Deutsche Bank rassure en faisant "considérablement" mieux qu'attendu

 |   |  309  mots
La direction estime que ces résultats démontrent la résistance de la marque, indique Deutsche Bank dans son communiqué.
"La direction estime que ces résultats démontrent la résistance de la marque", indique Deutsche Bank dans son communiqué. (Crédits : Toru Hanai)
La première banque allemande a dévoilé avec neuf jours d'avance ses résultats préliminaires du deuxième trimestre, très supérieurs au consensus des analystes. L'action bondit de plus de 7% ce lundi 16 juillet.

Tout n'est pas si noir pour la Deutsche Bank. La première banque allemande, qui enchaîne les déboires, a fait savoir ce lundi 16 juillet que ses résultats du deuxième trimestre seraient "considérablement supérieurs aux estimations moyennes du consensus" des analystes, neuf jours avant la date officielle de publication (le 25 juillet). Deutsche Bank s'attend à enregistrer un bénéfice net de 400 millions d'euros sur le trimestre de mars à juin (contre 159 millions anticipés) et un résultat net avant impôts de 1,15 milliard d'euros sur le semestre.

"La direction estime que ces résultats démontrent la résistance de la marque", indique Deutsche Bank dans son communiqué.

L'action Deutsche Bank bondit de plus de 7% ce lundi à la Bourse de Francfort, repassant le cap des 10 euros et des 21 milliards d'euros de capitalisation. Elle a perdu plus de 35% de sa valeur en un an.

Restructuration accélérée

La banque francfortoise indique que son produit net bancaire devrait s'élever à environ 6,6 milliards d'euros au deuxième trimestre, contre 6,4 milliards attendus par le consensus. Dans la division de banque d'investissement et de financement, où le nouveau directeur général, Christian Sewing, a décidé les coupes les plus drastiques, les revenus issus de la vente et du trading seraient en recul de 15%, tandis que ceux liés aux émissions et au conseil en fusions et acquisitions seraient en hausse de 2%.

"Les actions de restructuration ont progressé rapidement au second trimestre", ajoute la banque.

Deutsche Bank a réduit ses effectifs de 1.700 équivalents temps plein sur le seul deuxième trimestre, portant ses effectifs à 95.400 personnes dans le monde. L'objectif est de passer "bien en dessous de 90.000" d'ici à la fin de l'année.

Le ratio de fonds propres "durs" (CET1, Common Equity Tier 1) sera également supérieur aux attentes, à 13,6% au 30 juin, contre 13,3% estimé par le consensus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2018 à 15:00 :
Une bonne nouvelle, tant il est important pour nos économies, et donc nos populations, que l'Europe dispose d'organismes financiers solides. Cette situation demande à être confortée, et analysée (probablement constituée d'éléments exceptionnels), mais ne boudons pas notre plaisir. La DB a joué avec le feu depuis des années, en ne faisant pas les réformes nécessaires depuis la crise de 2008!, dans son arrogance de première Banque de la première puissance européenne.. que les banques françaises ont conduites efficacement depuis des années.
a écrit le 16/07/2018 à 13:29 :
Attendez, heureusement quand même hein, l'europe saigne ses peuples pour engraisser l'allemagne qui saigne son peuple pour engraisser ses banquiers si en plus c'était juste par pure bêtise... Mais bon patience on y arrive.

Vite un frexit.

"Délocalisations de proximité en Europe centrale: Le Saint Empire économique allemand" https://www.monde-diplomatique.fr/2018/02/RIMBERT/58356 (article gratuit)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :