Caisse des Dépôts : la députée Sophie Errante remplace Le Gendre à la commission de surveillance

 |   |  381  mots
Députée La République en Marche de Loire-Atlantique, Sophie Errante est la première femme élue à la présidence de la commission de surveillance de la Caisse des Dépôts.
Députée La République en Marche de Loire-Atlantique, Sophie Errante est la première femme élue à la présidence de la commission de surveillance de la Caisse des Dépôts. (Crédits : Jean-Luc Hauser)
La députée de Loire-Atlantique, membre de la commission des finances de l'Assemblée, est la première femme élue à la présidence de la commission de surveillance de la Caisse, après la démission de Gilles Le Gendre, en raison de risques de conflit d'intérêts.

Pressentie, la voilà confirmée. La députée La République en Marche (LREM) Sophie Errante a été élue à la présidence de la commission de surveillance de la Caisse des Dépôts, a annoncé ce mercredi l'institution. "C'est la première fois qu'une femme est élue à cette fonction" souligne la Caisse dans un communiqué. Elle remplace Gilles Le Gendre, qui avait démissionné début janvier après l'avis de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui avait pointé un risque de conflit d'intérêts, "du fait des relations professionnelles qu'il avait entretenues jusqu'en mai 2017, dans le cadre de ses activités de conseil, avec Éric Lombard, alors président-directeur général de Generali France, devenu directeur général de la Caisse des Dépôts le 8 décembre 2017".

La députée (ex-PS) de Loire-Atlantique (46 ans), ex-cheffe d'entreprise, a été maire de la commune de La Chapelle-Heulin de 2008 à 2014. Elle est membre de la commission des finances de l'Assemblée nationale. Elle avait été désignée le 12 février membre de la commission de surveillance de la Caisse des Dépôts par le président de l'Assemblée nationale.

Orientations stratégiques, niveau de fonds propres

La commission de surveillance a un rôle important : elle doit "veiller aux décisions majeures, aux orientations stratégiques, aux prises de participation, à la gestion du fonds d'épargne et à la vérification des comptes de la Caisse des Dépôts" mais aussi d'élaborer "le modèle prudentiel et ses évolutions" ainsi que fixer le niveau des fonds propres et des programmes d'émission. Elle est composée de trois députés, deux sénateurs, trois personnalités qualifiées, dont deux nommées par le président de l'Assemblée nationale et une par le président du Sénat, un membre du Conseil d'Etat, deux membres de la Cour des comptes, un membre de la gouvernance de la Banque de France et le directeur général du Trésor.

La présidente de la commission devra rendre compte chaque année au Parlement, en présentant le rapport de la commission de surveillance sur la situation financière de la Caisse des Dépôts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2018 à 13:39 :
Un clébard obéissant de plus pour Pinocchio, le ruineur des vieux.
Réponse de le 16/02/2018 à 12:23 :
Attention c est une Errante du PS en passant pour terminer LREM...un gage de sincerite et de con...petence...esperons le sans flatulenceLol

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :