérité drastique annoncé mercredi par le gourvernment n'a pas rasssuré.

Concrètement, l'injection d'un volume important de capitaux aurait pour effet de nationaliser les principales banques du pays : Allied Irish Bank et Bank of Ireland  en particulier. Elles viendraient rejoindre Anglo Irish Bank, déjà nationalisée en 2009 après avoir bénéficié d'une aide de l'Etat de plus de 30 milliards.

Reste à savoir si une dizaine de milliards suffiront à restructurer le secteur pour qu'il reparte sur des bases saines. Certains experts ne cachent pas leur pessimisme, car les excès de la bulle immobilière ne sont pas encore soldés. La banque américaine Goldman Sachs a ainsi estimé que les pertes des banques irlandaises liées aux seuls prêts immobiliers non remboursés pourraient atteindre jusqu'à 58 milliards d'euros, soit un tiers du produit intérieur brut du pays.

 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.