Françoise Mercadal-Delasalles, la « suffragette » de la Société Générale

 |   |  631  mots
Françoise Mercadal-Delassales, directrice générale du Crédit du Nord.
Françoise Mercadal-Delassales, directrice générale du Crédit du Nord. (Crédits : Géraldine Aresteanu)
Avant de devenir directrice générale du groupe Crédit du Nord en 2018, une des plus grosses filiales de Société Générale, Françoise Mercadal-Delasalles a piloté la transformation numérique du groupe et son acculturation à l'innovation en mode startup. Portrait d'une banquière engagée dans le combat pour l'égalité dès son plus jeune âge, dans le cadre de notre série sur les femmes dans la finance.

Son père l'appelait « la suffragette » raconte Françoise Mercadal-Delasalles, née à Alger dans une famille pied-noir où aucune femme ne travaillait. Elle reconnaît s'être engagée dès son plus jeune âge dans le combat pour l'égalité et avoir eu pour modèle ... son père, ingénieur, X-Ponts et haut fonctionnaire. Elle commence d'ailleurs sa carrière dans le public, à sa sortie de l'Ena (promotion Montaigne 1988). A son arrivée à Bercy, elle est la seule femme. Elle se souvient encore de l'accueil. « Quand on entre à la direction du Budget, on ne peut plus faire ses courses » lui assène-t-on droit dans les yeux.

« Pour une femme, faire carrière dans un monde d'hommes, un monde où vos codes d'expression et de réflexion ne sont pas ceux de la majorité, est toujours un challenge. Il faut lutter en permanence pour que l'on vous entende et que l'on vous respecte » témoigne-t-elle.

Après un passage à la BNP et un retour au Budget, elle rejoint en 2002 la Caisse des Dépôts, comme directrice déléguée informatique, fonction à laquelle sa formation généraliste (droit, lettres et Sciences Po avant l'Ena) ne la destinait pas. Adjointe du secrétaire général de la Caisse, elle prend goût à la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :