Libor : Bruxelles plancherait sur de nouvelles règles

 |  | 288 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
La Commission européenne plancherait sur une série de règles afin d'éviter un nouveau scandale du Libor, indique ce lundi le Financial Times. Après la découverte de manipulations sur la fixation de ce taux interbancaire par Barclays, d'autres établissements sont soupçonnés d'avoir eux aussi agi de façon frauduleuse.

La Commission européenne tire-t-elle déjà des leçons du scandale du Libor? Michel Barnier, commissaire européen au marché intérieur et aux services financiers serait chargé de dresser une nouvelle liste de règles concernant les prêts interbancaires, indique ce lundi le Financial Times. Depuis fin juin et les révélation selon lesquelles Barclays a négocié avec les régulateurs britannique et américain, le paiement d'une amende de 450 millions de dollars, pour avoir manipulé de façon frauduleuse la fixation du Libor, cette affaire surnommée "le crime du siècle" par l'hebdomadaire de gauche américain The Nation, secoue les grandes places financières du monde. D'autres établissements comme Royal Bank of Scotland, seraient aussi impliqués et des enquêtes ont été ouvertes sur plusieurs continents. Selon l'agence Reuters, le cas de Citigroup, HSBC et UBS va être examiné.

Sanctions pénales et vide juridique

Le Libor est le plus important taux interbancaire du monde, établi quotidiennement par 16 banques (dont BNP-Paribas, Crédit Agricole et Société Générale), et qui sert de référence à plusieurs centaines de milliards de dollars de produits financiers. Ces réglementations préparées par Bruxelles viseraient à créer des sanctions pénales à l'encontre des coupables de telles fraudes. Il s'agit en outre de combler les lacunes juridiques qui ont laissé le champ libre à de telles manipulations. 

Audition du vice-gouverneur de la Banque d'Angleterre

Ce lundi aura en outre lieu l'audition par commission parlementaire du Trésor de l'un des vice-gouverneurs de la Banque d'Angleterre (BoE), Paul Tucker, dans le cadre de cette affaire qui a coûté sa place au patron de Barclays.

A lire: Libor, Euribor...le mode d'emploi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2012 à 9:53 :
Y'a t-il des conséquences sur le crédit agricole et les autres banques françaises?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :