Etats-Unis : Deutsche Bank épinglée pour mauvaise tenue des comptes

 |   |  242  mots
La banque est déjà dans le viseur des autorités américaines dans plusieurs dossiers.
La banque est déjà dans le viseur des autorités américaines dans plusieurs dossiers. (Crédits : © MAXIM ZMEYEV / Reuters)
La banque est ciblée pour ne pas avoir rassemblé suffisamment d'informations sur des produits financiers.

La CFTC, le régulateur américain des matières premières et des produits financiers, a critiqué jeudi la mauvaise tenue des comptes de Deutsche Bank. En avril dernier, une panne des systèmes informatiques de la banque empêche celle-ci de collecter des informations concernant des échanges portant sur des produits dérivés (swaps).

En recevant les données, la CFTC s'aperçoit de plusieurs manquements dans la manière dont ces swaps ont été inscrits dans les comptes, en ne respectant pas une ancienne injonction du régulateur qui avait demandé à la banque d'améliorer ces procédures. Le manque de données est préjudiciable : il empêche en effet la CFTC de contrôler efficacement les marchés et d'y repérer d'éventuels risques systémiques.

Risque de pénalités

Une plainte a donc été déposée contre la Deutsche Bank devant le tribunal de New-York, et pourrait déboucher sur des pénalités financières. En outre, un contrôleur indépendant va être nommé pour vérifier que la banque respecte bien ses obligations d'informations.

L'établissement allemand est déjà la cible de plusieurs enquêtes sur le sol américain, concernant les crédits immobiliers à l'origine de la crise financière mondiale ou encore les manipulations du taux interbancaire Libor. En juin, la banque a par ailleurs échoué aux "stress tests" imposés par la Fed.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/08/2016 à 10:42 :
La justice américaine ne rigole pas, c'est la crise il faut trouver de l'argent partout où que ce soit mais contrairement à l'oligarchie européenne qui adore faire payer en permanence le citoyen européen le moins fortuné, les américains, irrémédiablement moins bêtes il n'y a pas photo, vont chercher l'argent là où il se trouve réellement.

ET pour les mauvaises langues habituelles voulant qu'ils ne s'attaquent qu'aux européens, ils ont également attaqué en justice Harley Davidson à cause de leurs moteurs trop polluants.

L'Europe aurait pu concurrencer les états unis utilisant sa civilisation, son histoire et sa culture particulièrement riches elle a préféré la concurrencer sur leur terrain, celui sur lequel ils sont imbattables. Nos décideurs sont des veaux.
Réponse de le 19/08/2016 à 18:57 :
les américains les moins fortunés sont dans la rue 46 millions au moins autant dans des caravanes ou des maisons insalubres dans des villes de provinces ou le travail n'est plus qu'un lointains souvenir , au point ou certains citoyens font la queue pour travailler dans des anciennes mines d'amiantes , ils tapent ou il reste du pez et c'est tout , toutes leurs banques sont sur le fil de la faillite , mais par contre une petite partie , voir Warren investit 5 milliards dans Apple d'un coup de fil ,
Réponse de le 19/08/2016 à 19:59 :
Les états unis étant une ploutocratie il était évident que cela devait mener à ça, j'ai toujours pensé que c'est dans ce pays dans lequel même les pauvres sont armés que la révolte surviendrait.

En effet il est possible que les dirigeants ne puissent plus tout simplement prendre de l'argent aux plus démunis, comme en europe, n'en ayant plus du tout et du coup ils sont obligés de se rabattre sur les multinationales.

C'est plus pessimiste que mon idée mais en néolibéralisme c'est forcément vous qui êtes plus proche du vrai...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :