Recapitalisation : les besoins des principales banques européennes

 |   |  152  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Retrouvez, remis à jour en continu, le détail des recapitalisations nécessaires banque par banque.

Pour l'ensemble des pays européens, 106,4 milliards d'euros de capitaux supplémentaires seront nécessaires pour atteindre un niveau de fonds propres "durs" de 9% tenant compte de leur exposition à des pays en crise ou menacés comme la Grèce, l'Espagne ou l'Italie, selon des chiffres indicatifs publiés mercredi par l'Autorité bancaire européenne (ABE).

Ce chiffre s'élève à 30 milliards d'euros pour les établissements grecs, 26,1 milliards pour les banques espagnoles, 14,77 milliards pour les italiennes et 5,2 milliards pour les allemandes. Les banques italiennes et espagnoles ont fait savoir qu'elles renforceraient leurs fonds propres en transformant leurs obligations en action, ce qui permettrait de combler significativement leurs besoin en capital sans lever de fonds supplémentaires.

Quant aux banques françaises, elles ont besoin de 8,8 milliards d'euros mais ne comptent pas faire appel à l'Etat pour lever cette somme.
 

Retrouvez le détail des recapitalisations nécessaires (en italique, les banques françaises)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2013 à 18:47 :
Pouvez vous me dire qu'elle influence la recapitalisation des états pourrait avoir sur la distribution de crédits ?
a écrit le 31/10/2011 à 9:17 :
Fortis transfère 30 milliards à BNP Paribas

La Banque Nationale de Belgique est inquiête. Un scénario à la Dexia est-il à craindre? Le mécanisme révélé par Le Soir mercredi dernier peut y faire penser. En effet, BNP Paribas Fortis aurait prêté à BNP Paribas (France) 30 milliards d'euros. Cet argent provient de l'épargne des Belges et, ce qui fait peur aux observateurs, c'est que ça représente plus que les fonds propres dont dispose la filiale belge, à savoir 26 milliards d'euros. De quoi déforcer Fortis en cas de problème.
http://www.rtl.be/info/economie/belgique/832757/fortis-transfere-30-milliards-a-bnp-paribas-explications
a écrit le 30/10/2011 à 10:56 :
D'après ma lecture de wikipedia, BBVA veut dire Banco Bilbao Vizcaya Argentaria et est donc la même banque que Banco Bilbao (d'ailleurs même besoin de recapitalisation à 7,09). Çà fait vraiment plaisir de se sentir informé par de vrais professionnels qui recoupent leurs sources et qui approfondissent leurs analyses ! Que dit La Tribune à propos de la stratégie de Google contre les "usines à contenus" ?
a écrit le 30/10/2011 à 10:32 :
Compter fait partie des enseignements élémentaires, même pour les journalistes : il manque plus de 30 Milliards d'Euros dans votre décompte. Vous pouvez aussi vous mettre aux nouvelles technologies : un simple copier-coller dans Excel vous l'aurait dit ! Au moins que vous considériez qu'on n'est pas à 30 Md près ... ou à 30 Md de prêts ... Arrêtons de faire de la désinformation, les gens seront moins angoissés, ils auront plus confiances, et on arrivera à repartir. Il n'y a pas que les banques qui ne font pas leur boulot face à la société ...
a écrit le 27/10/2011 à 17:49 :
Mme Lagarde (cela n'avait pas plu à beaucoup de financiers et pourtant. Elle avait prédit juste. Maintenant, l'effort ne sera pas suffisant, car suivront aportugal, Espagne Italie et si la France perd son triple AAA, c'est l'édifice qui tremblera à nouveau. Merci de nous informer sur l'exposition des principales banques européennes sur la dette souveraine des pays précités !
Réponse de le 27/10/2011 à 20:15 :
Moi c'est plutot votre incompréhension du sujet et votre envie d'apocalypse qui me font trembler !
a écrit le 27/10/2011 à 16:49 :
Et les banques suisses

UBS et Credit Suisse
Réponse de le 27/10/2011 à 20:14 :
La Suisse n'est pas dans l'Union !!!
Réponse de le 28/10/2011 à 17:19 :
On a pu voter non a cette masquarade, et je m'en félicite !!
a écrit le 27/10/2011 à 16:38 :
La recapitalisation bancaire est liée au fait d'avoir à s'asseoir pour une banque sur une partie des échéances de la grèce. Le crédit mutuel et la banque postale n'ont pas prêté à la grèce. Quant au crédit agricole, son implication est suffisamment raisonnable pour être absorbée par son résultat financier.
a écrit le 27/10/2011 à 15:48 :
Bonjour,
Pourrions nous connaitre vos sources pour les montants de recapitalisation par banque que vous avancez?
Merci!
Réponse de le 28/10/2011 à 10:00 :
En ce qui concerne les banques françaises, les chiffres ont été communiqués par la Banque de France : http://www.banque-france.fr/acp/communiques/EBA-tests-on-the-capital-and-term-funding-needs-for-European-banks-Preliminary-results-for-the-French-banks.pdf

Sinon, ce sont les chiffres avancés par la presse internationale
a écrit le 27/10/2011 à 14:43 :
Faut-il comprendre que la banque postale et le crédit mutuel n'ont pas besoin de recapitalisation ?
Réponse de le 27/10/2011 à 15:24 :
@yakafokon : ces banques n'ont semble-t-il pas été testées par l'EAB.
Réponse de le 27/10/2011 à 16:00 :
ben non sinon pourquoi pour credit agricole il y aura 0? Ils ne doivent pas avoir donné leur chiffre
Réponse de le 30/10/2011 à 20:20 :
Le crédit agricole à donne ses chiffres et pour la banque verte c'est 0...gestion prudentielle...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :